poêle mixte

Poêle mixte : choisir le bon modèle pour bien vous chauffer

L’hiver approche à grands pas ! C’est la période où l’on a le plus besoin d’accessoires pour se réchauffer, ainsi que sa maison. Si vous en avez assez d’utiliser des poêles à bois ou des poêles à granulés uniquement, les poêles mixtes viennent à point nommé pour vous aider dans cette tâche. Toutefois, il convient de choisir le bon modèle, pour un meilleur confort d’utilisation. (suite…)

Comment éviter les accidents liés au feu de cheminée ?

Comment éviter les accidents liés au feu de cheminée ?

De nos jours, de nombreux foyers disposent d’une cheminée. C’est un équipement courant qui apporte à la fois charme et confort à une maison. Cependant, ce type d’équipement peut s’avérer être plus dangereux qu’il ne paraît et est à l’origine d’une centaine d’accidents par jour. Pour éviter cette catastrophe, nous vous proposons de découvrir, dans cet article, des solutions simples et pratiques. 

Les faits

Selon les statistiques, un incendie de cheminée est déclaré toutes les 3 heures dans le monde. Ces accidents sont responsables de plusieurs centaines de blessés, voire de morts. Une situation qui ne cesse de croître, au grand dam des autorités qui essayent tant bien que mal de contenir la situation.

Les précautions pour éviter les accidents associés au feu de cheminée

Pour prévenir les risques d’accidents liés au feu de cheminée, il existe des règles à respecter et des bons gestes à avoir :

Ne jamais laisser un enfant s’approcher d’une cheminée

Les enfants en bas âge ne savent pas encore jauger les conséquences de leurs actes. Ils ont tendance à voir les cheminées comme des lieux pour jouer, ce qui est loin d’être le cas. Il faut donc éduquer nos enfants à ne pas s’en approcher, sans la présence d’un adulte, soit les surveiller s’ils ne sont pas encore aptes à comprendre.

Bien choisir votre bois

Le choix du bois pour alimenter le feu de cheminée joue un rôle important pour diminuer les risques d’accidents. Certains bois sont plus toxiques que d’autres en cas d’incendies, dont le bois vernis. En effet, ce dernier dégage une fumée toxique qui peut asphyxier un adulte en 5 minutes (moins pour un enfant).

Eviter de jeter n’importe quoi dans la cheminée

Plusieurs personnes ont tendance à jeter tout et n’importe quoi dans leur cheminée. C’est une mauvaise habitude qu’il faudra dorénavant éviter, car ce n’est une déchetterie. Il est fortement déconseillé d’y jeter des objets ou des matériaux inflammables. Il en va de votre sécurité et de celle des autres occupants de la maisonnée.

Jeter les cendres dans un endroit adapté

Il se peut que les cendres de votre cheminée ne soient pas totalement éteintes, même s’il n’y a plus aucune flamme. Attention, la moindre négligence peut engendrer un incident grave à ce niveau. Si vous jetez les cendres de votre cheminée dans un endroit sec, à proximité de combustibles (feuilles mortes, etc.), vous aurez de grandes chances de voir un incendie survenir.

Prendre l’habitude d’éloigner le mobilier du feu de cheminée

Les meubles sont souvent fabriqués avec des matières combustibles. Au moindre contact avec le feu, ils peuvent facilement provoquer d’énormes incendies. Dans ce cas, évitez de mettre des fauteuils, des tapis, ou des meubles à proximité de votre cheminée.

Ne pas suralimenter le feu le soir

Quelle qu’en soit la raison, évitez de suralimenter un feu de cheminée, particulièrement le soir. En effet, personne ne peut surveiller la progression du feu, ce qui est très dangereux pour la maisonnée. Au moment de vous coucher, assurez-vous que le feu est bien éteint.

Installer des dispositifs de sécurité

La pose de certains dispositifs de sécurité est également une bonne alternative, selon la société CHEMINEES BEIGNON DOMINIQUE. Pour cela, nous vous conseillons d’investir dans :

un insert afin de pouvoir contrôler la chaleur du feu ;

un ou plusieurs extincteurs pour intervenir en cas d’incendie.

Entretenir régulièrement la cheminée

L’entretien d’une cheminée fait partie des règles à respecter pour éviter tout risque d’accident. Il doit être réalisé une fois par an, par un professionnel.

Comment fonctionne un poêle à granulés sans électricité ?

Comment fonctionne un poêle à granulés sans électricité ?

Le poêle à granulés sans électricité est un appareil de chauffage de plus en plus en vogue auprès des consommateurs. Véritable caméléon, ce type de poêle possède l’efficacité de la poêle à bois et l’endurance du poêle à granulés classique, sans avoir besoin d’électricité pour fonctionner. C’est le matériel idéal lorsque vous passez vos vacances dans un endroit difficile d’accès à l’électricité. Comment fonctionne un poêle à granulés sans électricité ? Découvrez tout ce que vous devez sur cet appareil savoir dans cet article.

Généralités

Le poêle à granulés sans électricité fonctionne de la même manière qu’une poêle à bois. Sa seule différence réside dans le fait que la gestion de son alimentation s’effectue automatiquement. En effet, au dessus de la chambre de combustion, il y a un réservoir de stock pour les granulés. Par la suite, ces derniers vont être acheminés dans le brasero. Ce procédé permet de maintenir une combustion constante et une bonne chaleur thermique dans la pièce. Le feu ne s’éteindra que lorsque la trémie sera vide, ce qui se fait doucement. Le poêle à granulés sans électricité peut être manipulé manuellement, sans brûlure.

Avec l’avancée technologique en cours, les capacités de cette poêle sont de plus en plus perfectionnées et offrent un meilleur confort thermique. Ne soyez pas surpris si vous voyez des poêles en bois dotés de même réceptacle à pellet que le poêle à granulés, car ce sont juste des poêles en bois modifiés. En effet, il est possible de transformer un poêle à bois classique en faisant appel au savoir-faire d’un chauffagiste.

 Fonctionnement d’un poêle à granulés sans électricité

Le fonctionnement d’un poêle à granulés sans électricité est simple :

Pour le mettre en marche, il suffit d’ouvrir la trappe qui se situe entre le réservoir et la chambre de combustion. Pour ce faire, enclenchez simplement le levier. Cette action fera descendre les granulés à travers un conduit jusqu’au creuset. 

Après, il vous faudra les enflammer avec une allumette. Une fois enflammé, il est possible d’effectuer deux manipulations :

Régler la combustion en limitant l’arrivée d’air afin de réduire la puissance de la poêle. Ce système de combustion a été envisagé par le concepteur italien Laminox et a été repris sur quelques appareils de chauffage ;

Réguler la quantité de granulés brûlés, en faisant varier l’ouverture de la trappe qui est située entre le réservoir et le brûleur. Cette manipulation permet d’obtenir une combustion plus durable. Par contre, un mécanisme à ressort est nécessaire, ce qui implique aussi la réalisation d’un entretien régulier. En revanche, ce système a été mis au point par le concepteur Allemand Koppe.

Le rechargement

En ce qui concerne le rechargement, l’opération peut être effectuée même lorsque le poêle est active. La majorité de ces modèles est dotée d’un réservoir qui peut offrir jusqu’à dix heures d’autonomie. C’est d’ailleurs l’avantage principal procuré par le poêle à granulés sans électricité. D’ailleurs, contrairement à un poêle en bois classique qui doit être rechargé toutes les 45 min, ce modèle de poêle est bien plus durable, ce qui représente moins de dépense pour une utilisation quotidienne. 

Pour éteindre un poêle à granulés sans électricité, il faut juste refermer le levier afin de couper l’alimentation. Dès que c’est fait, sachez que le conduit qui achemine les granulés vers la chambre de combustion s’éteindra progressivement. L’extinction de l’appareil dure environ 15 minutes.

L’entretien d’un poêle à granulés sans électricité

L’entretien de ce système de chauffage est facile :

commencez par racler le conduit des granulés afin de dégager leur chemin ;

raclez les échangeurs de chaleur ;

nettoyez le brûleur.

Poêle

Combien coûte un poêle à bois ?

Le poêle à bois est un système de chauffage écologique. Il garantit une chaleur optimale dans votre maison tout en préservant l’environnement. Pourquoi ne pas en installer un chez vous ? Vous pouvez d’ailleurs choisir parmi plusieurs modèles. Mais à quel prix ? Nous allons le voir ensemble.

Les coûts moyens pour un poêle à bois

Le prix d’un poêle dépend de sonmode defonctionnement et d’autres facteurs. Mais en général, il est proposé entre 400 à 16 000 euros. Pour un modèle classique, vous aurez à payer entre 350 à 2 000 euros. En revanche, pour celui suspendu, vous allez payer 1 000 à 15 000 euros. Il y a également le poêle à bois encastrable que vous pouvez avoir pour 300 à 5 000 euros. Et le poêle d’angle coûte environ 500 à 1 000 euros.

Ces prix peuvent varier en fonction du type de poêle à bois choisi. Et avant de faire votre choix, pensez à bien étudier chaque modèle.

Le prix selon le modèle du poêle à bois

Le poêle en fonte

Pour un poêle à bois en fonte, vous aurez à payer 500 à 2 500 euros. Il est résistant et très esthétique. De plus, le matériau qui le constitue lui assure une grande inertie thermique. Vous économisez ainsi en bois. Si vous prenez en compte les frais d’installation, le prix peut aller de 950 à 4 000 euros. Toutefois, ce modèle n’est pas conseillé si vous avez des enfants en bas âge, au risque de brûlure. Il faut savoir que le support est très chaud.

Le poêle double combustion

Pour un meilleur rendement, il y a le poêle double combustion. Grâce à cette double combustion, il réduit la diffusion d’agents polluants dans l’air. Ce modèle de poêle vous coûtera environ 1 000 à 3 000 euros. Si vous prenez en compte les tuyauteries et le prix d’installation, vous allez débourser entre 1 500 à 5 000 euros.

Le poêle scandinave

Pour les grands espaces, il vaut mieux opter pour le poêle à bois scandinave. Vous aurez à débourser entre 2 000 à 6 500 euros. Ce poêle utilise aussi des matériaux complémentaires tels que la pierre ollaire ou autres. De ce fait, prévoyez au moins 2 000 euros pour les accessoires. Bien que le poêle scandinave soit assez coûteux, il diffuse une chaleur douce tout en insistant sur la sécurité. En effet, il est équipé de parois isolantes pour faciliter sa manipulation.

Le poêle bouilleur

Le poêle à bois bouilleur est un système de chauffage utilisant de l’eau. Il est d’ailleurs connecté à un système hydraulique. Pour vous approprier ce type de poêle, vous allez payer 2 500 à 7 000 euros. Le poêle bouilleur nécessite également un approvisionnement par circuit ou radiateur. L’eau chauffée va ensuite l’alimenter par le biais d’un ballon. De ce fait, pour un devis plus exact, vous devez prendre aussi en compte les frais d’installation. Le coût total peut alors s’élever de 3 000 à 8 500 euros.

Le poêle turbo

Si vous aspirez à une chaleur optimale chez vous, optez pour le poêle à bois turbo. Il vous coûtera environ 1 000 à 3 000 euros. Très écologique, le poêle turbo dégage moins d’agents polluants et atteint rapidement la température désirée. Enfin, si vous considérez les frais d’installation et de mains d’œuvres, vous allez débourser entre 2 000 à 4 000 euros.

Le poêle à bois de masse

Pour un poêle de masse, prévoyez entre 2 000 à 5 000 euros. Mais si vous prenez en compte les frais d’installations, vous allez payer 2 500 à 7 000 euros. Mais encore, le poêle à bois propage de la chaleur par rayonnement. Ayant un bon rendement, il assure le chauffage optimal de votre maison. Enfin, vous pouvez profiter du label Flamme verte, pour réduire les coûts d’achat. Pour une installation réussie, confiez-vous à La maison du Poêle.

poêle à bois Godin

Notre sélection des meilleures poêles à bois Godin sur le marché

L’hiver approche et vous voulez plus de chaleur dans votre foyer pendant cette période. L’installation d’un feu de bois est une solution efficace. On vous conseille la poêle à bois Godin. Classique comme modèle, ce poêle à bois a su dominer le marché grâce à sa faible consommation en énergie. Guide des meilleures poêles à bois Godin.

Godin 388114

Ce poêle à bois Godin possède une puissance de 7 kW pour vous faciliter la vie au quotidien. Un avantage considérable, il peut couvrir un espace de 240 m³. Ce modèle intègre parfaitement votre salon avec un design moderne grâce à sa couleur noire. Vous n’aurez pas besoin de faire un entretien régulier et il ne risque pas de faire tache dans votre décoration intérieure. De plus, sa poignée est facile à manier, ce qui vous permet d’être en meilleure condition pour la manipuler. Avec ses dimensions de 105 x 45 x 42,2 cm, ce poêle a la capacité d’accueillir des bûches de 33 cm. Sa porte est transparente, afin de vous permettre d’apercevoir le feu à l’intérieur pour une ambiance chaleureuse. Il dispose également d’un système de chauffe en fonte pour un rendement de 76 %.

Godin 388117

La particularité de ce modèle réside dans ce quatre pieds pour être plus stable en tout temps. Sa poignée est parfaitement adaptée pour la main, évitant toute brûlure. Avec une puissance de 6,5 kW, il permet de chauffer une pièce de 350 m². De plus, il peut contenir des bûches de 55 cm de longueur. De même que l’autre modèle, c’est une option qui permet d’ajouter un plus à votre décoration intérieure. Pour finir, la porte vitrée permet de voir l’intérieur de la poêle pour contrôler régulièrement l’état de votre feu de bois.

Godin Le Villeteau 369130

Avec un habillage en pierre bleue du Hainaut, ce modèle est agréable pour les pièces entre 130 à 330 m². Pour vous offrir un chauffage de qualité, il peut accueillir des bûches de 40 cm. Son habillage lui permet de résister au temps et à l’usure.

Godin 310105 G

Pour les amoureux d’objet ancien, vous êtes bien servi. En effet, ce modèle présente un design traditionnel, apportant un côté vintage à votre espace intérieur. L’avantage de ce modèle, c’est de pouvoir chauffer une pièce de 90 à 240 m³. De plus, on peut y mettre des combustibles de bûches de 25 à 50 cm. Pour vous aider à mieux manipuler la poêle à bois, le chargement des combustibles se fait en avant ou au-dessus.

Les avantages de la poêle à bois Godin

Godin est une entreprise qui a été créée en 1840 pour apporter une solution de chauffage économique pour tout le monde. Bien que cette marque est très ancienne, elle a su mettre en place des modèles de poêle moderne pour apporter une touche de décoration à votre salon. Pourquoi choisir le poêle à bois Godin ? C’est simple, le confort optimal. Vous aurez de la chaleur et de l’air frais, sans rejet de souffre dans la maison. Il ne libère qu’une petite quantité de carbone pour assurer son bon fonctionnement. C’est donc un modèle écologique et respectueux de l’environnement. Avec ses nombreux avantages, il offre également un excellent rapport qualité prix. Vous trouverez des modèles à partir de 779 euros.

Les inconvénients du poêle à bois

Comme on l’a évoqué dans les différents modèles, les poêles à bois peuvent contenir des combustibles de plus 55 c, ce qui fait que l’espace de stockage doit être suffisamment grand. Mai aussi, il faut vérifier régulièrement la combustion du bois et recharger le poêle si nécessaire. Le poêle à bois ne couvre pas à 100 % la salle, mais reste une solution pour avoir de la chaleur à l’intérieur. Pour vous aider à choisir le modèle de poêle à bois Godin adapté à vos besoins, faites confiance à des experts comme Le poêle à bois.

Achat d'un insert pour cheminée : découvrez toutes les aides disponibles

Achat d’un insert pour cheminée : découvrez toutes les aides disponibles

Un insert pour cheminée procure différents avantages, comme les économies d’énergie, ainsi qu’un niveau de confort et sécurité optimal. Grâce à ce dispositif, vous pouvez augmenter le rendement de votre cheminée jusqu’à 70 %. Mais en prime, son installation vous permet de bénéficier de plusieurs aides. Découvrez quelques-unes dans l’article qui suit.

La prime énergie ou prime CEE

La prime énergie se réfère au dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Les industriels dont les activités produisent des gaz à effet de serre doivent s’aligner sur les efforts du gouvernement en vue de la mise en place d’éco-projets, comme la pose de poêle. Cette démarche peut se traduire par une prime énergie que l’on connaît sous l’appellation « la prime Effy ».

LA PRIME Effy peut être obtenue si vous envisagez de faire des travaux d’isolation, d’installation d’un système de chauffage aux normes écologiques. Mais pour en bénéficier, tous les travaux doivent être effectués par un artisan certifié RGE.

Pour obtenir la prime Effy, vous devez suivre quelques étapes :

    • Effectuer votre demande de Prime Effy avant de débuter votre projet ;
    • Avoir recours aux services d’ un artisan RGE ;
    • Faire parvenir le devis dans un délai de 15 jours après la signature ;
    • Envoyer la facture sous 30 jours après sa date d’édition ;
    • Signer une attestation sur l’honneur avec votre artisan ;
    • Récupérer la prime Effy dans un délai de 15 jours.

La TVA à taux réduit

L’acquisition d’un insert de cheminée en pierre vous donne le droit de bénéficier d’une TVA à taux réduit, à 5,5 % au lieu des 20 %. Cet avantage vous permet de faire des économies sur l’installation. Cette réduction de la TVA est valable pour l’achat de l’ équipement écologique, de la main-d’œuvre et de l’installation.

La TVA à taux réduit est valable pour les travaux entrepris dans les maisons ou logements qui datent de plus de deux ans. Les propriétaires, bailleurs, ou locataires peuvent bénéficier de la TVA à taux réduit dans le cadre de travaux de rénovation énergétique comme l’installation d’un insert à granulés.

Pour obtenir la TVA à taux réduit, vous aurez à remplir une attestation Cerfa. Celle-ci est disponible en ligne. Une fois remplie, vous la remettrez à l’artisan qui réalisera les travaux. Pour l’installation d’une cheminée, vous pouvez avoir recours aux services d’un ramoneur qualifié.

L’éco-prêt à taux zéro

Si vous voulez avoir un prêt en vue de vous procurer un insert de cheminée, le prêt à taux zéro est particulièrement recommandé. Grâce à cette formule, vous avez la possibilité de rembourser votre crédit sur une certaine période, sans que le montant ne soit soumis à des taux d’intérêt.

Pour bénéficier d’un prêt à taux zéro, le logement doit faire office de résidence principale et la date de construction doit être de deux ans et plus. La majorité des établissements financiers proposent ce type de prêt. Ce dernier peut atteindre 50 000 € que vous pouvez rembourser sur 20 ans. Le montant dépend de l’envergure des travaux de rénovation à réaliser.

Pour obtenir le prêt à taux zéro, il faudra remplir les conditions suivantes :

    • être une personne physique ;
    • être primo-accédant ;
    • faire l’achat de sa future résidence principale ;
    • faire l’achat d’un logement ancien qui requiert des travaux de rénovation pour le remettre en état ;
    • bénéficier du plafond de ressources requis.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ découle de l’association de deux aides liées aux travaux de rénovation énergétiques, à savoir le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), et l’aide « Habiter Mieux Agilité” de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH).

Cette aide s’adresse surtout aux ménages qui ont des revenus modestes. Cette prime leur donne la possibilité d’effectuer des travaux de rénovation thermique, comme l’installation de poêle à bois et d’isolation. Les logements éligibles doivent servir de résidence principale, dont la construction date de plus de 15 ans, et qui est occupée depuis plus de 8 mois au cours de l’année.

sauna

Quel système de ventilation pour un sauna ?

Comme le confort du sauna repose principalement sur la chaleur piégée, pour vous réchauffer, il faut que les cabines de sauna soient parfaitement hermétiques. Toutefois, il faut créer des entrées d’air dans ces pièces, pour éviter que le sauna ne devienne étouffant et insupportable. De plus, une bonne ventilation permet à l’humidité de s’échapper facilement lorsque vous n’utilisez pas la pièce. Cela permet d’éviter la formation de moisissure, l’excès de l’humidité de l’air, et la détérioration générale. Alors, quel système de ventilation installer dans un sauna ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Les exigences pour la pose d’une ventilation d’un sauna

L’installation d’une bouche d’aération dans un sauna peut être plus simple que la création d’un espace vide entre le bas de la porte et le sol. Cependant, la plupart des systèmes de ventilation sont situés près de la base du poêle, car cela offre une meilleure circulation de l’air chaud. En effet, le ventilateur d’extraction est généralement placé sur le mur opposé. Cela permet d’aspirer facilement l’air froid vers le dessous du poêle. Après, l’air va être remonté devant le poêle pour être réchauffé. L’air vicié va monter vers la partie haute du système, avant d’être évacué par le ventilateur d’extraction.

Il est recommandé de choisir un ventilateur réglable. En effet, vous aurez besoin d’ajuster de temps en temps la ventilation pour maintenir le sauna à la bonne température. En fait, en cas de débit d’air excessif à l’intérieur de la pièce, le sauna ne sera pas assez chaud. Par contre, si le ventilateur n’est pas assez puissant, il ne pourra pas orienter correctement l’air, et le sauna deviendra étouffant.

À savoir qu’il existe deux types de ventilation : le système naturel et la ventilation mécanique. Ces deux modèles sont adaptés au sauna. La ventilation naturelle, ou traditionnelle, a été utilisée depuis longtemps pour les bains chauds et le sauna d’extérieur. Quant à la ventilation mécanique, elle est généralement utilisée dans le sauna d’intérieur.

Que choisir entre la ventilation par gravité et la ventilation mécanique ?

Ce sont deux concepts de ventilation très différents. La ventilation par gravité repose sur le principe que l’air chaud monte. En fait, l’air frais qui est sur le sol, ou près du poêle, va être réchauffé et après, il va sortir par l’orifice de plafond. Pour introduire de l’air frais dans la pièce, on place un capuchon d’environ 10 cm de haut sous la porte.

Pour ce type de ventilation, il faut que l’évent de sortie soit installé dans le plafond, ou à environ 15 cm du niveau du plafond. On le perce à l’opposé de l’appareil de chauffage, et il faut qu’il soit réglable pour vous permettre de contrôler la circulation de l’air. À savoir que la ventilation par gravité est parfaitement adaptée aux poêles à bois. Cependant, il est moins efficace si vous utilisez des poêles électriques.

Si votre sauna est équipé d’un poêle électrique, la ventilation est alors mécanisée. Pour ce système, il faut que l’orifice d’entrée d’air soit situé au-dessus du poêle, plus précisément à environ 50 cm des pierres supérieures. Il faut aussi aménager un deuxième orifice au plafond, ou à environ 15 cm du niveau du plafond. C’est indispensable pour évacuer l’air chaud et humide après l’utilisation du sauna. Toutefois, ce deuxième orifice peut être fermé pendant les séances de vapeur.

Ce qu’il faut retenir

La qualité de l’air est très importante pour une meilleure expérience du sauna. Nous avons donné dans cet article un aperçu du système de ventilation d’un sauna et de son installation. Toutefois, il y a encore beaucoup de critères à prendre en compte avant de choisir votre système de ventilation, car tous les saunas ne se ressemblent pas. Pour être sûr, vous devez contacter un fabricant de sauna à Paris.

En plus de la qualité de l’air, la propreté de la salle est également cruciale pour les saunas. Cela permet de maintenir la sensation d’air frais. Si la pièce est sale, cela peut engendrer de mauvaises odeurs, et celles-ci ruineront les tentatives d’économiser l’air avec une bonne ventilation.

Quelle taille de poêle à bois pour votre maison ?

Quelle taille de poêle à bois pour votre maison ?

Besoin de chaleur dans votre foyer ? Nul besoin de chercher loin, installez un poêle à bois ! Comment en choisir la taille ? Découvrez la réponse dans cet article.

Généralités

Le poêle à bois est un appareil de chauffage composé d’une chambre de combustion pour du bois ou du charbon. Il est utilisé pour le chauffage direct par convection et/ou par rayonnement thermique d’une maison. Les nouveaux modèles de poêles à bois sur le marché permettent même de produire de l’eau chaude

Cet appareil de chauffage clos enferme le combustible dans une chambre spéciale et évacue le gaz par tuyau. Le poêle à bois est capable de diffuser une température élevée, agréable et homogène. Pour ce qui est du combustible, vous pouvez opter pour :

  • du bois ;
  • de la houille ;
  • du lignite ;
  • des copeaux ou des granulés de bois .

 Rendez-vous dans le showroom de PRO-TUBE à Colmar, près de Strasbourg, pour acquérir un poêle à bois de qualité. Sinon, visitez son site web !

Les types de poêles à bois

Il existe plusieurs types de poêles à bois. Chacun d’entre eux détient ses avantages et ses inconvénients :

• Le poêle à conviction naturelle : c’est un appareil silencieux qui réchauffe rapidement. Sa petite taille convient parfaitement aux pièces étroites. Attention, au fil du temps, la poêle à conviction naturelle a tendance à surchauffer ;

Le poêle soufflant ou ventilé : cet appareil de chauffage comprend un dispositif d’air, en plus sa propagation de chaleur est homogène et il convient aux pièces de taille moyenne . En revanche, il est très bruyant et perd beaucoup d’énergie au fur et à mesure qu’on l’utilise ;

Le poêle hydro/au – lique : il possède une capacité de chauffage importante. Son poids est assez imposant, dû à sa taille. Il est donc plus adéquat de le mettre dans des pièces spacieuses ;

Le poêle à bois par accumulation et convection : ayant une vitesse de chauffage rapide, c’est le poêle à bois le plus facile d’utilisation et qui convient aux pièces à taille moyenne. En revanche, avec ce modèle de poêle à bois par accumulation, un risque de surchauffe peut survenir sans entretien régulier ;

Le poêle canalisable : économique, il possède une grande surface de chauffe et est idéal pour les pièces de grande taille ;

Le poêle de masse à accumulation : cet appareil a une capacité de chauffage importante et convient à tous les styles de maison.  Cependant, il est encombrant et son coût d’installation est élevé. 

Les critères de choix d’un poêle à bois

De ce fait, pour choisir enfin la taille du poêle à bois à utiliser, tenez compte de sa puissance afin qu’il puisse réchauffer la pièce en totalité et que la chaleur se répande dans toutes les pièces de la maison.

Le volume à réchauffer, la température extérieure, la température de consigne à atteindre ainsi que la performance thermique sont également à considérer. Par exemple , pour une pièce de 100 , optez pour un poêle à bois de 10kW. Par contre, pour une habitation bien isolée, un appareil de 0,6 kW par suffit amplement.  Il faut partir du principe qu’1 kW correspond à 10 . Vous devez donc choisir la puissance de votre poêle en fonction de la surface à chauffer. Ainsi, 7kW correspondent à 70  et ainsi de suite.

Enfin, faites également attention à votre budget. Si elle est serrée, achetez un petit poêle en bois. Vous en trouverez sur Internet ou dans les magasins spécialisés.

Les avantages de l'insert à granulés

Les avantages de l’insert à granulés

Vivre dans un pays au climat hivernal a ses avantages comme ses désagréments. Avoir un insert ou un poêle est une nécessité dans ce cas de figure. Voici les informations à savoir sur les inserts à granulés.

La définition de l’insert à granulés

Aussi appelé pellets, c’est un appareil de chauffe régulé par un thermostat. Parfois, il est encastré dans une cheminée et d’autre fois, il est livré avec un habillage adapté. D’habitude, un insert est d’abord constitué d’un corps de chauffe en fonte ou en acier. Cette partie est dotée d’une grande résistance et d’une faible inertie thermique. Ce corps va accumuler la chaleur issue de la combustion des granulés. Il va ensuite restituer cette chaleur pendant une longue période à la fin de la combustion.

L’insert s’allume via une bougie d’allumage qui enflammera les granulés. Les ouvertures en bas, en haut et au milieu de l’insert aident l’air à mieux circuler, permettent une meilleure combustion des granulés. L’ouverture du milieu permet à l’air chaud de souffler dans la pièce. Tandis que les deux autres ouvertures agissent dans la convection directe pour avoir une chaleur douce et agréable.

Quelles différences entre un insert et un poêle ?

La première différence se trouve dans la disposition des deux appareils. Un poêle requiert un emplacement bien déterminé et parfois un encastrement du mur de la maison et des canalisations. Tandis qu’un insert peut être adapté à une cheminée existante. Dans les maisons fermées, un insert ne demandera pas autant de travaux qu’un poêle.

Du point de vue technologique, un poêle est classique et étanche alors qu’un insert apporte une touche de modernité.

Un poêle peut chauffer plusieurs pièces du logement alors qu’un insert de bois ou de granulés ne permet de chauffer que la pièce où il est installé.

La puissance à choisir pour l’insert à granulés

Pour choisir la puissance de l’insert à granulés, il faut tenir compte des besoins du logement ainsi que de ses caractéristiques. Pour un logement récent et parfaitement isolé, il ne faut pas une très grande puissance. Par contre, dans un logement un peu ancien et mal isolé, il ne faut pas hésiter à mettre une grande puissance. Pour une maison faisant 100 m² avec 2,5m de plafond, la puissance varie entre 6 kW et 10 kW, cela dépend de l’année de construction de la maison.

Les avantages d’un insert à granulés

  • Un insert à granulés dispose du même combustible tout au long de la combustion : le granulé de bois. Ce combustible dispose du taux d’humidité le plus bas par rapport aux autres combustibles. De ce fait, le curseur de performance énergétique est poussé loin.
  • Le ventilateur frontal de l’insert permet de diffuser la chaleur dans tous les recoins de la pièce où il se trouve.
  • L’insert peut être programmé selon les besoins et les disponibilités du propriétaire pour son utilisation.
  • Pour une meilleure expérience et plus de confort, il peut être piloté à distance.
  • Certains granulés sont issus des déchets locaux, de ce fait, ils sont plus écologiques.
  • Les granulés produisent aussi peu de suies et de cendres par rapport aux bûches mais avec une meilleure combustion, d’où le rendement est plus concret.
  • Utiliser un insert est plus sécuritaire par rapport à un poêle, surtout en présence d’un enfant de bas âge. En effet, les braises circulent peu ou pas du tout, ce qui réduit considérablement le risque d’incendie.
  • La programmation est aussi un plus puisqu’elle contribue au confort de l’utilisateur.
  • Plus besoin de se salir avec un insert puisque l’alimentation et l’entretien se font automatiquement. La température régule aussi sans trop d’intervention.
  • Côté esthétique, le propriétaire est libre de choisir d’encastrer l’insert dans le foyer ou d’opter pour un design contemporain.
  • Les feux sont toujours visibles, ce qui rend le foyer plus convivial.

Pour l’installation d’un insert, contactez Scandiflam.

Les atouts d'un insert au bio éthanol

Les atouts d’un insert au bio éthanol

A la différence d’une cheminée classique ou d’un poêle, la cheminée à l’éthanol a besoin d’un carburant pour fonctionner. A titre informatif, le « Bio » dans bioéthanol ne veut pas dire que c’est une solution issue d’une matière première qui a été cultivée en agriculture biologique. Le bioéthanol aussi appelé l’éthanol ou alcool éthylique est un combustible liquide issu de la matière organique végétale. C’est un liquide incolore très inflammable qui se transforme facilement en vapeur. Dans cet article, on vous explique les atouts d’un insert au bioéthanol ainsi que ses différents types.

Pourquoi choisir un insert au bioéthanol ?

La cheminée à insert au bioéthanol devient très répandue ces dernières années. Pour trouver le modèle qu’il vous faut, mieux vaut vous renseigner auprès d’un professionnel en cheminée pour avoir un conseil sur mesure.

Esthétique

A première vue, la cheminée au bioéthanol est un élément décoratif à part entière. Encastrée ou posée au sol, elle s’harmonise parfaitement à tout type de décoration intérieure. Elle donne à votre environnement une allure élégante et moderne alliée d’une ambiance chaleureuse. Disponible sous de nombreuses formes, elle offre à votre pièce une touche d’authenticité.

Facile à installer

L’installation d’un insert à bioéthanol ne nécessite pas d’engager de gros travaux. Vous n’avez qu’à suivre le guide d’installation livré avec l’appareil pour pouvoir le mettre en route vous-même.

Facile d’utilisation

Avec un insert au bioéthanol, fini les corvées des cheminée classiques. Il ne dispose ni de conduit d’évacuation, ni de raccordement. Vous n’aurez plus à ramoner votre cheminée. Pourtant, il produit de vraies flammes sans pour autant engendrer des poussières, des cendres ou de suies. Il vous permet de bénéficier à la fois de la convivialité et de la chaleur sans vous demander de gros efforts.

Mobile

La cheminée à l’éthanol peut être déplacée d’une pièce à une autre du fait qu’elle ne dépend pas d’un conduit. A partir du moment où son support est stable, elle peut être placée dans n’importe quelle pièce de la maison.

Facile d’entretien

Cet appareil ne nécessite aucune intervention spécifique pour son entretien. Comme n’importe quel équipement ménager, un nettoyage régulier peut suffire pour conserver son apparence visuelle.

Dotée d’options supplémentaires

Ce système dispose de plusieurs options supplémentaires. Vous pouvez, par exemple, régler la hauteur de la flamme. De même, il peut s’associer avec divers accessoires comme les fausses bûches qui imitent parfaitement un véritable feu de bois, les galets polis et bien d’autres imitations végétales.

Quels sont les différents types de cheminées au bioéthanol ?

Quelles que soient vos préférences, ce dispositif est disponible sous plusieurs types pour répondre à tous les besoins.

La cheminée au bioéthanol murale

Elle est installée sur une paroi murale ou s’encastre dans un foyer de cheminée déjà existant. Cette installation permet, entres autres, d’optimiser la sécurité des usagers surtout dans les habitations avec enfants. Toutefois, elle est destinée à chauffer une seule pièce.

La cheminée à éthanol à poser

Contrairement au modèle mural, la cheminée à éthanol à poser peut être déplacée facilement. C’est un réel objet décoratif qui est disponible sous différentes tailles selon vos préférences ainsi que l’ampleur de la pièce à chauffer.

La cheminée au bioéthanol encastrable

Ce modèle est conçu pour être implanté dans un mur. Il offre une allure décorative tout comme un tableau de peinture. Son avantage par rapport aux autres modèles de cheminée à éthanol est sa capacité à chauffer une surface plus importante.

La cheminée à l’éthanol sur pied

Comme le modèle à poser, cette cheminée peut aussi chauffer plusieurs pièces du fait qu’elle est mobile. De plus, elle dispose de pieds réglables lui permettant de s’adapter à toutes sortes de support. Elle convient aux petites et moyennes surfaces.