Guide pour peindre un mur en crépi

Guide pour peindre un mur en crépi

Généralement connu depuis les années 70 sur les murs intérieurs, le crépi est aussi utilisé de nos jours pour les revêtements de façades extérieurs. Étant plus ou moins texturé, il nécessite une préparation et une méthodologie spécifique que plusieurs personnes ignorent. Comment peindre un mur en crépi ? Voici un guide pour peindre un mur en crépi.

Peindre un mur en crépi : En quoi est-il différent ?

La plupart du temps, le crépi est un mélange de ciment et de sable qui est généralement utilisé pour faire la peinture ou le revêtement de murs intérieurs ou extérieurs. En effet, étant disponible sur plusieurs coloris, le crépi est une option pratique et accessible. Il est important de notifier par exemple que dans le cadre d’un projet de rénovation, on peut tout simplement décider de l’enlever, de le recouvrir ou de le peindre.

Dès lors, il faut savoir que, crépi projeté, taloché, écrasé ou gratté, chaque type de finition requiert de l’huile de coude pour peindre un mur en crépi. Par ailleurs, il est aussi important de notifier que plus votre mur est texturé, plus il nécessitera un nettoyage approfondi avant une peinture et une application minutieuse.

Cela permet de garantir sans aucun doute son étanchéité pour un mur extérieur, mais aussi une finition soignée. Il faut noter aussi que pour peindre un mur texturé, l’on peut utiliser différentes couleurs de peinture comme : peinture orange, peinture blanche, peinture bleu ciel.

Quels sont les matériaux nécessaires pour peindre un mur en crépi ?

Pour peindre un mur en crépi, il est d’une importance capitale d’avoir certains matériaux sur soi. On peut citer par exemple :

  •         La bonne peinture de qualité ;
  •         Le rouleau spécial de peinture façade ;
  •         Les bâches de protection ;
  •         Le ruban de masquage ;
  •         La paire de gants ;
  •         Les pinceaux.

Tous ses matériaux sont plus ou moins indispensables pour peindre un mur en crépi.

Quelles sont les étapes pour peindre un mur en crépi ?

Comme la surface n’est pas lisse, il est évident que peindre un mur en crépi requiert d’une méthode plus ou moins particulière. En effet, il faut noter que la peinture doit bien pénétrer dans les reliefs du crépi, sans pour autant y créer des amas de peinture.

Cela met généralement du temps à sécher et peut aussi altérer le motif du crépi. De ce fait, il est important de suivre ce guide pour peindre un mur en crépi. Pour peindre un mur en crépi, il faut :

Dégager les angles

Pour peindre un mur en crépi, ou faire un décor de fresque murale, il faut d’abord commencer par dégager les angles et les bordures de votre mur à l’aide du pinceau rond. En effet, cela facilite l’application correcte de la peinture au rouleau tout en évitant les débordements.

Passer la première couche au rouleau

Après avoir peint les bordures, les angles et les contours des interrupteurs et des prises électriques, il faut passer au rouleau. En effet, optez pour un rouleau spécial façade, à poil long. Il faut noter que les poils longs permettent une bonne application de la peinture dans les aspérités du crépi.

Toutefois, cela n’est pas pour autant suffisant. Il faut aussi appliquer la première couche au rouleau, tout en prenant soin de ne pas mettre trop de peinture.

Insister sur les aspérités du crépi

Avec un pinceau plat, il faut insister sur les zones en reliefs pour ne plus voir de petits trous. Ensuite, on repasse un coup de rouleau afin de masquer les traces de pinceau.

Laisser sécher

Après avoir appliqué la première couche sur la totalité du mur en crépi, il faut laisser sécher. Par ailleurs, le respect du temps de séchage indiqué sur l’emballage du pot de peinture est important. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter HEYRAUD THIERRY.

Appliquer la deuxième couche

Pour appliquer la deuxième et la dernière couche, il faut aussi procéder de la même manière.

Peinture vinylique : application, support et prix

Peinture vinylique : application, support et prix

Très en vogue actuellement, la peinture vinylique est préférée pour les finitions classiques dans certains pays de l’Europe. Il s’agit d’une peinture utilisant de l’eau à l’instar des acryliques et des alkydes. Elle est utilisée sous forme de sous-couches sur de nombreux supports et est d’une grande performance avec son coût relativement moins élevé. De ce fait, elle est bien adaptée à des personnes qui disposent de peu de moyens. Dans ce billet, vous découvrirez les applications de cette peinture y compris les supports sur lesquels elle est adaptée ainsi que ses différents prix. (suite…)

La peinture gonflante ou 3D

Dans le domaine de l’art et de la créativité, il existe plusieurs types de peinture que vous pouvez utiliser pour diverses finalités. Parmi ces différentes peintures, il y a la peinture gonflante, également connue sous le nom de la peinture 3D. Celle-ci est utilisée surtout pour peindre des papiers, des tissus ou des supports cartonnés, en leur donnant un effet de relief. Dans cet article, vous allez avoir la possibilité de voir tout ce qui est important à connaître sur cette peinture.

La peinture gonflante : c’est quoi exactement ?

Appelée aussi peinture à effet gonflé, la peinture gonflante, ou peinture 3D, s’applique à plat sur un support. Il va ensuite gonfler sous l’action de la chaleur. Si vous avez des en fants, c’est la peinture idéale pour faire sortir leur talent artistique. Toutefois, cela n’empêche pas le fait que c’est une peinture universelle qui peut être utilisée sur le bois, le papier, le métal, la pierre, la céramique et les textiles. Malgré son nom, vous pouvez l’utiliser sans la faire gonfler. Il suffit tout simplement de la laisser sécher pendant environ 6h. Vous pouvez donc l’utiliser pour décorer votre salon ou votre maison en entier lors d’une rénovation par exemple.

Généralement, cette peinture est disponible en flacon, en tube, sous forme de crayon ou sous forme de feutre. Vous pouvez également la fabriquer chez vous. Pour la peinture 3D en flacon ou en tube, vous pouvez la trouver sous différents coloris comme unis, pailletés, nacrés ou métallisés. Ce qui rend ce type de peinture gonflante unique, c’est le fait qu’elle possède un embout plastique à son extrémité. Ce dernier permet d’appliquer directement la peinture avec le flacon. Vous pouvez trouver cette peinture en tube ou en flacon à partir de 15 euros pour 6 tubes de 30ml. Concernant la peinture gonflante sous forme de crayon ou de feutre, elle se présente en plusieurs coloris comme blanc, noir, marron, vert, bleu, rouge, rose, jaune et orange. Généralement, la peinture à effet gonflé sous forme de feutre ou de crayon est utilisée pour réaliser des dessins en relief. C’est pour cela qu’elle est plus appropriée pour les enfants. Pour le prix de 10 crayons, comptez environ 8 euros ; pour 12 feutres, il faut environ 15 euros. Il est important de noter que ces deux types de peintures gonflantes peuvent être lavées et résistent à une température de lavage située entre 30° et 40°.

Peinture gonflante fait maison : comment procéder ?

Préparer une peinture 3D fait maison est un processus simple et facile. Il faut tout simplement que vous connaissiez les étapes à suivre. Mais si vous n’êtes pas certain d’avoir les compétences nécessaires pour cela, ou que si vous voulez être à 100 % rassuré du résultat, le mieux c’est de vous confier à un professionnel en matière de peinture.

Les matériels nécessaires

Pour la préparation d’une peinture à effet gonflé fait maison, vous devez avoir :

  • de la farine,
  • des colorants alimentaires,
  • de l’eau,
  • de la levure ou de bicarbonate de soude,
  • d’une micro-onde.

Le dosage de ces ingrédients doit être proportionnel au nombre de personnes qui participent à l’activité. Généralement, on utilise une cuillère à soupe ou à café comme mesure d’unité. À titre d’exemple, pour une activité impliquant trois enfants, il vous faut 3 cuillères à soupe de farine et de sel, de 5 cuillères à soupe d’eau, et d’une cuillère à soupe de levure.

Les étapes de la préparation

Une fois que vous disposez des ingrédients et des accessoires nécessaires, vous passez à la préparation de votre peinture gonflante. En premier lieu, il faut mélanger, dans un saladier, la farine et la levure ou le bicarbonate. Ajoutez de l’eau pour obtenir une pâte assez épaisse. En deuxième lieu, vous devez ajouter une couleur à votre pâte. Pour cela, vous utiliserez le colorant alimentaire. Il vous suffit de le mélanger avec la pâte. En troisième lieu, vous devez peindre un support comme une feuille avec la pâte. Enfin, la dernière étape consiste à passer les feuilles peintes dans la micro-onde pendant 10 à 20 secondes. Et voilà, vous obtenez votre peinture gonflante.

Peindre une fresque murale : comment procéder ?

Peindre une fresque murale : comment procéder ?

Vous souhaitez choisir un revêtement mural qui donne du cachet à votre maison ? Optez pour la peinture à fresque murale. La fresque murale est une technique consistant à appliquer une peinture sur un enduit de chaux encore fraîche. Au début, elle était uniquement réservée aux murs extérieurs. Mais désormais, elle s’invite de plus en plus, en intérieur. Elle s’avère plus avantageuse, comparée au papier peint, car elle permet de réaliser un véritable œuvre d’art grâce à une infinité de styles et de motifs. Mais comment la réaliser ? Pour répondre à cette question, suivez les conseils énumérés ci-dessous.

Déterminez les murs à peindre avec la fresque murale

La fresque murale peut être utilisée pour sublimer les façades et les murs extérieurs des maisons, des locaux professionnels et commerciaux ainsi que des établissements publics. Elle peut être appliquée sur un mur en bois, en brique, en crépi, en ciment, en bloc de béton ou encore en revêtement bitumeux. Toutefois, pour l’extérieur, elle doit être réalisée à base d’une peinture plus épaisse et plus élastique, en prenant la forme d’une pâte. Complétée par un fixateur, une couche de bombe aérosol ou de finition, elle peut résister à toutes les intempéries.

Par ailleurs, la fresque murale peut servir de revêtement mural pour les pièces intérieures. Elle est idéale pour décorer votre salon, par exemple sur un pan de mur ou un mur entier. Vous pouvez aussi l’utiliser pour former une tête de lit décorative ou bien un plafond dans les chambres à coucher, que ce soit pour un bébé, un enfant ou encore un adulte. N’hésitez non plus d’avoir recours à la fresque murale pour dynamiser les murs de votre couloir.

Dans tous les cas, que ce soit en intérieur ou en extérieur, il est important que le mur à peindre soit plat et qu’il présente moins d’imperfections possibles.

Choisissez une peinture, un thème, un artiste-peintre ainsi qu’une méthode d’application

Pour réaliser une fresque murale, vous avez le choix entre 5 types de peintures, à savoir : la peinture acrylique, la peinture glycéro, la peinture latex, la peinture à effet décoratif et la bombe aérosol.

En termes de thème de fresque murale, vous pouvez opter pour un paysage ou un dessin. Avant de réaliser le thème sur le mur, reproduisez-le sur une maquette, comme une feuille de taille A3 ou A4 en fonction des proportions de votre mur.

Pour réaliser une fresque murale réussie, il est primordial de confier son application à un professionnel, comme un artiste-peintre, un muraliste, un décorateur, un illustrateur ou un street artist.

La méthode d’application de la peinture est déterminée par l’artiste-peintre, selon la taille des zones à peindre : avec un rouleau ou un pistolet pour les grandes surfaces, avec un pinceau pour les petits détails et avec un aérographe pour les détails assez fins ou dégradés.

Réalisez la fresque murale proprement dite

La réalisation de la fresque murale s’effectue en 4 étapes :

    • L’étude des dimensions du mur à peindre : qui permet de prévoir l’accessibilité lors des travaux, notamment concernant les parties hautes. De ce fait, le peintre peut déterminer à l’avance le matériel adéquat pour la réalisation de la fresque. Par exemple, il faut choisir entre un échafaudage et un escabeau.
    • Le nettoyage : qui vise à éliminer les impuretés, à préparer le mur et à assurer un meilleur rendu. Le nettoyage se fait avec de l’eau claire et un savon. Toutefois, si des moisissures ou des traces de graisses apparaissent, utilisez de l’eau et du phosphate. Et s’il existe des fissures, appliquez du mortier.
    • La protection des surfaces non concernées par la peinture : qui consiste à couvrir les autres murs à ne pas peindre ainsi que les meubles, avec des bâches ou des draps épais.
    • L’application d’une sous-couche de peinture qui est requise, lorsque la couleur de la peinture à fresque est différente de celle du mur d’origine.
    • Le report du dessin de la maquette sur le mur : se réalise de l’arrière-plan vers les plans plus rapprochés.
    • La réalisation des retouches nécessaires, lorsque la peinture est bien sèche. Vous pouvez ajouter un vernis adapté au type de peinture employé pour protéger la fresque.

Catégorie : Peinture

Étiquettes : peindre une fresque murale, fresque murale intérieure, fresque murale extérieure, réalisation d’une fresque murale, thème de peinture, artiste-peintre, nettoyage des murs, application de sous-couche.

questions-deco.com

décoration intérieure

Quand la peinture orange s’invite dans votre décoration intérieure

La peinture orange apporte généralement une grande touche à une décoration d’intérieur. Cependant, elle exige le respect de certaines règles afin de garantir un bon rendu. Que se passe-t-il si elle est utilisée dans une déco intérieure ? Que devez-vous savoir pour en faire un atout pour votre style de déco ?

Les avantages de la peinture orange dans votre décoration intérieure

La peinture orange assure beaucoup de fonctions qui garantissent la réussite d’un aménagement intérieur. Un bon peintre en bâtiment garantit ses différents apports pour la décoration intérieure. D’abord, cette peinture ajoute la gaieté et la luminosité au style de décoration.

Ensuite, elle favorise la convivialité, le dynamisme et une bonne ambiance dans une pièce. Elle invite à l’expression et à l’écoute. En effet, elle découle d’une couleur chaude et accueillante qui donne du peps accompagné d’un effet bonne mine.

Par ailleurs, cette peinture est idéale pour mettre en valeur un pan de mur, surtout dans un salon blanc. De plus, elle permet de structurer un espace dans les pièces ouvertes sur les pièces à vivre.

Les pièces idéales pour accueillir la peinture orange

Les idées de décorations recommandent la peinture orange pour les pièces à vivre. Il s’agit des pièces qui rassemblent souvent les membres de la famille. D’un côté, il y a le salon, la salle à manger, et même la cuisine. Ces pièces bénéficient de ses apports en humeur, convivialité et dynamisme.

D’un autre côté, il y a la salle de jeux. En effet, l’aspect chaud de la peinture orange convient aux espaces intérieurs de loisirs. Par ailleurs, cette peinture s’invite dans les pièces sombres à cause de son apport en luminosité.

Les conseils à suivre pour bien combiner la peinture orange avec votre style de décoration intérieure

La peinture orange s’adapte à plusieurs styles de décoration intérieure. Cependant, s’accompagne de certaines couleurs définies selon l’ambiance souhaitée afin d’offrir un bon rendu esthétique. En plus, il y a des erreurs à éviter pour optimiser ce rendu. Voici des conseils à suivre selon le style de déco souhaitée.

Une déco pop

L’orange s’associe à des couleurs fortes pour exprimer un style de déco pop accompagnée d’une ambiance dynamique et chaleureuse. Un fond blanc est conseillé pour mettre ces teintes en valeurs. Il y a par exemple :

  •         Le jaune
  •         Le fuchsia
  •         Le bleu turquoise
  •         Le vert anis

L’orange peut apparaître par petites touches dans la pièce. Vous pouvez aussi vous limiter à deux couleurs. Dans ce cas, il faudra jouer sur les détails.

Une ambiance rétro

L’orange s’associe avec le beige et le marron pour une ambiance rétro. En plus, il est aussi polyvalent qu’une verrière d’intérieur. Il s’invite par exemple sur les papiers peints et les textiles avec de gros motifs. Il s’invite aussi à la cuisine à travers les motifs et les contenants en dehors du mur. Il y a par exemple les motifs fruités.

Une déco naturelle

La peinture orange garantit une ambiance naturelle si elle est associée avec des teintes bleu et vert dans une pièce. Cependant, il faut éviter l’excès de couleur. En plus, il faut viser une tonalité plus douce.

Par ailleurs, l’orange s’accompagne par un duo beige-taupe afin d’offrir une ambiance zen avec son aspect vivifiant. De petites touches orangées offrent aussi un environnement calme et harmonieux par endroit. Ces touches sont parfaitement réussies sur les murs par les professionnels de travaux de peinture comme FBP.

Une déco d’intérieur ethnique

La peinture orange propose différentes nuances pour favoriser un intérieur ethnique. Il y a par exemple l’exploitation de la terre battue ou de la terracotta pour une ambiance africaine. Par ailleurs, cette peinture s’associe avec des teintes dynamiques pour créer une atmosphère exotique.

La peinture orange s’impose dans votre décoration intérieure avec son aspect chaud et ses apports sur l’ambiance à l’intérieur. Les conseils donnés vous aideront à profiter de ses apports selon le style de décoration de votre choix.

peinture pour béton

Peintures pour béton : WO-WE-W700, Arcasphalt, MANADATEC – B471 ou WATCO ?

Comme toutes les surfaces, le sol en béton doit aussi faire l’objet d’une préparation, afin de le rendre plus esthétique. Ainsi, il est conseillé d’opter pour l’application d’une peinture. Néanmoins, ce n’est pas toutes les peintures qui conviennent à une structure en béton. Il existe des peintures spéciales pour béton, comme WO – WE – W700, Arcasphalt, MANADATEC – B471 ou WATCO. Ces dernières sont actuellement les produits les plus utilisés et les plus choisis sur le marché. Découvrez dans cet article laquelle choisir pour apporter une touche décorative à un élément de construction en béton. (suite…)

Guide pour choisir la peinture Dulux Valentine adaptée aux sols en béton

Vous êtes à deux doigts de finaliser la construction de votre maison et c’est là que les questions fatidiques vous hantent.  Quelle peinture choisir, de quelle couleur sera la maison, les portes et les fenêtres seront-elles de la même couleur que la façade, quel genre de peinture sera adaptée aux matériaux qui ont été choisis ? Toutes ces questions reviennent au vu du fait que la peinture n’est pas qu’esthétique. Voici donc un guide pour choisir la peinture Dulux Valentine adaptée aux sols en béton.

Pour votre escalier en béton

En plus d’apporter une protection supplémentaire à votre escalier, les avantages d’une bonne gamme de peinture sont bien plus sérieux que vous le croyez. Mettez de côté l’esthétique et posez-vous d’abord les bonnes questions. Combien de personnes passent ou utilisent l’escalier ? Vers quelle direction se dirige l’escalier ? Longe-t-il le mur d’une salle de bain ou d’une autre pièce humide ? En effet, certains critères sont très importants lorsqu’il s’agit de choisir la peinture adaptée à votre escalier. Elle se doit tout d’abord d’être résistante. Empruntée par tous les habitants de la maison plusieurs fois dans la journée, veillez à ce que la peinture que vous choisissez dure avec le temps malgré le choc, les pas, la pluie… C’est ainsi qu’il est conseillé de choisir une peinture époxy. C’est après avoir franchi cette étape que vous pouvez débattre sur la couleur de l’escalier. Ce choix dépend de plusieurs paramètres : l’emplacement, la couleur de votre maison, votre goût personnel, le matériau du garde-corps

Pour votre salle de bain

Pour un sol résistant aux passages, aux variations  de température et à l’humidité, peindre le sol avec des peintures adaptées aux activités quotidiennes est toujours une bonne solution. Mais avant toute chose, gardez en tête que ce ne sont pas tous les revêtements de sol qui peuvent être peints et que la peinture d’un sol est souvent plus délicate que celle dédiée aux murs. Pour peindre dans les meilleures conditions et pour des résultats satisfaisants, il est toujours recommandé de choisir la résine la plus adaptée. Pour vous aider, des spécialistes en peinture pourront vous conseiller sur la manière dont vous allez peindre ou revêtir votre sol et sur comment vous allez l’entretenir. Sûrement, ils vont vous recommander la peinture acrylique. Réputée pour sa résistance contre l’humidité et la chaleur, elle est également reconnue pour ses atouts en matière d’esthétique.

Pour votre garage

Votre garage vous permet non seulement de stationner vos véhicules, mais vous dépanne également dans le rangement et le stockage de vos matériels. Au vu de ces utilisations, le sol de votre garage est le plus souvent laissé brut. Par ailleurs, les dalles ont cette tendance de laisser traîner les vidanges et les traces de pneus. Pour y remédier, il suffit de peindre le sol de votre garage. La règle est simple : utiliser le bon matériel et la bonne matière. Vous avez ainsi trois choix :

  • La peinture résine époxy : elle est la plus adaptée pour un garage étant la plus solide. Elle vous demandera de mélanger deux composants qui sont la résine et le durcisseur.
  • La peinture polyuréthane : à base de résine polyuréthane, elle est mono composante. Elle fait partie des peintures qui sèchent rapidement.
  • La peinture alkyde-uréthane : contenant également de la résine, mais de type glycéro, elle est la plus recommandée pour ses vertus en matière d’esthétique. Antidérapante, elle fera preuve de résistance aux passages de pneus chauds.

Toutefois, aussi qualifiée que votre peinture puisse être, tant que vous ne vous équipez pas des matériels appropriés, le résultat pourra vous décevoir.

 

 

La peinture minérale pour protéger et pérenniser votre maison

La peinture minérale a le vent en poupe. Elle peut être appliquée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Pour en appendre davantage sur ce revêtement, lisez cet article !

Caractéristiques et application de la peinture minérale

Il existe 3 principaux liants pour peinture minérale :

    • La peinture minérale à l’argile :

Caractéristiques : La peinture à l’argile est peu utilisée du fait de sa fragilité. Cependant, elle est écologique. Il est même possible de la fabriquer soi-même. Cette peinture est composée d’eau, de différentes charges minérales et d’adjuvants comme la cellulose. Cet adjuvant est surtout utilisé pour épaissir et rendre la peinture plus résistante.

Application : La peinture minérale à l’argile est réservée à une application intérieure. En effet, elle est naturellement « anti-allergène ». Même si on peut l’appliquer dans une pièce humide (salle de bains ou cuisine), elle ne peut être appliquée que sur des surfaces lisses, peu poreuses ou non-absorbantes comme le bois, le béton ou le plâtre. En outre, elle se nettoie difficilement.

    • La peinture minérale silicate :

Caractéristiques : C’est la peinture la plus utilisée, surtout en extérieur. En effet, elle résiste aux intempéries. Elle est également connue sous le nom de « peinture au verre liquide » ou « peinture Keim (le nom de son inventeur) ». Elle est à base de silicate de potassium.

Application : La peinture Keim est microporeuse. En effet, elle permet une bonne régulation de la température et de l’humidité pour les murs intérieurs. De plus, elle peut résister aux ultraviolets. Elle est aussi non élastique, non toxique et ininflammable. Elle peut ainsi réduire les risques d’intoxication lors d’un incendie. Par ailleurs, elle s’adapte à tous les supports minéraux (pierre, ciment, béton, etc.). Cependant, il faut éviter de l’appliquer sur le métal, le plastique, les supports organiques, notamment dans les chambres d’enfant. En outre, elle ne supporte pas le nettoyage en profondeur.

L’application de la peinture minérale silicate s’avère assez difficile. C’est pourquoi, on doit recourir aux services d’un peintre expérimenté. Sachez que vous pouvez faire appel à Façades Rénovation et Conception.

    • La peinture minérale à la chaux :

Caractéristiques : C’est la peinture minérale traditionnelle. Le liant chaux est obtenu par la cuisson de roches calcaires. Outre la chaux, la peinture minérale est composée de caséine, de pigments naturels et d’eau.

Application : La peinture minérale à la chaux est peu utilisée pour peindre les façades du fait de sa faible résistance. Par contre, elle peut être appliquée sans sous-couche sur les enduits naturels, la pierre ou les briques en terre cuite. Si on veut l’appliquer sur le bois, le plâtre et les supports plastiques, il est nécessaire de passerune sous-couche spécifique pour chaux. Celle-ci va permettre à la peinture de ne pas s’écailler et se décoller. Certes, la peinture minérale peut être appliquée sur les façades, mais on la préfère sur les murs intérieurs, dans les pièces sèches et humides.

Coût de la peinture minérale

On peut trouver de la peinture minérale chez les commerçants spécialisés en vente de revêtement et de peinture pour les murs, dans les grandes surfaces de bricolage ou auprès des vendeurs en ligne. Selon le type de peinture choisi, le prix est de :

    • 9 euros le litre pour la peinture minérale silicate. Celui-ci peut être appliqué sur une surface de 4 m² environ.
    • 10 euros le kilo pour la peinture minérale à l’argile. Il peut recouvrir une surface de 6 m² environ.
    • 12 euros le kilo pour la peinture minérale à la chaux, avec un rendement d’environ 5 m².