insert à granulés

Insert à granulés : fonctionnement, installation et entretien

Les inserts ou foyers encastrables sont des appareils de chauffage qui s’intègrent dans un foyer au bois existant. Les inserts à granulés offrent une option de combustible qui répond au besoin d’énergie propre et renouvelable sans les inconvénients associés à la combustion du bois.

Un combustible écologique

Les granulés sont fabriqués à partir de sciure de bois comprimée, utilisant souvent des sous-produits qui pourraient autrement se retrouver dans les décharges. Le combustible est de taille constante et est livré dans des sacs de 15 kg. Versez simplement les granulés dans une trémie qui alimente automatiquement le poêle. Un sac de 15 kg peut généralement fournir de la chaleur entre 7 et 23 heures, selon le taux de combustion sélectionné. Les granulés sont largement disponibles dans les magasins spécialisés et les marchands de masse.

Les inserts à granulés utilisent la cheminée existante à travers un conduit de fumée flexible en acier inoxydable spécialement conçu pour les poêles à granulés.

Bien choisir son insert

Les critères de choix de l’insert à granulés incluent la taille de l’ouverture du foyer existant et la quantité d’espace dans votre maison que vous souhaitez chauffer. Pas besoin de vous soucier du temps de combustion ou des dimensions des granulés. Cependant, les inserts à granulés nécessitent une petite quantité d’électricité pour fonctionner. Lors d’une panne de courant, un insert ou un poêle à granulés ne fonctionnera qu’avec une génératrice, ou pendant un temps limité avec une batterie de secours.

Réduisez vos frais de chauffage, surtout si vous chauffez votre maison à l’électricité ou au mazout. Un foyer encastrable à granulés est un excellent moyen de transformer un foyer au bois existant et non efficace en une source de chaleur de zone productive, rentable et attrayante.

Les principaux avantages de l’insert à granulé

L’insert à granulé est une technologie qui présente de nombreux avantages.

Facilité d’installation

Les inserts à granulés sont utilisés en conjonction avec une nouvelle doublure en métal qui alimente l’intérieur de la cheminée. La chambre de combustion en métal est disponible dans des tailles exactes pour vous assurer que vous achetez celle qui convient au foyer d’origine. Il n’y a pas de branchements ou d’engins compliqués à gérer, car le foyer fonctionne de plusieurs façons, tout comme une unité de chauffage au bois traditionnelle. (Il est toutefois recommandé de confier l’installation à un professionnel dans le domaine du chauffage).

Facilité d’utilisation

Comme pour les bûches de bois, les granulés brûlent pour créer du feu et de la chaleur. La différence est que les granulés sont propres, faciles à transporter et à stocker, et aussi, simples à charger dans une trémie connectée à l’insert. La trémie est ensuite réglée pour ajouter une quantité spécifiée de granulés au feu à certains intervalles de temps. Cela signifie qu’il n’y a pas de copeaux et de morceaux de bois et pas de débris de bois sur vos vêtements. De plus, l’entretien est relativement facile.

Contrôle de la température

Il est simple de maintenir une température constante avec un insert à granulés. Les commandes manuelles ou automatiques vous permettent de déterminer à tout moment l’intensité de la chaleur et la quantité de granulés dans le foyer. La plupart des encastrables aux granulé conviennent pour chauffer entre 90 m² et 200 m².

Combustible propre

Les granulés sont fabriqués à partir de déchets agricoles ou forestiers, ce qui signifie que nous n’épuisons pas la terre ou ne nuisons pas à l’environnement en les créant. Pour beaucoup, ce respect de l’environnement est une raison suffisante pour chauffer avec des granulés de bois.

Les granulés créent moins de créosote que la combustion du bois et ajoutent donc moins de cette substance inflammable au revêtement de la cheminée. De plus, à poids égal, les granulés émettent plus de chaleur que le bois de chauffage traditionnel. Leur cote d’efficacité est de 85%, avec du bois à environ 77%. Vous remarquerez certainement la différence.

Poêle hydraulique

Poêle hydraulique : fonctionnement, avantages et inconvénients

Le poêle hydraulique représente un appareil servant au chauffage et devenu connu aujourd’hui. En effet, le poêle hydraulique chauffe en utilisant des émetteurs de chaleur ou une convection naturelle. Il est aussi capable de produire de l’eau chaude sanitaire. Il s’agit d’un appareil éligible à plusieurs aides écologiques. Quel est le fonctionnement, les avantages et inconvénients d’un poêle hydraulique ?

Fonctionnement du poêle hydraulique

Plus qu’un simple poêle conventionnel, le poêle hydraulique est un réel appareil destiné au chauffage central. En effet, il est avant tout utile pour les personnes désirant tirer avantage du confort et de la convivialité que ce type de chauffage procure. Le poêle hydraulique est disponible chez SARL A L’EAU PLOMBERIE, un fournisseur de solution de plomberie et autres.

Par ailleurs, le poêle hydraulique se démarque par sa capacité à pouvoir s’accorder à tout circuit chauffage central utilisant de l’eau chaude ou un plancher ou un mur chauffant. L’eau est chauffée grâce à un échangeur de chaleur. Le poêle hydraulique à un mode de fonctionnement triple.

  • Il chauffe l’espace au sein duquel il est installé grâce au rayonnement ;
  • Il alimente les radiateurs d’eau chaude et le plancher chauffant de manière directe ;
  • Il stocke une réserve d’eau chaude au sein d’un ballon pour une possible répartition ultérieure.

Le poêle hydraulique peut aussi utiliser différents combustibles.

Les avantages et inconvénients du poêle hydraulique

Le poêle hydraulique dispose d’une multitude d’avantages et inconvénients.

Les avantages

  • Le poêle hydraulique procure un confort meilleur en comparaison au poêle classique ;
  • Il s’agit d’un appareil au rendement élevé et qui dispose d’une puissance de chauffe excellente ;
  • Le poêle hydraulique peut être installé sans un lieu du logement où la vision des flammes est possible ;
  • Le poêle hydraulique est un appareil tendance et design ;
  • L’appareil utilise des combustibles écologiques et économiques ;
  • Il est possible d’alimenter le poêle hydraulique avec des granulés ou des bûches de bois ;
  • Avec un mode de fonctionnement programmable, il est possible de contrôler la température à l’intérieur des pièces ;
  •  À l’achat, le poêle hydraulique est moins dispendieux en comparaison aux autres catégories de chaudières ;
  • Le poêle hydraulique est un système de chauffage à eau chaude qui couvre une superficie importante ;
  • Il existe des subventions pour l’utilisateur d’un poêle hydraulique.

Ce sont autant d’avantages qui font du poêle hydraulique un excellent système de chauffage.

Les inconvénients

  • Le poêle hydraulique dispose pour son fonctionnement d’une autonomie relativement faible ;
  • Le système nécessite une énergie d’appoint pendant l’hiver ;
  • Les granulés de bois sont chargés de façon manuelle ;
  • Le poêle hydraulique nécessite un entretien régulier ;

Malgré le fait que l’appareil puisse s’utiliser comme chaudière, il est plus cher d’un poêle conventionnel à granuler lorsqu’on l’utilise pour le chauffage. Voilà ce qu’il en est des inconvénients du poêle hydraulique. Toutefois, l’installation de ce dispositif peut s’avérer très complexe. Dans ce cas, il est nécessaire de faire appel à un professionnel.

Installation du poêle hydraulique

Mis à part ses avantages et inconvénients, l’installation du poêle hydraulique est très complexe. De ce fait, il est primordial que l’installation soit confiée à un spécialiste. En effet, ce dernier est le seul capable de garantir l’installation de l’appareil dans le respect des normes. De plus, le spécialiste est le seul pouvant assurer le fonctionnement optimal du poêle hydraulique.

Que retenir

Les points essentiels à retenir sont que le poêle bouilleur encore appelé poêle hydraulique est compris en le poêle standard et la chaudière. Il s’agit d’une solution intéressante de chauffage et utile aux particuliers. De plus, le poêle hydraulique dispose de nombreux avantages.

Pour ce qui concerne son prix, il est relativement élevé. Mis à part, les appareils utilisant l’énergie renouvelable pour fonctionner, un utilisateur de poêle hydraulique peut avoir de bonnes incitations fiscales. De plus, il est possible de cumuler certaines de ces aides.

débistrage

Quand réaliser un débistrage de conduit de fumée ?

Que vous ayez une cheminée, une poêle à granulés ou d’autres systèmes de chauffage à bois, il est important de vérifier et d’entretenir leur système d’évacuation de fumée afin de préserver leur état et d’assurer un fonctionnement optimal. Le débistrage est l’une des opérations réalisées par les ramoneurs professionnels pour entretenir les conduits de fumée. Cet article explique tout sur le principe de débistrage, à savoir comment s’y prendre et quand le réaliser.

Le bistre : qu’est-ce que c’est ?

Le bistre est une substance composée d’huile et de particules de carbone qui se forme dans les conduits de cheminée. Il s’agit d’une substance dure et compacte qui se forme rapidement au contact de l’air après l’utilisation de la cheminée, surtout lorsque le conduit de fumée se refroidit. Cette substance risque de s’enflammer par combustion instantanée, si elle n’est pas traitée convenablement. Les bistres peuvent alors être dangereux pour votre habitation. De plus, ils peuvent boucher les conduits et nuire au bon fonctionnement de votre cheminée.

Comment éviter l’accumulation de bistre ?

De nombreux facteurs peuvent provoquer la formation de bistre dans les conduits de fumée. En tenant compte de ces facteurs, il est possible d’éviter au maximum l’accumulation de cette substance nocive.

Tout d’abord, vous pouvez vérifier l’isolation de vos conduits de fumée. À savoir que le changement thermique brusque provoqué par la chaleur de la fumée et la froideur du conduit favorise la formation de bistre. La fumée contenant de la vapeur d’eau qui passera dans le conduit trop froid se condensera alors et donnera une eau remplie de goudrons et d’imbrûlés. Cette dernière formera le bistre.

Il est également important de choisir le bon conduit pour votre cheminée ou votre poêle pour que la fumée puisse s’échapper dans les meilleures conditions. Pour ce faire, il est important de calculer minutieusement les dimensions des conduits (hauteur, diamètre, etc.) et de choisir le type de conduit adapté à votre cheminée ou votre poêle.

Revoir votre méthode d’allumage de feu peut aussi s’avérer être une bonne solution pour éviter les dépôts de bistre. En effet, un allumage progressif est conseillé, contrairement à une grosse flambée. Privilégiez également du bois assez sec et évitez, si possible, d’utiliser du bois résineux (sapin, pin, etc.).

Le débistrage : une solution radicale

Bien que vous ayez suivi différents conseils pour éviter que du bistre ne se forme dans vos conduits de fumée, il est possible que cela n’ait pas été efficace à 100 %. En effet, même si vous faites attention, le bistre peut se former lentement dans les conduits au fil du temps. Puisque le ramonage classique n’est pas toujours efficace contre le bistre, les professionnels procèdent à un débistrage des conduits.

Cette technique consiste à enlever la substance durcie par martèlement. Pour ce faire, on utilisera une débistreuse, une machine à action rotative qui va décoller le bistre des conduits et les faire tomber. Ainsi, les conduits seront débouchés et la cheminée pourra fonctionner correctement.

Quand réaliser un débistrage ?

Selon de nombreux experts, le débistrage d’une cheminée doit se faire tous les 5 ans, pour limiter la formation de bistre et sécuriser la structure. Par ailleurs, cette intervention est impérative si vous souhaitez améliorer l’étanchéité ou l’isolation du conduit. Cela s’applique surtout aux conduits maçonnés, qui peuvent nécessiter l’installation de tubage.

En outre, il faut également réaliser un débistrage lorsque le ramonage ne suffit plus à retirer le goudron présent dans le conduit, qui a durci pendant des années.

Combien coûte un débistrage ?

Le prix d’un débistrage dépend souvent de la configuration et du type de conduit. Si généralement le coût de l’opération varie entre 200 et 300 euros, ce prix peut atteindre les 500 voire 600 euros, si le prestataire a recours à du matériel dernier cri, qui assurera un travail fiable et rapide.

Tout ce qu’il y a à savoir sur la cheminée murale

Comme son nom l’indique, la cheminée murale est avant tout une cheminée qui s’installe ou se positionne sur un mur. Mais il est également un équipement de chauffage décoratif. En d’autres termes, c’est un appareil qui combine chauffage et esthétique. La cheminée murale se décline en plusieurs types qui ont été classés par rapport à leur mode de fonctionnement, bien que leur principe de positionnement reste le même, c’est-à-dire, la cheminée s’installe et se positionne toujours sur un mur. Ces différents modèles font partie d’une nouvelle génération de cheminées, plus pratiques et plus innovantes. Dans les lignes méticuleusement soignées ci-dessous, retrouvez avec nous tout ce qu’il faut savoir sur la cheminée murale. C’est parti !

Comment fonctionne une cheminée murale ?

Comme la cheminée murale se décline en plusieurs types (notamment en 03 grands types), le fonctionnement diffère d’une cheminée murale à l’autre. En effet, chaque type de cheminée murale a sa petite touche d’originalité. Cependant, d’une manière générale, pareille à n’importe quel autre type de cheminée, le principe de fonctionnement de toutes les cheminées murales reste le même : produire de la chaleur grâce à la source d’énergie qui lui conviendrait.

Quels sont les différents types de cheminée murale ?

Selon la source d’énergie avec laquelle elles fonctionnent, on a pu distinguer principalement 03 grands types de cheminée murale : la cheminée électrique, la cheminée à bois et la cheminée à l’éthanol.

La cheminée électrique

La cheminée murale électrique, comme son nom l’indique, fonctionne avec l’électricité, ou en d’autres termes, elle produit de la chaleur grâce au courant électrique. Elle est principalement caractérisée par le fait qu’elle soit une cheminée très esthétique et design. La cheminée électrique est souvent utilisée dans les maisons modernes pour apporter un peu plus de cachet et ce type de cheminée ne produit pas de vraies flammes. Effectivement, elle fonctionne comme un climatiseur réversible et la sensation de chaleur est renforcée par la reconstitution de flamme avec des lampes LED qui en donne l’illusion !

La cheminée à bois

La cheminée murale à bois est également, de par son nom, une cheminée qui se positionne et s’installe sur un mur mais qui fonctionne quant à lui avec du bois. C’est une cheminée traditionnelle alimentée avec des bûches mais qui a un design un peu plus innovant et digne de notre époque. Ce type de cheminée a la particularité d’être très économique. Elle offre un bon rendement énergétique en se servant d’un combustible peu coûteux.

La cheminée murale à l’éthanol

La cheminée à l’éthanol, murale, est un type de cheminée qui fonctionne avec des sources d’énergies renouvelables, notamment avec du bio-éthanol. Ce dernier provient de végétaux distillés et c’est un brûleur efficace. Contrairement à la cheminée à bois, celle à l’éthanol a la particularité de ne pas dégager de fumée, ce qui lui renforce son caractère écologique.

Comment choisir la forme d’une cheminée murale ?

Pour choisir la forme d’une cheminée murale, commencez tout d’abord par déterminer l’emplacement et le positionnement de celle-ci sur le mur. En effet, la forme de la cheminée murale, ainsi que son installation, dépendent de la taille et de la configuration de la pièce où elle sera installée. Vous pourriez donc décider si la cheminée sera adossée sur un mur, encastrée dans un coffrage ou tout simplement en épi. À vous de voir !

Nous espérons que ce petit partage vous a plu et si vous voulez avoir d’autres informations, plus pointues, ou que vous cherchez des appareils de chauffage adaptés à vos besoins, retrouvez facilement ce dont vous avez besoin chez LA MAISON DU POÊLE. Sur ce, nous vous disons : à vous de jouer, et à très bientôt !

poêle à granulés

L’essentiel à retenir sur l’entretien d’un poêle à granulés

Le poêle à granulés est sollicité pour assurer le chauffage d’une maison durant une saison donnée. Comme tout autre appareil, il a néanmoins besoin d’être entretenir de temps à autre afin de pouvoir continuer à assurer ses fonctions. En parlant d’entretien du poêle à granulés, il ne doit pas être banalisé à cause de son importance et de la délicatesse liée à son exercice. Découvrez donc dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur l’entretien d’un poêle à granulés. (suite…)

Bûche de ramonage : est-ce efficace ?

Malgré l’apparition de nombreux équipements de chauffage des plus modernes, la cheminée reste très présente dans les foyers français. Beaucoup l’apprécient parce qu’elle permet de se chauffer à moindre coût et de profiter d’une ambiance chaleureuse en famille. Mais voilà, pour pouvoir en profiter pleinement, surtout en hiver, vous devez aussi l’entretenir régulièrement et la faire ramoner. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire appel à un ramoneur professionnel une ou deux fois par an. Cependant, lorsqu’on utilise peu notre cheminée et que le conduit est peu encrassé, nous sommes tentés de nous passer des services d’un ramoneur professionnel et de s’occuper du travail nous-même. La meilleure façon de procéder est de la nettoyer à l’aide d’une bûche de ramonage. Mais est-ce vraiment efficace ? Trouvez les éléments de réponse dans cet article.

Une bûche de ramonage : qu’est-ce que c’est ?

Au premier coup d’œil, une bûche de ramonage est identique à une bûche de bois classique, du moins sur le plan visuel. Seulement sur le plan visuel, parce que leurs constituants sont complètement différents. En effet, loin d’être naturelle, la bûche de ramonage est composée de différents constituants chimiques : de la sciure de bois compactée, des sels minéraux métalliques et quelquefois du sulfate de cuivre pentahydraté.

La bûche de ramonage ne contient ni soufre ni chlore, qui sont des substances dangereuses pour la santé. On peut donc dire que c’est un produit chimique propre.

La bûche de ramonage est très simple à utiliser. Il suffit de la brûler dans le foyer de la cheminée comme les bûches de bois classique. Ce sont ses composants chimiques qui vont faire le travail à votre place. En effet, lors de sa combustion, elle va dégager les différents éléments chimiques qui la composent, c’est-à-dire la sciure de bois compactée et les sels minéraux métalliques. Ces derniers vont faire décoller le goudron et la suie qui se sont incrusté sur les parois de la cheminée.

Acheter une bûche de ramonage : la vigilance est de mise

Lorsque vous achetez une bûche de ramonage, prenez soin de choisir un produit avec un certificat d’assurance qui offre diverses garanties. Ces garanties couvrent notamment les dommages mobiliers et immobiliers engendrés par son utilisation. Autre point à vérifier, la composition du produit. Assurez-vous qu’il ne contient ni chlore ni soufre.

Et enfin, pour éviter d’être déçu, faites également attention au prix. Évitez les produits bon marché. C’est souvent synonyme de mauvaise qualité. Normalement, le prix d’une bûche de ramonage varie entre 10 et 25 euros.

Comment utiliser la bûche de ramonage ?

L’utilisation de la bûche de ramonage est très simple. Allumez un feu pendant une heure pour bien chauffer la cheminée ainsi que le conduit d’évacuation. Ensuite, étalez le brasier tout en maintenant le feu vif et placez la bûche dessus, sans enlever son sachet. Laissez-la brûler pendant une heure pour que les différents produits qui la composent puissent agir efficacement et nettoyer votre cheminée. Une fois que la bûche a complètement brûlé, vérifiez la vacuité des conduits. Normalement, les dernières traces de suie et de goudron devraient disparaître en quelques jours.

Est-ce vraiment efficace ?

Selon les spécialistes, la bûche de ramonage est plutôt efficace pour un ramonage intermédiaire. Son utilisation est surtout envisageable dans le cas d’une cheminée peu utilisée. Cependant, elle ne peut en aucun cas se substituer à un vrai ramonage effectué par un professionnel.

Votre spécialiste du ramonage de cheminée à Colmar

Pour un ramonage en bonne et due forme de vos conduits de chauffage à Colmar et ses environs, adressez-vous aux spécialistes de l’entreprise PRO-TUBE. Implantée au 136 Rue Du Ladhof 68 000 à Colmar, l’entreprise intervient aussi à Strasbourg, à Reims et à Metz pour le ramonage de cheminée. Son équipe propose aussi d’autres prestations telles que l’installation et l’entretien de VMC.

cheminée

Cheminée sur mesure ou prête à poser : que choisir ?

La cheminée est un excellent moyen permettant d’améliorer le confort à l’intérieur d’une maison. C’est un matériel que vous pouvez acheter directement à la boutique ou commander sur mesure. Bien que chacun ait ses avantages, il est toujours intéressant de le commander à l’image de l’intérieur de la maison. Toutefois le choix dépendra surtout de vos besoins et moyens.

Qu’est-ce qu’une cheminée ?

Une cheminée est un système de chauffage spécialement conçu pour réguler la température à l’intérieur d’un logement. Ce dispositif est un moyen idéal pour chasser le froid de votre intérieur. Si vous êtes dans le besoin, il vous suffit de prendre contact avec CHEMINEES GOYARD SARL. Cette société spécialisée dans la fabrication de mesure se fera le plaisir de combler votre attente avec un service de qualité.

Cheminée sur mesure ou prête à poser : quelle différence et laquelle choisir ?

Il faut d’abord comprendre qu’il existe une gamme variée de cheminées sur le marché. Et autant qu’elles se présentent, ces dispositifs ont chacun des fonctions bien précises. Il est donc intéressant de définir d’abord l’usage auquel sera destinée la cheminée pour savoir s’il faut en acheter ou bien la commander sur mesure.

Cheminée sur mesure : avantages et inconvénients

Le réel avantage d’une cheminée sur mesure réside dans le fait qu’elle est confectionnée selon une architecture donnée. En effet, de plein accord avec le prestataire, vous concevez un dispositif qui s’adapte parfaitement à votre design intérieur. Vous avez la possibilité de la commander avec toutes les options désirées, notamment :

  • La consommation en bois ;
  • La capacité de chauffe ;
  • La forme d’ouverture ;
  • La taille, etc.

En réalité, le seul inconvénient qu’il peut avoir en optant pour ce modèle, c’est de ne pas pouvoir l’utiliser dans un autre logement. Il faut rappeler que le climat varie d’un milieu à un autre. Lorsque vous déménagez par exemple, vous serez tout simplement obligé de remplacer votre cheminée.

Cheminée prête à poser : avantages et inconvénients

La cheminée prête à poser est idéale dans des situations particulières. Si vous êtes en location, ce modèle sera plus intéressant. Généralement, dans ces conditions, on a moins besoin d’intégrer toutes les options à son appareil de chauffage. Ainsi, il est possible d’opter pour un insert simple, ce qui fait d’ailleurs réduire de quelques pourcentages la facture d’électricité.

En ce qui concerne les inconvénients de la cheminée prête à poser, il faut dire qu’elle nécessite un entretien régulier. De plus, dans la majorité des cas, l’autonomie de l’appareil est limitée, ce qui ne tarde pas à causer son dysfonctionnement à la longue.

Cheminée prête à poser ou sur mesure : que faut-il choisir finalement ?

Le choix de la cheminée dépendra surtout de votre besoin. Si vous vivez dans votre maison, l’idéal serait d’opter pour une cheminée sur mesure, selon le type de confort souhaité. Il faut toutefois reconnaître que la cheminée prête à poser a également ses points forts. Vous pouvez toujours utiliser un guide comparatif afin d’en arriver à faire le choix idéal pour votre intérieur. Ceci vous permettra d’ailleurs d’avoir une idée du budget qu’il faudra débourser.

Cheminée sur mesure et prête à poser : quels budgets prévoir ?

Le coût des cheminées sur mesure se situe généralement entre 3940 et 10000 €. Cela dépendra de la forme et des options que vous désirez. Une cheminée à 2 vitres 14KW est confectionnée en moyenne à 4200 €. Les cheminées prêtes à poser, en ce qui les concerne, sont vendues entre 2500 et 5500 €.

Que ce soit l’une ou l’autre des cheminées, le type d’appareil souhaité et votre capacité d’acquisition restent les points à connaître avant tout choix.

cheminée encastrée

Cheminée au bioéthanol : encastrée, sur pied ou suspendue ?

La cheminée au bioéthanol existe en de nombreux formats et s’adapte aisément à vos pièces. Il s’agit d’un moyen de chauffage qui est d’un rendement assez intéressant. Au moment de s’acheter une cheminée au bioéthanol, faut-il jeter son dévolu sur celle encastrée, sur pied ou suspendue ? Vous pourrez identifier le modèle qui vous convient le mieux après lecture de cet article. (suite…)

cheminée décorative

Cheminées LORFLAM : quels avantages ?

Une cheminée chez soi ? Une idée toujours à la mode. Un investissement qui vaut vraiment le coût. Avant tout, c’est pouvoir rester confortablement à la maison et bien au chaud tout l’hiver. Le cliché d’un feu de cheminée dans le joli salon, avec un bouquin ou un chocolat chaud à la main est connu. La convivialité et l’ambiance chaleureuse sont au rendez-vous. Il n’y a rien de mieux pour se réchauffer le corps, le cœur et l’esprit.

Grâce à la diversité des modèles proposés sur le marché, il est plus facile de trouver la cheminée tendance et adaptée aux besoins du foyer. LORFLAM, pour sa part, mise sur des solutions de chauffage innovantes et qualitatives en produisant des cheminées pour tous les besoins. Depuis trois décennies, ce constructeur français a su gagner la confiance des particuliers et des professionnels par ses valeurs et ses créations. Il travaille en permanence la qualité pour améliorer le bien-être, garantir la satisfaction et valoriser les produits proposés.

Une efficacité accrue

LORFLAM sélectionne pour ses clients un grand choix d’inserts, de cheminées, de poêles au bois, à granulés de bois ou au gaz pour les petits et les grands espaces. La qualité et la performance sont ses mots d’ordre. La recherche de procédés de combustion fiables et efficaces ainsi que l’innovation font partie de ses priorités.

Chaque dispositif vient compléter à la perfection le système de chauffage déjà installé.

Un mode de chauffage sûr et économique

Les appareils de chauffage au bois fabriqués par LORFLAM sont vivement conseillés. Ils sont les fruits de nombreuses années de recherches et d’expertise.

LORFLAM est reconnue par ADEME, CSTB et LGRE. Les systèmes élaborés sont brevetés et conformes aux nouvelles normes en vigueur (par exemple : Effinergie, BBC pour certains appareils).

Par ailleurs, le prix des cheminées et des accessoires est intéressant. Et la consommation de bois est réduite.

Un chauffage écologique

Lors de la fabrication de la gamme de cheminées LORFLAM, tout a été bien pensé pour un chauffage à la fois performant et écologique. Elles garantissent une combustion propre et un meilleur rendement, par la même occasion.

Une utilisation simple

Il n’y a rien de complexe avec une cheminée LORFLAM. Et c’est ce qui séduit davantage les clients. Dès son installation, la simplicité fait l’unanimité. Le réglage a été simplifié pour un confort optimal au cours de son utilisation. Du bois suffit pour alimenter le foyer. Attention ! Il faut, toutefois, utiliser le bois sec pour un chauffage efficace et pour une meilleure performance de l’appareil. Le choix du bon combustible est primordial.

Par la suite, il faut réussir le démarrage du feu pour ainsi avoir rapidement un lit de braise.

Une esthétique remarquable

La cheminée LORFLAM trouve sa place dans le monde de la décoration d’intérieur. L’avoir dans la salle de séjour est presque un luxe pour ses propriétaires. Certains l’installent dans la chambre à coucher ou dans le bureau. Conçue pour plaire, elle s’adapte au style de l’intérieur. Plusieurs modèles disponibles s’harmonisent au décor scandinave, contemporain, exotique, vintage ou autres. De plus, ils s’intègrent à n’importe quel environnement.

La cheminée idéale améliorera l’ambiance de la pièce et de la maison en général par sa discrétion et son élégance. Sans oublier l’esthétique de la flamme.

Pour avoir la garantie d’une installation fonctionnelle et conforme aux normes, faites appel à un professionnel. Qualifié et spécialisé dans ce domaine, il est en mesure de vous conseiller la cheminée qu’il vous faut.

Chez TMC, un grand choix de cheminées LORFLAM est proposé. L’entreprise, basée à Donjeux, mobilise un artisan sérieux et dynamique pour réaliser la pose, l’entretien périodique et le dépannage en cas de souci.

cheminée

Comment démolir une cheminée intégrée au mur ?

Bien que la présence d’une cheminée intégrée au mur représente un grand atout, il arrive qu’elle doive être démolie. Dans le cas où elle ne fonctionnerait plus, le mieux serait de l’enlever et de la remplacer par une autre. Mais comment démolir une cheminée intégrée au mur ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Les raisons de démolir une cheminée au mur

Avant tout, il faut savoir les bonnes raisons de démolir une cheminée intégrée au mur. En voici quelques cas concrets :

Une cheminée qui date

Les cheminées intégrées sont très fréquentes dans les anciennes maisons. Bien que certaines aient été entretenues, d’autres doivent absolument être rénovées, sinon les fumées risquent de ne pas s’évacuer correctement et l’appareil de refouler. Une ancienne cheminée peut aussi impacter l’étanchéité d’un conduit. Si vous décidez de mener des travaux de rénovation, cela peut engendrer un certain coût. L’idéal est de démolir la cheminée directement et de la remplacer par un nouveau modèle ou par un poêle à bois.

Une cheminée encombrante et démodée

Si vous trouvez que votre cheminée est assez encombrante et démodée, n’hésitez pas à la démonter. Cela vous permettra de bénéficier d’un gain d’espace supplémentaire et d’aménager un modèle plus discret et moderne. Vous verrez également que votre maison sera bien plus aérée.

Pour ce qui est de l’installation d’un autre modèle, nous vous conseillons de solliciter les services d’une entreprise d’aménagement intérieur. En fonction de vos demandes, celle-ci aménagera un modèle qui s’harmonisera avec la décoration intérieure de votre maison. D’ailleurs, elle peut agrémenter la cheminée d’habillages personnalisés, outre installer la cheminée.

Comment casser la cheminée intégrée au mur ?

Pour démolir une cheminée intégrée au mur, voici les étapes à suivre :

Prendre les précautions nécessaires

Avant de vous lancer dans les travaux, vous devez prendre les mesures de sécurité nécessaires. Si vous habitez dans une maison à étage et que la cheminée à démolir est installée au rez-de-chaussée, vous devez faire appel à un professionnel. Cet expert examinera la cheminée et son conduit qui traverse l’étage afin d’éviter que celui-ci ne s’effondre. Vous pouvez, d’ailleurs, lui confier la suite des travaux.

Préparer les travaux

Une fois la faisabilité du projet vérifié, place à la préparation de la démolition. Cette étape est indispensable pour garantir le bon déroulement des travaux. Elle consiste, notamment, à vider la pièce pour éviter de tout salir. Ici, il est vivement recommandé de déplacer les meubles et les objets décoratifs dans une autre pièce. Il ne faut rien laisser. Ensuite, installez une bâche de protection au sol et sur les portes et fenêtres pour éviter que la poussière s’insinue et que le revêtement de sol soit abîmé. Si vous avez les moyens nécessaires, utilisez des films de protection multi-surfaces au lieu d’une bâche. Ceux-ci permettent de protéger efficacement le sol des chutes de briques.

Réaliser la démolition proprement dite

Il faut savoir que la cheminée doit être démolie du haut vers le bas. Ainsi, il convient avant tout de démonter l’avaloir, une fois avoir enfilé vos gants, lunettes et casques de protection. Ensuite, dégagez le haut de la cheminée et soutenez le plancher de l’étage avec des étais métalliques. Lorsque le conduit est apparent, retirez délicatement l’insert. Si celui-ci est encore en bon état, n’hésitez pas à le vendre. Cela vous fera des économies.

Une fois tous les accessoires ôtés, place à la démolition du support qui est généralement constitué de pierre ou de béton. Pour y parvenir, le moyen le plus facile est d’utiliser un marteau démolisseur.

Votre cheminée est enfin démolie ! Il ne vous reste plus qu’à vous débarrasser des débris de chantier et de nettoyer la pièce.