Chape liquide : tout ce que vous devez savoir

La construction et la rénovation de bâtiments nécessitent l’application d’une chape pour garantir un sol lisse et stable. Parmi les différents types de chapes disponibles sur le marché, la chape liquide a le vent en poupe. Elle présente de nombreux avantages, tant en termes de facilité d’application que de performances. Dans cet article, découvrez en détail ce qu’est une chape liquide.

(suite…)

carreaux-de-petite-taille

Les carreaux de petite taille : une solution pratique pour les espaces restreints

Dans la quête de l’aménagement idéal des espaces restreints, les carreaux de petite taille se positionnent comme une solution de finition polyvalente et fonctionnelle. Que ce soit pour une salle de bains exigüe, une cuisine de dimensions modestes ou même un couloir étroit, ces carreaux offrent une multitude d’avantages. Leur popularité croissante s’explique par leur capacité à optimiser l’utilisation de l’espace tout en ajoutant une touche esthétique indéniable. Mais en quoi ces petites pièces de céramique ou de pierre peuvent-elles vraiment faire la différence dans nos intérieurs ? (suite…)

finition_sol_beton

Comment choisir la finition idéale pour votre sol en béton ?

Le béton est un matériau polyvalent largement utilisé dans la construction, offrant une durabilité et une résistance exceptionnelles. Que ce soit pour une maison, un garage, un patio ou un espace commercial, le choix de la finition pour votre sol en béton peut avoir un impact significatif sur l’esthétique, la fonctionnalité et la durabilité de votre espace. Dans cet article, nous explorerons les différentes options de finition pour les sols en béton et les facteurs à prendre en compte pour choisir la finition idéale qui répond à vos besoins et à vos préférences.

Finition lissée

La finition lissée est l’une des options les plus courantes pour les sols en béton. Elle assure une surface uniforme et plane, obtenue à l’aide d’une truelle ou d’une machine. Cette technique est souvent privilégiée lors des travaux de décoration de sol intérieur en béton. Idéale pour les zones à trafic piétonnier ou à faible trafic comme les allées, les patios et les entrées de garage, la finition lissée apporte une esthétique moderne et facile à entretenir.

Finition brossée

La finition brossée implique l’utilisation d’une brosse métallique ou d’une brosse à poils pour créer une texture légèrement rugueuse sur la surface du béton. Cette finition est fréquemment utilisée pour les zones extérieures sujettes au glissement, telles que les trottoirs, les terrasses et les piscines. La texture brossée apporte une adhérence supplémentaire, ce qui la rend idéale pour les environnements humides ou enneigés.

Finition polie

La finition polie consiste à polir la surface du béton à l’aide de machines spéciales équipées de disques abrasifs. Cette technique crée une surface lisse, brillante et réfléchissante, idéale pour les espaces intérieurs tels que les halls d’entrée, les salons et les bureaux. La finition polie offre également des avantages fonctionnels, notamment une résistance accrue aux taches, aux rayures et à l’usure.

Finition colorée

La finition colorée permet de personnaliser l’apparence de votre sol en béton en ajoutant des pigments de couleur au mélange de béton ou en appliquant des teintures après que le béton ait durci. Cette option est disponible en une gamme infinie de couleurs et de nuances pour correspondre à n’importe quel style ou décor.

La finition colorée est souvent utilisée pour créer des effets décoratifs, tels que des motifs, des bordures et des accents, pour ajouter de la personnalité et du caractère à votre espace.

Finition texturée

La finition texturée consiste à ajouter des motifs ou des reliefs à la surface du béton pour créer une texture tactile et visuelle intéressante. Cette technique peut être réalisée en utilisant des moules, des pochoirs ou des outils spéciaux pour imprimer des motifs tels que des pavés, des pierres naturelles ou des carreaux. La finition texturée est idéale pour les allées, les patios et les terrasses, offrant à la fois une esthétique attrayante et une traction supplémentaire.

Finition découpée

La finition découpée implique la découpe de motifs géométriques ou artistiques dans la surface du béton à l’aide d’une scie à béton ou d’un outil de découpe spécialisé. Cette technique permet de créer des motifs personnalisés, tels que des lignes droites, des courbes ou des motifs complexes, pour ajouter du caractère et de l’intérêt visuel à votre sol en béton. La finition découpée est souvent utilisée pour les trottoirs, les allées et les entrées de garage pour créer des designs uniques et attrayants.

Facteurs à considérer lors du choix de la finition

Pour choisir la finition de sol en béton qui répond au mieux à vos attentes, tenez compte des facteurs suivants :

  • Usage prévu : les zones à fort trafic nécessiteront une finition plus durable et résistante, tandis que les zones à faible trafic pourront bénéficier d’une finition plus esthétique.
  • Esthétique : réfléchissez au style et au décor de votre espace pour choisir une finition qui complète et améliore l’esthétique globale. La finition du sol en béton devrait être en harmonie avec le reste de votre design intérieur ou extérieur.
  • Entretien : certaines finitions peuvent nécessiter un entretien régulier, tel que le polissage ou le scellage, tandis que d’autres peuvent être plus résistantes aux taches et plus faciles à nettoyer.
  • Coût : enfin, prenez en compte le coût de chaque option de finition, y compris le coût initial de l’installation ainsi que les coûts d’entretien à long terme. Établissez un budget approprié et choisissez une finition qui offre le meilleur rapport qualité-prix pour vos besoins et vos préférences.

En conclusion, le choix de la finition pour un sol en béton peut avoir un impact significatif sur l’apparence, la fonctionnalité et la durabilité de votre espace. En tenant compte des différents types de finition disponibles, ainsi que des facteurs tels que l’usage prévu, l’esthétique, l’entretien et le coût, vous pouvez choisir la finition idéale qui répond à vos besoins et à vos préférences pour créer un espace à la fois beau et fonctionnel. N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel tel que CS Chapes pour vous conseiller sur la finition à adopter pour votre sol en béton.

Quelles sont les meilleures options de revêtement de sol pour votre spa ?

Dans l’aménagement d’un spa, il faut bien insister sur chaque détail, pour installer une atmosphère luxueuse, confortable et relaxante. C’est pourquoi vous devez tenir compte du revêtement de sol. Pour un style plus classique, optez pour la moquette, par exemple. Pour une touche de modernité, préférez le carrelage et le revêtement de sol en vinyle. Vous pouvez également choisir parmi d’autres types de matériaux, tels que la pierre naturelle, le chanvre et le bambou… Et pour vous aider dans votre choix, voici quelques exemples de revêtement de sol pour un spa.

Revêtement de sol en liège

Fabriqué à partir d’écorce de chênes-lièges cultivés au Portugal et en Espagne, un sol en liège est plus adapté à un spa. Très écologique, ce type de revêtement résiste bien à l’humidité et aux taches. Par conséquent, ce type de sol supporte un passage intensif. Comme il est disponible dans plusieurs couleurs et motifs, optez pour le modèle qui correspond à votre style. Bien qu’il soit plus coûteux, le liège est plus durable que les autres types de revêtement de sol. En effet, il peut durer jusqu’à 25 ans. Toutefois, le parquet en liège est moins adapté à l’usage en extérieur, et il peut être endommagé facilement en cas d’humidité ou d’inondation.

Revêtement de sol en carreaux de céramique

Très tendance, le carrelage en céramique est élégant et durable. De plus, il se décline en de nombreuses couleurs, motifs et finitions. Les carreaux de céramique résistent aussi à l’eau, ce qui en fait un matériau parfait pour les zones à forte humidité. Il résiste également bien à un trafic piétonnier intense, ce qui en fait un bon choix pour les sols de gymnases. Cependant, ils peuvent devenir glissants lorsqu’ils sont mouillés.

Revêtement de sol en vinyle ou PVC

D’aspect plus naturel, les revêtements de sol en vinyle ou PVC conviennent pour les endroits très fréquentés ou humides. Et le vinyle est facile à nettoyer et a une longue durée de vie. Disponible en plusieurs couleurs et textures, vous pouvez ainsi personnaliser votre décor. Mais on vous conseille de choisir des dalles à coller ou à encliqueter. Vous pouvez également porter votre choix sur les planches de vinyle plus faciles à poser, comme le plancher de bois.

Revêtement de sol en marbre

Pour un style plus chic, vous pouvez choisir le marbre pour le revêtement du sol. Il peut être poli pour obtenir une finition brillante ou laissé avec un aspect texturé et détendu. Dans tous le cas, le revêtement sera durable. Il peut aussi supporter un trafic piétonnier important. Lorsque vous installez un revêtement de sol en marbre, veillez à le sceller correctement et à choisir des dalles adaptées aux zones à fort trafic. Par ailleurs, utilisez un produit d’étanchéité résistant à l’eau.

Revêtement de sol en bambou

Le bambou utilisé pour les revêtements de sol est une ressource hautement durable. Vous pouvez installer un plancher en bambou sous forme de carreaux ou de planches. Faciles à nettoyer, ils peuvent être utilisés à l’intérieur comme à l’extérieur. Disponibles en différentes espèces, couleurs et finitions, ce matériau est très durable. Mais contrairement au marbre, le bambou ne résiste pas aux chocs et aux changements de température. Toutefois, si votre maison est très fréquentée, le parquet en bambou peut être un meilleur choix que le marbre.

Revêtements de sol en chanvre

Très utilisé dans la conception de vêtements et de meubles, le chanvre est une fibre durable et écologique. Plus abordable, il offre une option terreuse pour un aspect luxueux. Et comme les revêtements en chanvre sont faciles à installer, ils ne nécessitent pas d’outils spéciaux. Par ailleurs, ils peuvent être installés dans de nombreux endroits, excepté, les environnements humides et les salles de sport. Enfin, ils sont disponibles en format carreaux et en planches.

Revêtement de sol en bois

Le revêtement de sol en bois est une option classique qui peut transformer une pièce. Veillez tout de même à bien choisir le type de bois pour refléter votre style personnel. Vous pouvez opter pour le bois dur. Assez coûteux, il est fabriqué à partir d’arbres âgés d’au moins 50 ans. Si vous préférez un revêtement en bois qui est plus abordable, le bois stratifié est un excellent choix. Il est fabriqué à partir d’une fine couche de bois véritable imprimée d’un motif granuleux.

En bref, vous avez le choix parmi plusieurs types de revêtement de sol pour votre spa. Il vous suffit juste de bien choisir le matériau qui correspond à votre style. Pour faire simple, vous n’avez qu’à faire appel à un spécialiste du spa, comme l’entreprise TECHNIPISCINE en Nouvelle-Aquitaine.

La pose de tomettes de A à Z

La pose de tomettes de A à Z

Pour apprendre à poser des tomettes (ou revêtement de sol en terre cuite), il est nécessaire de connaître parfaitement les techniques de pose, à la fois humides et sèches. De plus, il faut savoir si un sol en terre cuite collée est plus pratique qu’un sol traditionnel.

Les caractéristiques des tomettes

La tomette est un matériau appartenant à la famille des céramiques, datant des siècles av-JC. Instituée surtout à la Renaissance, elle est aujourd’hui redécouverte sous de nouvelles formes. Apprécié dans tout type d’environnement, aussi bien dans les maisons rustiques que dans les pièces modernes, elle se caractérise par sa chaleur typique et a l’avantage d’être un matériau naturel et recyclable.

Ses caractéristiques structurelles le rendent résistant au gel et capable d’isoler thermiquement les environnements dans lesquels il est posé, tout en étant durable et élégant à la fois. De plus, la simplicité de pose des sols en terre cuite est un facteur qui a favorisé sa popularité.

Comment poser les tomettes humides ?

Cette technique de pose est réalisée à l’aide de mortiers ou de colles sur lesquels les tomettes sont posées, du côté où les nervures sont présentes, afin de faciliter l’adhérence. La nervure de la tuile peut être du type normal ou en queue d’aronde.

Pose traditionnelle

Avec cette technique, la tomette est collée au sous-sol au moyen d’une couche très épaisse de mortier de ciment, mélangé à de la chaux hydratée, d’environ 1,5 cm. Il y ensuite la pose des carreaux de terre cuite puis le jointoiement au moyen de mélange de terre broyée, de ciment blanc ou noir. Les joints doivent avoir une largeur d’environ 8/13 mm et être réalisés avec des profils appropriés.

Pose collée

La pose collée est une technique plus fiable, qui permet de poser les tomettes de manière sûre et résistante. L’important est que le substrat soit parfaitement lisse, avec des bords très précis.

Au lieu de matériaux naturels, on utilise des adhésifs chimiques, capables d’adhérer à tout type de support, de la chape à un revêtement de sol existant. Surtout dans le cas de grandes surfaces, il est nécessaire de procéder à un double encollage, c’est-à-dire que la colle doit être étalée à la fois sur le support et sur le dos de la tuile.

Après la pose, on passe au jointoiement, réalisé avec des mortiers pré-mélangés à granulométrie contrôlée, ou avec du ciment et du sable de rivière. L’important est que le coulis soit homogène et dense : pas trop fluide pour ne pas risquer de se fendre, mais pas trop dur pour éviter qu’il ne puisse remplir tous les joints.

La terre cuite doit être mouillée avant le jointoiement, pour éviter de provoquer la déshydratation du coulis et sa casse inévitable. Une fois le coulis sec, l’excédent peut être enlevé et la surface lavée avec des solutions détergentes et détartrantes.

Comment poser les tomettes sèches ?

La pose à sec de tomettes est une technique qui s’est imposée ces dernières années. La terre cuite est ancrée sur la surface à recouvrir, à travers le support de cadres métalliques, généralement en acier et en aluminium. Pour ce type d’installation, on utilise des éléments de format et de dimensions variables, 20 x 40 cm ou 30 x 50 cm, avec des épaisseurs comprises entre 2,5 et 5 cm.

Deux méthodes différentes peuvent être utilisées pour ancrer les tuiles au cadre sous-jacent :

    • par l’utilisation d’ossatures métalliques, auxquelles les tomettes sont assemblées au moyen de montants et de plaques, comme dans le cas du revêtement de murs ventilés ;
    • soit en ayant recours à des panneaux préfabriqués, auxquels les tuiles sont ancrées au moyen d’une armature métallique et de crochets mâles et femelles.

La pose d’un sol en tomette est simple à réaliser, mais elle doit être effectuée avec soin afin de garantir un bon résultat esthétique.

Moquette de pierre : nos conseils pour bien l’entretenir

La moquette de pierre est un revêtement de sol très pratique, naturel et particulièrement durable. En plus d’embellir votre pièce, le tapis de pierre ou moquette de marbre donne à votre chambre une ambiance noble. Cependant, la pose et l’entretien de ce type de revêtement peuvent être difficiles, surtout si vous ne savez pas comment l’installer. Par ailleurs, il est tout à fait possible de réaliser les travaux vous-même en utilisant des méthodes relativement simples. Dans ce guide, nous vous donnons quelques bonnes pratiques sur l’entretien de votre moquette de pierre.

Qu’est-ce qu’une moquette de pierre ?

Pour commencer, rappelons d’abord ce qu’est une moquette de pierre. C’est un revêtement de sol fabriqué avec des galets de pierre arrondis. Pour les lier, on utilise généralement une résine de polyuréthane ou de l’époxy. Le véritable avantage de ce type de revêtement est qu’il est disponible en de nombreuses teintes. De plus, s’il est bien posé, ce matériau est plus durable comparé aux autres revêtements. En outre, comme les pierres sont broyées en rond, elles offrent une sensation agréable lorsque vous marchez dessus.

En principe, la pose d’une moquette de pierre ressemble à l’installation d’une chape. La différence est qu’un tapis de pierre peut être coulé, même si vous avez déjà un revêtement de sol. À savoir que vous pouvez poser une moquette de pierre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ce type de revêtement se démarque par sa finition homogène et texturée. En effet, il est tout à fait possible de combiner plusieurs types et différentes formes de pierre pour soigner la finition, ce qui fait d’un tapis de pierre une alternative intéressante pour se changer des parquets et des carrelages.

Comment entretenir une moquette de pierre ?

Il est important de laisser la moquette de pierre se durcir complètement avant de la nettoyer. Vous ne devez également utiliser que des produits de nettoyage particuliers, au risque de rayer ou d’endommager votre sol. Dans le cas échéant, le liant utilisé pour rassembler les cailloux pourrait se dissoudre avec le temps et vous vous retrouverez avec de petits galets de pierre dans la maison.

Vous pouvez acheter des produits de nettoyage de moquette de pierre dans vos magasins habituels. Notre conseil, c’est de choisir les produits qui contiennent de l’huile essentielle. Comme ça, vous disposerez d’un produit efficace et qui offre aussi une touche parfumée à votre pièce.

Si vous ne trouvez pas de produits spéciaux pour nettoyer votre moquette, vous pouvez utiliser un nettoyant doux à base de savon. Par ailleurs, vous devez éviter d’utiliser de l’eau chaude. En effet, la résine ne tolère pas ce produit. Pour ce faire, n’utilisez que de l’eau froide ou de l’eau tiède de moins de 40 degrés. Pour sécher votre revêtement de sol, il suffit de passer un chiffon plus ou moins humide. À savoir qu’il est tout à fait possible d’utiliser beaucoup d’eau pour le nettoyage de la moquette, mais l’important est qu’il ne soit pas trop chaud.

Lorsque vous avez fini le nettoyage à l’eau savonneuse, vous devez projeter de l’eau claire sur la moquette pour éviter la formation des traces. Si vous trouvez que votre eau est très calcaire, il convient de l’essuyer avec un chiffon doux après le nettoyage.

Enfin, si vous avez posé votre moquette dans les pièces d’eau, il est recommandé de sceller votre tapis de pierre. Pour ce faire, il faut alors combler tous les vides dans votre moquette par de la résine. Ainsi, il n’y aura pas de risque que les saletés et l’humidité entrent à l’intérieur de la moquette. En outre, pour garder la brillance de votre moquette, vous pouvez la cirer de temps en temps.

Guide pour rénover un vieux parquet

Le sol d’une maison est la partie avec laquelle nous sommes en contact en permanence. Il sert également de point d’appui pour les éléments qui constituent la maison à l’instar du mobilier. Le sol d’une maison fait également partie intégrante de la décoration intérieure. Il doit donc être conçu de manière à avoir une surface à la fois stable, solide et esthétiquement remarquable. En ce qui concerne la finition, le propriétaire peut avoir le choix entre différents revêtements. Le parquet reste le revêtement de sol le plus utilisé en raison de ses différentes propriétés. Mais en dépit de ses qualités, le parquet peut subir, avec le temps, des dommages susceptibles de porter atteinte à sa résistance et à l’état du sol de la maison. Cela rend donc les travaux de rénovation obligatoires.

Focus sur le sol en parquet

Le parquet est un revêtement de sol composé d’un assemblage de lames de bois. Le parquet peut être fait à partir de différentes essences de bois comme le chêne, le teck, ou encore l’acajou. Il existe également différents types de parquet selon la configuration du sol de la maison. On peut, en effet, avoir le choix entre le parquet massif, constitué d’une seule lame de bois ; il y a aussi le parquet flottant ou contrecollé, qui est constitué de plusieurs lamelles de bois collées entre elles. On peut également citer parmi les parquets le parquet stratifié, qui contrairement aux deux autres, n’est pas fait à partir du bois, mais d’un revêtement imprimé imitant le bois. Après une longue période d’usage, le parquet va inévitablement finir par perdre de son éclat et se fragiliser. Des travaux de rénovation s’avèrent alors obligatoires afin de le remettre en état. Pour réussir la rénovation d’un sol en parquet, il est nécessaire de suivre un certain nombre d’étapes.

1ère étape : la préparation

La première étape d’une rénovation de parquet consiste à préparer la surface de travail et à réunir le matériel nécessaire pour les travaux. Après le retrait du mobilier, on procède alors au ponçage de la surface du parquet. Cette opération va permettre d’éliminer les rayures et les irrégularités afin de rendre la surface parfaitement lisse et facile à travailler. Le ponçage du parquet peut être réalisé à l’aide d’une ponceuse électrique ou d’un papier de verre. Une fois le ponçage terminé, il est conseillé de nettoyer la surface poncée avec un chiffon humide, afin de se débarrasser des débris de bois et de la poussière.

2ème étape : l’application du vitrificateur

Avant l’application du vitrificateur, les rebords du mur sont couverts de ruban à masquage afin d’éviter au produit de déborder. Il est conseillé d’entamer l’application du vitrificateur au niveau de la bordure du parquet en utilisant une brosse à poils souples. Et à l’aide d’un rouleau poils, le reste de la surface est couvert de vitrificateur, étalé en couches croisées. Lorsque la totalité de la surface du parquet est recouverte, le produit est laissé au repos pendant 3 heures.

3ème étape : préparation de la seconde couche

Une fois la première couche de vitrificateur sèche, on procède de nouveau à un ponçage afin de préparer l’application de la seconde. Ce deuxième ponçage a pour but de lisser la surface et de se débarrasser des petites bulles et des petits défauts formés à la suite de la première application. Il ne faut surtout pas oublier de passer un chiffon humide sur le parquet préalablement poncé avant la mise en place de la seconde couche de vitrificateur.

4ème étape : application de la seconde couche

Après le ponçage, il est temps de passer à l’application de la seconde couche de vitrificateur. L’opération se déroule à peu près comme la première, c’est-à-dire en couvrant les rebords des murs et en procédant à une application par couches croisées. L’utilisation d’un rouleau V33 est fortement encouragée, afin d’optimiser la qualité de la finition.

Il est important de savoir que la vitrification n’est pas la seule finition possible durant la rénovation d’un parquet. On peut, en effet, procéder à d’autres traitements comme l’utilisation de l’huile ou encore du vernis.

Les étapes pour l’incrustation de sol en linoléum

Un projet de construction ou de rénovation en vue ? Vous pouvez opter pour le linoléum pour habiller le sol. Ce revêtement présente de nombreux avantages. Il est très facile d’entretien, écologique et abordable. Pour plus d’esthétique, il est possible d’y incruster des motifs. Pour en savoir plus sur le sol en linoléum et son incrustation, lisez les lignes qui suivent.

Pourquoi opter pour le sol en linoléum ?

Le linoléum est une bonne option pour habiller votre sol. Grâce à ses composants naturels, il est écologique. De plus, il est très hygiénique, car il possède des propriétés antibactériennes. Il offre ainsi un environnement sain. Voilà pourquoi il est très prisé dans le domaine hospitalier. Il est par ailleurs facile à entretenir. Il vous suffit d’employer des solutions au pH neutre pour le nettoyer.

Ce type de sol est aussi résistant. Il ne craint ni les chocs, ni l’usure, ni les projections. Il peut rester en bon état pendant de longues années.

Le linoléum est également un excellent isolant thermique et acoustique. Il conserve la température à l’intérieur de la pièce. De ce fait, il apporte une ambiance cocooning dans votre maison.

D’un autre côté, ce revêtement de sol est design. Il existe en plusieurs coloris : des plus sombres aux plus intenses. Si vous aimez le look rétro, vous pouvez choisir le jaune, le bleu ou le rouge pour apporter du peps à votre intérieur. Pour apporter de l’élégance à votre pièce, préférez entre autres le lino avec un effet marbré, intemporel et chic.

Pour une décoration moderne et contemporaine, vous pouvez par ailleurs combiner le lino avec des dalles ou des lames de différentes couleurs.

Grâce à son design, ce revêtement de sol peut s’inviter dans diverses pièces de la maison. Faites juste attention à l’humidité. Aussi, ne l’utilisez ni dans la salle de bains, ni dans la buanderie.

Comment incruster un motif dans un sol en linoléum ?

Pour donner plus d’esthétique à votre sol en linoléum, vous pouvez y incruster des motifs. Pour vous aider dans votre projet, voici les étapes à suivre.

Choisir le motif ou le dessin

Avant de passer aux travaux, vous devez d’abord choisir le motif ou le dessin à incruster dans le sol en linoléum. Tout dépend de vos goûts. Dans le cas, veillez à sélectionner le dessin qui correspond à votre décoration intérieure afin de garder une certaine harmonie.

Prévoir l’emplacement du motif ou du dessin

Avant d’incruster le motif dans le sol, vous devez prévoir son emplacement. Utilisez quelques outils pour prendre des mesures.

Encoller le motif

Procédez ensuite à l’encollage du motif sur le sol en linoléum, puis attendez quelques minutes pour le séchage. Mettez des bandes de PVC sur le motif pour ajuster la pose. Ensuite, enlevez-les une à une tout en chassant l’air et créez un contact entre les deux films de colle.

Incruster le motif

Préparez les lés de lino avant d’y incruster le motif. Pour ce faire, effectuez un dégrossissage. C’est-à-dire découpez les lés autour du motif en laissant une marge. Utilisez ensuite une colle pour linoléum et déposez-la sur le sol. Pour un bon ajustement, enlevez les excès du revêtement. Pour finir, retirez le plastique qui recouvre le motif et admirez le résultat.

À qui confier l’incrustation de motif dans un sol en linoléum ?

Vous pouvez faire vous-même l’incrustation de motif dans le revêtement en linoléum. Cependant, cela nécessite d’avoir quelques compétences en bricolage et quelques équipements. Dans tous les cas, il est toujours préférable de faire appel à un professionnel pour obtenir un résultat de qualité. Vous pouvez entre autres contacter l’entreprise ATOUT COULEURS. Elle intervient à Saint-Rémy-de-Chargnat pour les incrustations au sol.