faux-plafond

Faux plafond tendu ou suspendu : lequel choisir ?

Vous voulez donner un coup de jeune à votre décoration intérieure ? Installer des faux plafonds s’avère être la meilleure solution. En effet, en plus d’être élégantes, ces pièces sont aussi très solides par nature et durent très longtemps. De plus, elles peuvent s’adapter à tout type de décoration. Cependant, il faut savoir que deux types de faux plafonds existent : le faux plafond tendu et le faux plafond suspendu. Alors, comment choisir ? Nous vous expliquons tout dans cet article.


Le faux-plafond suspendu


C’est le plus utilisé dans les foyers actuellement. En effet, il est plus économique et permet d’avoir plus d’espace dans votre logement. Vous pouvez y mettre les canalisations, les câbles et d’autres éléments d’isolation. À savoir que ce type de faux-plafond est constitué principalement de fourrures, de suspentes et de rails.Il peut être fabriqué en plaques de plâtre ou en PVC. Certains professionnels peuvent également vous les fabriquer en brique ; en terre cuite ou en céramique. Le faux-plafond suspendu peut également être installé sur tout type de structure (en bois, en béton ou en métal).


Par ailleurs, les faux-plafonds suspendus vous offre un espace utile pour la distribution de ventilation, du chauffage, de la climatisation et du câblage. De plus, c’est un moyen efficace d’éviter les risques d’incendie. En effet, l’installation de ce type de faux-plafond nécessite que les grilles et les cloisons s’entrecroisent de façon nette.

En tout, c’est la meilleure alternative si vous voulez donner un look original à votre intérieur. De plus, il est démontable.


Le faux-plafond tendu


Très esthétique, le faux-plafond tendu est la meilleure solution si vous voulez faire une rénovation intérieure. C’est l’alternative idéale pour cacher les fissures de votre plafond. Vous pourrez choisir entre différents motifs : mate, laquée, satinée… De plus, il résiste bien au feu et certains ont même des propriétés antibactériennes, antistatiques et anti-acariens. À savoir que le plafond tendu est déjà utilisé par de nombreuses personnes.

En plus d’offrir un décor personnalisable, il réduit les risques d’incendie.En effet, il est formé de matière incombustible en PVC et les éléments qui le composent sont tous fabriqués suivant les normes anti-incendie. En outre, le faux-plafond tendu est facile à entretenir. De plus, vous pouvez facilement imprimer les motifs que vous voulez sur cette toile. Comme le faux-plafond suspendu, il est aussi possible de le changer à votre guise. Toutefois, vous devez faire appel à un professionnel pour faire ce travail.


En tout, voici les principales raisons d’installer un faux-plafond tendu chez vous :

  • La protection contre l’humidité ;
  • Un élément de décoration qui respecte l’environnement ;
  • Une grande résistance, car il peut supporter jusqu’à 100 kg au m² ;
  • La possibilité de l’installer dans toutes les pièces de la maison.

À savoir que les plafonds tendus peuvent également être utilisés pour les revêtements muraux, les panneaux flottants, les diffuseurs de lumière et les formes créatives.


Nos conseils


Les faux plafonds sont un excellent moyen d’ajouter un point focal intéressant à un espace. Il existe un grand nombre de styles, d’effets visuels, de tailles, de textures, de couleurs, de formes et de matériaux. Ainsi, vous trouverez sûrement un modèle qui s’adaptera à votre décoration intérieure. Cependant, avant de choisir et d’installer un faux-plafond chez vous, il est conseillé de s’arrêter sur un plan. À moins qu’il y ait un problème technique, vous pouvez toujours opter pour un faux plafond tendu ou suspendu. Ce que nous conseillons, c’est de toujours rechercher et d’engager une entreprise de rénovation pour vous aider à faire votre choix et à effectuer la pose rapidement.

Choix de barres à rideaux : combiner l’esthétisme et la fonctionnalité

Pour un intérieur élégant et harmonieux, vous devez faire un très bon choix parmi les divers styles et couleurs des rideaux. Cette pièce de tissu a généralement une double fonction. Son rôle principal est de dissimuler toute présence d’ouverture ou de cacher certains objets inesthétiques. Le rideau permet également de séparer deux pièces différentes. Il a aussi un rôle esthétique permettant de donner un coup d’éclat dans chacune des pièces de votre logement. Dans cet article, découvrez comment associer l’esthétisme et la fonctionnalité lors du choix de vos barres à rideaux.

Zoom sur les barres à rideaux

Caractéristiquement, une tringle est une pièce mécanique en forme de tige, en métal ou en bois servant essentiellement à maintenir le rideau en place. Pour attacher vos rideaux sur les barres, soit vous glissez la tringle dans la pièce de tissu, soit vous utilisez des anneaux pour la fixation. Trois emplacements sont possibles pour la pose d’une tringle : soit au mur, au plafond ou encore entre deux murs pour servir de séparation. Pour une très bonne ouverture de vos rideaux, la barre doit dépasser de 15 à 25 com la largeur de votre fenêtre, et ce, de chaque côté.

L’esthétisme et la fonctionnalité

Il existe deux types de barres à rideaux : les barres de petits diamètres et les barres épaisses. Le premier type s’adapte bien aux voilages et aux rideaux légers. Vous pouvez opter pour le style scandinave, un modèle parfaitement simple, sans froufrou et pourtant en harmonie !

Si vous voulez opter pour des voilages, choisissez par exemple ceux en lin, en coton ou en polyester, parfaits pour vos pièces à vivre et surtout le salon.

Les tringles épaisses, quant à leur tour, sont idéales pour les rideaux lourds et aussi les doubles rideaux, qui servent de protection thermique pour votre maison !

Pour sublimer aussi vos fenêtres, vous pouvez choisir des tringles qui sortent de l’ordinaire ! Il en existe de différents modèles et styles spécifiques selon votre choix ! Il y a par exemple les tringles extensibles sans perçage, celles en tubes, celles pour les rideaux à œillets, celles pour les rideaux lourds, les tringles à rideaux haut de gamme, etc .

Au final, le choix d’une barre à rideaux se repose sur trois critères bien distincts.

  • La longueur

    Pour que la pièce soit claire et que les rideaux réfléchissent la lumière, une longueur de 15 à 20 cm doit être respectée et ajoutée pour chaque côté de la fenêtre.

  • Le poids de la pièce en tissu

    Comme on a déjà vu précédemment, les types de tringles dépendent généralement des types de rideaux. Pour ceux en voile par exemple, ils s’adaptent bien aux tringles fines et de faible diamètre. Les rideaux lourds et épais par contre nécessitent des barres plutôt solides et de diamètre assez large.

  • Le style des barres

    Le style des tringles participe beaucoup à l’esthétisme de vos pièces. Si vous avez par exemple une maison à l’ancienne, optez pour des tringles classiques ! Il y a aussi les tringles rails ou chemin de fer où le rideau est fixé à des chariots à roulettes. Les barres extensibles permettant de régler sa longueur à la dimension de votre choix !

Enfin, pour finir, en voici quelques étapes utiles pour la pose de barre à rideaux :

1- Préparez d’abord la pose de vos rideaux : la barre doit être placée au moins 5 cm au-dessus de la fenêtre pour ne pas gêner l’ouverture.

2- Fixez ensuite les supports des barres.

3- Installez vos pièces de tissu.

Pour les outils, vous avez besoin d’une longue règle ou d’un tasseau, d’un niveau laser servant à repérer les niveaux, d’un crayon pour repérer le perçage, et aussi d’une perceuse pour percer les logements des chevilles.

Stuccopro

Stucco à la vénitienne: avantages et inconvénients

Le stucco revient en force sur le devant de la scène. Ce revêtement ancestral longtemps mis en veille décore désormais tous les intérieurs. Faisons le point sur les inconvénients et les avantages du stucco à la vénitienne.

Un revêtement aux mille facettes

Le stuc vénitien ou stucco à la vénitienne possède des qualités esthétiques indéniables. La plus importante d’entre elles, il est disponible dans différentes couleurs et finitions.

    • Le stucco traditionnel à effet miroir est particulièrement attrayant, avec ses finitions soignées, lisses et brillantes. Il s’applique en plusieurs couches et peut être embelli avec de la cire de Marseille et d’autres produits.
    • Le stucco à effet mate est plus moderne et convient à une décoration industrielle. Il est également possible de créer une surface brillante, tout en laissant transparaître des zones mates.
    • Toutes les personnalisations sont possibles avec du stucco vénitien : réalisation de craquelures grâce à un vernis spécial, imitation du marbre de carrare et de différentes pierres, le marbello, la Vénitie et bien d’autres encore.
    • Le stucco à la Vénitienne s’utilise aussi bien sur un plafond que sur un mur, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Le stuc vénitien pour toutes les pièces

Le stuc vénitien s’invite dans toutes les pièces de la maison, même dans celles qui ont un taux d’humidité élevé. En effet, à base de chaux et de sable, il résiste très bien à l’humidité, sans devenir imperméable. La cire de Marseille optimise également les effets protecteurs du stucco.

Sachez reconnaître le type de stucco à mettre dans une pièce. De manière générale, le stuc à effet mate met en valeur les pièces calmes. Le stuc brillant s’adapte parfaitement aux pièces humides comme la cuisine, la salle de bains et les toilettes. Vous devez également connaître les codes couleurs : clair pour les petites pièces, sombre pour la sobriété et les décorations minimalistes. Demandez les conseils d’un professionnel pour faire le bon choix.

Il est également possible de créer différents motifs avec du stucco pour décorer le couloir ou certaines faces d’une pièce.

Divers avantages du stucco à la vénitienne

En plus de son esthétique incomparable et de sa polyvalence, le stucco vénitien possède d’autres avantages.

1-Tous ses composants sont naturels.

2-l s’agit d’une matière résistante et facile à rénover.

3-Lorsqu’il a été correctement posé, le stucco peut durer plus de 15 ans.

4-Il laisse respirer le support, tout en le protégeant.

5-La réalisation d’un stucco vénitien permet de lutter efficacement contre les bactéries et les moisissures.

6-La surface se nettoie facilement avec un chiffon humide.

Quelques inconvénients à noter

    • La pose d’un stuc vénitien fait appel à des techniques précises, bien plus que le savoir-faire d’un simple plâtrier. C’est pourquoi il est indispensable de confier cette opération à un spécialiste.
    • Le temps d’application d’un stuc vénitien peut prendre plus ou moins de temps, en fonction du style à réaliser.
    • Il existe également des conditions à respecter à la lettre pour garantir un résultat de qualité. Il s’agit entre autres de la température d’application, de la durée de pause entre chaque couche de stuc et des caractéristiques du support.
    • La pose d’un stucco vénitien est plutôt coûteuse. Cependant, le résultat explique parfaitement ce prix élevé.

Bref, la pose d’un stuc vénitien requiert des compétences techniques précises et un sens aigu de l’esthétique. D’où la nécessité de solliciter les services de professionnels. Grâce à un savoir-faire transmis de père en fils depuis une quarantaine d’années, Stuccopro Inc répond favorablement à toutes vos demandes. La réalisation de crépis et d’enduits acryliques s’ajoute à ses spécialités.

Taille de tapis pour le couloir

Le couloir est un lieu passage incontournable dans la maison. Celui-ci équivaut à une pièce à part entière, surtout lorsqu’il est large et long. Quel que soit le revêtement, il est souvent habillé par un tapis pour apporter de l’esthétique à l’ensemble, mais également pour apporter de la chaleur ainsi que du confort et renforcer la sécurité des usagers (pour éviter toutes sortes de glissade). À part cela, le tapis amortit les bruits dans le couloir, en d’autres termes, il joue un rôle d’isolant phonique. Toutefois, pour mettre en valeur la déco de la pièce, il est important de bien choisir la taille du tapis correspondant, sa couleur, et son style. Effectivement, tout cela n’est pas toujours évident, et on vous comprend. Ainsi, afin de vous aider à choisir le bon tapis pour mettre en valeur votre couloir, on vous invite à retrouver ci-dessous les détails à connaître pour faire le bon choix et faire envier vos convives. C’est parti !

Quelle taille pour un tapis de couloir ?

La taille est un critère important pour bien choisir un tapis de couloir. Afin de mettre en valeur le côté esthétique de la pièce, le tapis ne doit être ni trop court ni trop long ou encore, ni trop large ni étroit. Ici, le but est d’adapter les dimensions du tapis à celles du couloir. Pour que tout soit nickel et pour apporter une touche personnelle, il est vivement conseillé de confectionner un tapis sur-mesure. Toutefois, pensez à suivre la norme ou la règle de l’art qui stipule clairement que pour un tapis de couloir, la longueur doit être au minimum trois fois plus grande que la largeur. Souvent négligé, bien que ce soit un détail important, faites en sorte de laisser environ 20 à 30 cm de libre sur chaque côté de votre tapis. Cela a pour but de laisser un peu ressortir le revêtement du couloir, notamment s’il s’agit d’un carrelage.

Quel style de tapis pour un couloir ?

Le style du tapis englobe les motifs, le design, la forme et surtout la couleur. Ces détails jouent un rôle important dans la décoration de la pièce. Ils vont permettre de mettre en valeur l’aspect esthétique votre maison. Pour le cas d’un tapis de couloir, privilégiez un tapis de forme rectangulaire, surtout si vous avez un long couloir. Toutefois, ce n’est qu’une suggestion, la forme dépendra réellement du style de votre couloir, pensez juste à trouver la bonne forme qui se mariera parfaitement à cet espace et qui ne risquera pas de gêner les yeux. En termes de coloris, bien que les couleurs plus claires soient actuellement de plus en vogue, pensez tout de même à éviter les teintes trop claires. On vous invite à opter pour des couleurs un peu plus sombres ou un peu plus foncées. Ces couleurs vont apporter une touche de modernité, mais surtout un effet chic à votre couloir, et par ricochet, mettre en valeur l’ensemble. En terme de style, il est toujours recommandé d’opter pour un tapis au style classique avec des couleurs unies. Toutefois, il existe des styles modernes, mais qui procurent également une touche vintage très appréciée par un grand nombre de public. Pour ces styles modernes, vous avez un large choix que vous pourrez retrouver facilement chez les boutiques de décoration intérieure.


Parmi ces styles modernes, si vous voulez dégager un effet ethnique dans la pièce, les tapis berbères ou les tapis kilim sont ce qu’il vous faut. Dans le cas où vous voulez un rendu bohème, n’hésitez pas à opter pour les tapis tissés, et enfin si vous êtes plutôt fan du vintage et que vous recherchez une touche d’originalité, privilégiez les tapis patchworks.

En somme, pour réussir la mise en valeur de votre couloir, il est important de retenir que la longueur du tapis doit être au minimum trois fois plus grande que la largeur, évitez les couleurs trop claires et choisissez une forme qui épousera facilement la forme de votre pièce. Sur ce, à vous de jouer !

salle de jeux enfant

Aménager le sous-sol et le transformer en salle de jeux pour les enfants

Le sous-sol est un endroit idéal pour les enfants passionnés de jeux. Ainsi, si vous en disposez, il est mieux d’y créer un espace pour que vos petits et leurs copains puissent bien s’amuser. Vous n’aurez plus à ranger les jouets toutes les fois qu’ils auront fini de jouer. Aussi, cela leur permet de ne pas traîner au-dehors. Découvrez alors quelques astuces pour transformer votre sous-sol en salle de jeux. (suite…)

Les règles d’or pour une décoration intérieure japonaise réussie

Connus pour leur attachement aux cultures, les peuples asiatiques sont des déco-maniaques. Ils sont méticuleux et prêtent beaucoup d’attention à la noblesse et la pureté des matières d’habillement de maison, de temple, voire à leur mode vestimentaire. Comme étant de véritable influenceurs, l’art japonais et sa décoration intérieure ont fait succomber un bon nombre de gens qui ont fini par l’adopter. Ils sont synonyme de sérénité et de splendeur originale. Découvrez les règles d’or pour pour réussir cette décoration exotique.

Le naturel avec un minimum d’objets de décor, pour une chambre à coucher paisible et confort

La décoration intérieure japonaise se base sur la commodité et le minimalisme. Elle n’accorde pas d’importance aux meubles encombrants, mais s’inspirent de la nature, de sa couleur et de ses matières. Cela permet de créer une ambiance zen et originale.

La décoration murale neutre

À l’inverse de la décoration ordinaire, les Japonais apprécient la légèreté de la décoration murale. Par exemple, la peinture d’une seule surface murale est recommandée pour privilégier la simplicité. D’ailleurs, optez pour la couleur sobre comme le blanc cassé, le blanc lin et le beige foncé ou le gris. Les papiers peints, les stickers, les figurines et les œuvres d’art ne trouvent pas leur place dans le refuge japonais.

Le tatami et l’estrade sur le revêtement de sol

Enlever les chaussures à l’intérieur d’une pièce fait partie des coutumes des Japonais. Cela reflète le respect de l’hygiène et de l’ordre. Ainsi, couvrir le sol du tatami est indispensable pour donner une sensation de confort aux pieds. Il est doux et fait office d’isolation thermique et phonique puisque ce tapis traditionnel japonais est fabriqué en fibre végétale de dimension standard de 182*91 cm. De nature très délicat, on prête beaucoup d’attention à son utilisation, car il se tâche facilement. On compte environ 3 à 8 cm de tatami dans une maison japonaise. En plus de revêtir le sol, il sert aussi du support aux meubles bas comme le lit de futon et le zaisu, et aux meubles sans pieds de style japonais.

Le lit de futon, pour un gain de place et un sommeil confortable

Chaque objet et chaque position ont leur propre signification. Pour favoriser le bon sommeil, la pose du lit de futon sur le tatami est incontournable dans les décors japonais. C’est un matelas en coton ferme, pliable et peu encombrant. Il se met au centre de la chambre à coucher dans la nuit et se range facilement dans un placard dans la journée. Outre le gain d’espace, ce type de lit vous offre une garantie de sanlté et bien-être. En effet, fabriqué en coton, vous bénéficiez de la température qui vous ressemble en toute saison. De même, sa fermeté favorise une bonne posture pendant votre sommeil, évitant le mal dos.

Des meubles à faible hauteur et des décors en bambou, pour un salon harmonieux et design

La décoration japonaise se caractérise par les meubles proches du sol, un style unique en son genre. Il associe tradition et modernité. Pour veillez au principe du minimalisme, seuls les meubles pratiques et confortables sont adoptés.

Le Zabuton, pour s’asseoir en style seiza

Se tenir bien droit et adopter la bonne posture dans la méditation, au repas et pour tout autre événement est un art de vivre dans la culture japonaise. Pour s’asseoir, ils adoptent un style seiza en s’agenouillant sur le sol, les jambes pliés et les fesses sur les talons. Pour cela, ils disposent du zabuton, un simple coussin plat de 70 cm d’épaisseur pour savourer le repas en famille autour de la table basse.

Le zaisu et une table en bambou, pour une assise plus confortable dans le salon

Tout en s’appuyant sur le sol avec son assise, mais cette-fois doté d’un dossier confortable pour reposer le dos. Le zaisu appartient à la décoration japonaise. Confectionné avec des tissu nobles et décorés, ce type de chaise s’adapte au style contemporain. Il est pliable et également portable. De même, vous pouvez le disposer autour d’une table en canne de bambou pour apporter une touche exotique dans votre living-room.

Les luminaires aériens en papier washi et les portes coulissantes, pour illuminer la pièce

Les Japonais privilégient la lumière naturelle dans une pièce à travers les ouvertures. Ils arborent leur fenêtre de rideaux, de panneaux ou encore de portes coulissantes. De plus, les lampes suspendues en papier washi sont installés pour vous apporter une ambiance chaleureuse la nuit sans charger la décoration intérieure.

un sapin de Noël original et très lumineux

Tuto : un sapin de Noël original à faire soi-même

La fête de Noël arrive, il est peut-être temps de penser aux cadeaux, à la réalisation d’une décoration intérieure et extérieure adaptée à l’esprit de Noël ainsi qu’à la mise en place d’un sapin. Si vous avez envie de changer de l’arbre de Noël traditionnel en un sapin original que vous pouvez fabriquer vous-même, en voici des exemples avec des tutoriels pratiques. (suite…)

diffuseur d'huiles essentielles

Quelle fragrance utilisée pour l’intérieur de la maison en été ?

Quelle que soit la saison, avoir un intérieur qui sente bon est, pour ainsi dire, toujours agréable. Une bonne odeur d’intérieur peut renvoyer ou mettre en avant l’esprit chaleureux de la maison. Par ailleurs, il existe non seulement de nombreux types de fragrance que l’on peut utiliser pour parfumer son intérieur, mais également différents moyens de le faire. Ainsi, nous vous invitons à lire cet article pour avoir des idées quant au choix de la fragrance la plus adaptée à l’intérieur de la maison en été. (suite…)

DIY : une cloison en bois ajourée pour personnaliser la déco

Intimité et confort sont les deux avantages que vous offre une cloison en bois. Elle vous donne l’occasion d’aménager votre intérieur ou de dissimuler un mur disgracieux. D’un prix assez abordable, par rapport aux autres matériaux, le bois vous donne l’occasion de rehausser l’esthétique de votre maison. Il est d’ailleurs possible de le vernir ou de le peindre pour vous donner plus de couleurs. Et ce serait encore plus épatant si vous réalisez vous-même votre cloison. Mais comment faut-il s’y prendre ?

Choix du type de bois

Vous devez d’abord décider quel bois vous préférez utiliser. Différents choix s’offrent à vous, en fonction du type de cloison souhaité et en fonction de votre besoin. Il y a par exemple les planches de coffrage pour une cloison basique et épaisse. Elles sont à fixer contre le mur avec des tasseaux. Vous pouvez utiliser des panneaux de bois si vous souhaiter mettre la cloison en place rapidement. Certes, les panneaux recommandent une peinture. Par ailleurs il y a les lambris en bois qui sont à fixer sur une ossature en bois si vous souhaitez obtenir une cloison légère et optimale.

Conception : emplacement et mesure

Avant d’entamer quoi que ce soit, il est primordial de préparer l’emplacement du cloison. Vous devez donc prévoir l’impact que la cloison aura sur votre aménagement intérieur. Pour déterminer l’emplacement de la cloison, servez-vous des plans à l’échelle de la pièce. Ensuite, munissez-vous d’une règle de maçon et d’un crayon pour marquer cet emplacement. Si vous disposez d’un cordeau à tracer, n’hésitez pas à vous en servir. Cette deuxième étape vous aidera à visualiser directement la cloison dans la pièce et de déterminer la quantité de matériau nécessaire. Avec un niveau à bulle, tracez les emplacements de la cloison au sol, le long des murs et au plafond.

Préparation des matériaux

A partir de ces deux étapes, vous allez pouvoir déterminer la quantité nécessaire de lambourdes et de lambris, de manière à pouvoir construire le mur en bois et à poser les panneaux de cloison. Toutefois, songez à acheter une porte intérieure si le besoin se présente. Vous pouvez ensuite entamer les préparations suivantes : coupez tout d’abord les lambourdes aux bonnes mesures pour les points d’ancrage au sol et au plafond. Il faut en faire de même pour les montants. Si nécessaire coupez également les lambris aux bonnes mesures.

Construction de l’ossature en bois

Votre ossature se doit d’être solide pour avoir la capacité de supporter le cloison. Pour ce faire, il faut réaliser un cadre de lambourdes. Pour que celles-ci soient bien fixées, vissez-les au plancher, le long des murs et au plafond. Vérifiez bien le niveau des lambourdes ainsi que leur verticalité avant de les fixer. Une petite erreur de votre part pourrait mettre en péril tout le travail. Si vous êtes sûr que le cadre est bien fixé, vous pouvez positionner les lambourdes verticales, afin de constituer comme il faut l’ossature. Il faut place les lambourdes tous les 40 à 50 cm, sans oublier de les visser directement dans le cadre de l’ossature. Vérifier maintenant si tout est solide avant de procéder à la pose.

Pose de la cloison

Après que votre ossature a été bien fixée, procédez ensuite à l’installation proprement dite. Si vous ne posez pas d’isolant, cette étape est la plus simple. Par contre, si vous souhaitez isoler la cloison, positionner directement les panneaux d’isolant dans l’ossature. Pour cela, il suffit de glisser les panneaux entre les lambourdes. Si vous souhaitez juste installer la cloison, il vous suffira de mettre le tout en place et de vérifier la fixation de chaque côté. N’hésitez pas à vissez ou à clouter de partout si vous n’êtes pas sûr de la résistance de la cloison. Les experts en menuiserie affirment qu’il est préférable que le vernissage, ou la peinture, se fasse avant la pose.