différents coloris du thermostat Nest trosième génération

Thermostat Nest : fonctionnement et coût

L’appréciation d’une maison peut dépendre de différents critères. On peut citer, en guise d’exemples, le style architectural de la maison, la décoration intérieure et extérieure, l’agencement des meubles, le confort qu’elle procure à ses occupants, etc. Le fonctionnement des systèmes de plomberie, d’assainissement et d’électricité a une influence majeure sur le confort de la maison. Comme les côtés ergonomique et pratique des appareils électroménagers sont également à prendre en compte, découvrez à travers cet article le fonctionnement ainsi que le coût du thermostat Nest. (suite…)

adoucisseur d'eau

Guide d’installation et de fonctionnement des adoucisseurs d’eau EP31 et EP42 ECOPURE

Après achat d’un adoucisseur d’eau, il est important d’en apprendre plus sur son installation et son fonctionnement. Cet état de chose permettra un meilleur usage et un meilleur entretien. Toutefois, il faut préciser qu’il existe plusieurs types d’adoucisseurs. Leur procédure d’installation et fonctionnement sont pratiquement les mêmes. Voici le guide d’installation et de fonctionnement du EP31 et EP42 ECOPURE.

Inspection de l’emballage et des éléments

Les adoucisseurs tels que EP31 et le EP42 ECOPURE ont la même procédure d’installation. Un spécialiste en la matière comme Eauvy M.N. Inc pourrait procéder à l’analyse de votre eau et à l’installation de votre adoucisseur.

L’inspection est la première étape pour l’installation de ces adoucisseurs. Le système d’osmose inverse de ECOPURE est souvent livré dans un carton unique. Vous devez déballez le carton et vérifier la présence de tous les éléments tels que :

  •  Un bloc d’osmose inverse avec tubes rouges et jaunes attachés ;
  • Réservoir de réserve d’eau ;
  •  Un raccord d’évacuation ;
  •  Un sachet contenant support de fixation, un compte-goutte, un raccord pour arrivée d’eau avec adaptateurs et un raccord pour réservoir ;
  • Un tuyau vert pour l’arrivée d’eau ;
  • Kit test Nitrate/Nitrite ;
  •  Un robinet d’osmose inverse avec tuyaux noir et bleu attachés.

Préparation de l’installation

Généralités

Avant toute chose, il est important d’effectuer une analyse d’eau. Un adoucisseur peut être installé sous l’évier ou plusieurs autres endroits. L’installation des adoucisseurs EP31 et EP42 se fait suivant plusieurs étapes.

Les étapes d’installation des adoucisseurs EP31 et EP42 ECOPURE

Pour commencer, vous devez procéder à l’installation du raccord à l’arrivée d’eau froide. Après cela, vous devez lire attentivement et procéder à l’installation de l’évacuation sur une installation à distance.

Le système d’osmose inverse doit être également installé et suivi par l’installation du réservoir de stockage. Vous devez enfin connecter les tuyaux et aussi assainir, tester et purger le système de ventilation.

Fonctionnement des adoucisseurs EP31 et EP42 ECOPURE

Les adoucisseurs EP31 et EP42 ECOPURE sont proposés pour offrir une meilleure qualité d’eau. S’agissant de son fonctionnement, le système d’osmose inverse se sert de la pression de la réserve d’eau afin d’envoyer de l’eau dans les 3 filtres. Grâce à ce système, les impuretés et les minéraux sont stoppés et rejetés dans les égouts.

Le fonctionnement de ce système est plutôt simple et compréhensible. En effet, il y a un pré-filtre contenant une cartouche de filtration de sédiments. Cette cartouche permet de réduire le goût et l’odeur du chlore, le sable et les sédiments. Le pré-filtre est conçu pour la traversée de l’eau froide.

Quant à la membrane d’osmose inverse, elle est une membrane enroulée de façon étroite. Elle réduit toutes les matières dissoutes et les matières organiques. Grâce à cette membrane, le système produit une eau de très haute qualité. Cette eau se dirige maintenant vers le réservoir de stockage ou le robinet d’eau osmosée.

L’eau rejetée par le système contient toutes impuretés et minéraux qui nuisent à la bonne qualité de l’eau. Il faut également dire que le réservoir de stockage joue plusieurs rôles au sein de l’adoucisseur. Le réservoir permet de retenir l’eau produite. Lorsqu’il est plein, un diaphragme du réservoir retient l’eau pressurisée.

Cet état de chose favorise grandement un débit rapide de l’eau. Une fois qu’il devient vide, la pression de la vanne d’air baisse jusqu’à 0.35-0.48 bar.

Maintenance des adoucisseurs EP31 et EP42

La maintenance est importante pour tout appareil ou système. Étant donné que les adoucisseurs EP31 et EP42 ECOPURE sont des systèmes d’osmose inverse, il convient de veiller à leur entretien. Ainsi, il est nécessaire de procéder au changement du pré-filtre et du post-filtre de manière régulière.

Bien entendu, ce changement doit être effectué de façon périodique. Ce simple détail d’entretien permet de protéger la membrane des méfaits du chlore. Il s’agit donc d’une procédure à suivre obligatoirement. La maintenance doit également être effectuée pour la membrane d’osmose inverse.

Comparatifs des 2 meilleures VMC double flux en 2021

La pose d’un système de ventilation est indispensable dans les pièces humides comme la cuisine, les toilettes ou la salle de bains. Ce dispositif permet de renouveler l’air et de préserver la fraîcheur à l’intérieur des pièces. Parmi les systèmes les plus utilisés, on retrouve la VMC (ventilation mécanique contrôlée) double flux.

Plus performante, mais également plus complexe à installer, la VMC double flux a connu un succès auprès des foyers français. Quels sont donc les avantages et les inconvénients de ce système de ventilation ? Comment choisir le type de VMC adapté à son logement ? À qui s’adresser pour effectuer sa pose ? La suite de cet article vous fournit quelques informations indispensables.

Les différents types de VMC

Les VMC sont disponibles en trois modèles : la VMC simple flux, la VMC double flux et la VMC double flux thermodynamique. Chaque modèle présente des avantages et des inconvénients. Pour plus d’efficacité, la VMC double flux demeure le choix le plus rassurant. Voyons ci-dessous les spécificités de chaque modèle.

1) La VMC double flux simple

Le fonctionnement d’une ventilation double flux est différent de celui d’une ventilation à simple flux. L’air extérieur est aspiré par une seule entrée installée sur le toit et non par des aérations situées dans les pièces principales. L’air est ensuite rejeté dans des bouches d’extraction placées dans les pièces humides. Sachez que la VMC double flux est équipée d’un échangeur thermique, ce qui lui permet de réchauffer l’air neuf introduit dans l’habitation. Cet air neuf est ensuite envoyé dans les pièces de vie par des bouches d’insufflation.

2) La VMC double flux thermodynamique

La ventilation double flux thermodynamique est installé avec une pompe à chaleur. Le système permet à la fois de réchauffer l’air neuf en hiver et de rafraîchir l’intérieur en été. Son fonctionnement est simple : la VMC extrait l’air chaud et pollué à l’intérieur de la maison. L’énergie calorifique de cet air est conservée par la pompe à chaleur, tandis que l’air pollué (qui est désormais froid) est expulsé vers l’extérieur. La VMC capte l’air extérieur neuf, le réchauffe par l’énergie conservée et le diffuse dans la maison.

Les avantages et les inconvénients de la VMC double flux

La VMC double flux n’est pas très pratique en rénovation, dans la mesure où sa pose est très complexe. Dans le neuf, elle est fiable, mais peut coûter cher. Comptez entre 5 000 et 6 000 €, pose comprise, pour un système de ventilation double flux. Un modèle à simple flux peut, en revanche, vous coûter entre 250 et 800 €. Outre le prix de l’appareil et les frais d’installation, la VMC double flux est également encombrante et nécessite un entretien régulier. Pensez donc à signer un contrat de maintenance avec le fournisseur pour garantir la fiabilité du système.

Côté avantage, la ventilation double flux permet d’économiser sur la facture de chauffage. L’air neuf, filtré, peut être réchauffé et rafraîchit selon vos besoins. L’isolation acoustique de la maison est également optimisée grâce à la suppression des entrées d’air vers l’extérieur. Pour bénéficier d’une pose fiable et conforme aux réglementations thermiques en vigueur, n’hésitez pas à vous référer à des professionnels.

À qui s’adresser pour installer une VMC double flux ?

Contrairement à la ventilation simple flux, la VMC double flux est beaucoup plus complexe à installer. L’intervention d’un professionnel est vivement recommandée. Les installateurs qualifiés ne manquent pas dans les pages jaunes et les annuaires de professionnels. Vous trouverez des prestataires près de chez vous en quelques clics. Vous habitez à proximité de Colmar et de Strasbourg et vous souhaitez confier la pose de votre VMC à des experts ? L’entreprise Pro-Tube est le prestataire qu’il vous faut. Rendez-vous sur son site internet pour obtenir de plus amples informations.

épuipements de chauffage

Les équipements de régulation de chauffage

La découverte du feu et l’ingéniosité du cerveau humain qui a réussi à le maîtriser sont à l’origine de la création du système de chauffage actuel. Au profit de sa survie et de son confort, l’homme l’utilise pour la cuisson, pour le chauffage et comme arme. Le premier radiateur voit le jour à la fin du 19ème siècle. Puis, le système de chauffage au gaz est découvert en 1960. Une dizaine d’année plus tard, le système de chauffage électrique est réalisé. Par un souci de confort du consommateur, l’option régulatrice d’un système de chauffage voit le jour. Pour cela, des équipements complets sont requises.

Le mode de fonctionnement

Le maintien de la stabilité de la température ambiante est un souci de premier ordre pour le confort optimal d’un foyer. De ce fait, le système de chauffage est équipé d’un système qui est programmable selon l’indication de l’utilisateur. Il maîtrise la température ambiante de chaque pièce en fonction des variables qui lui sont externes comme l’ensoleillement, l’énergie chauffante dégagée par les appareils de cuisson et le climat. En quelque sorte, il s’agit du cerveau du système de chauffage.

Les équipements proprement dits

Pour donner vie à la partie intelligente d’un système de chauffage, les éléments suivants sont nécessaires :

      • Un thermostat d’ambiance sophistiqué qui gère la puissance électrique à fournir en fonction des variables externes au système de chauffage. Il diminue celle-ci lorsque la température demandée est atteinte et l’augmente dans le cas échéant.
      • Une sonde extérieure modifiant la température de chauffage en fonction des aléas météorologiques. Son fonctionnement se fait avec ou sans fil.
      • Des robinets thermostatiques dont la principale fonction est de régler la température ambiante selon la requête de l’utilisateur. La fonction régulatrice de ses vannes intervient au niveau du débit d’eau chaude circulant dans les radiateurs.
      • Des thermostats électroniques intégrés qui sont nécessaires pour le contrôle de la température ambiante de chaque pièce.

Les atouts

L’ option de programmation intégrée dans le système de régulation de chauffage favorise son niveau d’indépendance. Ici, l’utilisateur n’a pas à effectuer les modifications exigées à chaque changement de température. De ce fait, son existence assure un confort constant et permanent aux résidents.

L’intelligence artificielle des thermostats électroniques intégrés vous assure le contrôle à distance de la température ambiante du domicile depuis un smartphone ou une tablette. Cette variante sécuritaire est un plus inestimable.

Par ailleurs, la capacité de l’équipement de régulation à tenir compte des facteurs énergétiques internes et externes, en vue d’un approvisionnement thermique requis, réduit considérablement la consommation énergétique du foyer. Utiliser cet équipement c’est également opter pour un choix très économique.

Les risques d’utilisation

Dans une optique économique, il faut éviter d’utiliser un thermostat d’ambiance classique. La raison en est qu’il interrompt le générateur de chaleur lorsque la température ambiante requise est réalisée et il le redémarrera dans le cas d’une diminution de celle-ci. Ces redémarrages fréquents affecteront la chaudière et entraînera la nécessité d’un dépannage électrique qui pourrait se répéter assez souvent. De plus, cette action la rend énergivore. Ainsi, pour une économie optimale, il est recommandé d’opter pour des équipements plus sophistiqués.

Il faut également savoir que l’installation de ces équipements n’est pas une condition suffisante pour accéder à l’économie d’énergie. En effet, il est nécessaire de veiller à ce qu’il n’y ait pas trop d’écart entre la température thermostatique d’une pièce et la température de la chaudière. Cela évitera l’augmentation de la facture de chauffage.

Par ailleurs, à titre préventif, toute idée d’auto-installation ou d’auto-dépannage est à bannir. Ces pratiques négligentes se trouvent à l’origine du phénomène d’électrisation. Au nom de la prudence et du bien être de tous, on ne le dira jamais assez : « Placez tous vos travaux d’électricité entre les mains de professionnels qualifiés et compétents ».