Impression sur du verre

Quelle est la meilleure technique pour faire une impression sur du verre ?

Le verre est un matériau que nous côtoyons régulièrement au quotidien. En effet, il est présent aussi bien dans les structures de décoration que dans les accessoires domestiques comme les tasses et les carafes. Ainsi, pour personnaliser ces pièces, il est possible de faire une impression sur la paroi. Néanmoins, il faudra choisir la bonne technique pour réussir l’opération. Pour vous aider, cet article vous informera sur les différents procédés permettant d’imprimer un motif sur une surface en verre. (suite…)

impact baie vitree

Impact sur une baie vitrée : qui paie les réparations ?

Installer une baie vitrée permet d’apporter de la lumière naturelle à l’intérieur sans avoir à réduire la surface habitable. Ainsi, vous pouvez profiter des journées ensoleillées et admirer le paysage et le jardin. De plus, un apport en éclairage et en chaleur naturels permet de réduire vos factures d’électricité et vos besoins en chauffage. La baie vitrée peut être en bois, en aluminium ou en PVC, fixe ou coulissante selon la configuration de votre maison. Toutefois, pour votre confort et pour éviter le surchauffe pendant l’été, il faut choisir le bon vitrage qui équipera votre baie vitrée. Pour réduire les risques d’effractions et les fortes chaleurs, il faut effectivement opter pour le triple vitrage ou le verre feuilleté. Toutefois, malgré la grande résistance de ce type de verre, un choc important peut l’endommager ou la fragiliser. Une question se pose : qui paie les réparations en cas d’impact sur une baie vitrée ?

Location : est-ce que l’assurance prend en charge les frais de réparation d’ impact sur une baie vitrée ?

Serrure cassée, robinet endommagé, parquet qui se décolle, etc., ce sont des problèmes fréquents dans une maison. Toutefois, lorsque vous êtes locataire et que les dégâts sont plus importants, cela peut engendrer un litige avec votre propriétaire. En effet, dans une maison en location, les travaux d’entretien et de réparation sont partagés entre le locataire et le propriétaire. Pour ceux importants concernant les canalisations, le système de chauffage et le remplacement de vitrage d’une fenêtre et d’une porte, c’est le propriétaire qui s’en charge. Par contre, pour les travaux d’entretien courants comme le débouchage de canalisation, remplacement des joints du robinet ou d’une prise, ils incombent au locataire. Mais qu’en est-il du bris de glace ? Selon le décret n° 87-712 du 26 août 1987, le remplacement et la réparation de vitres cassés sont à la charge du locataire. Ces types de sinistres sont couverts par l’assurance multirisque habitation. En cas de problème de ce genre, la première chose que vous devez faire est de vous renseigner auprès de votre compagnie d’assurance. Toutefois, si le dégât est trop important, il est préférable de prendre les mesures nécessaires pour éviter d’autres désagréments. Une vitre cassée peut également faciliter l’infiltration d’humidité et constituer une faille pour la sécurité de votre maison. À noter que l’indemnisation par l’assurance est soumise à certaines conditions et varie selon les formules souscrites. En général, les éléments séparant votre logement de l’extérieur comme les fenêtres, les portes, les parois de la véranda et les baies vitrées sont couverts par l’assurance, Par contre, pour les panneaux solaires, les inserts de cheminées, il est souvent indispensable de souscrire une formule spécifique permettant de les protéger.

 

Assurance du propriétaire ou du locataire ?

Pour une maison en location, la souscription d’une assurance multirisque habitation est obligatoire aussi bien pour le locataire que pour le propriétaire. Pour ce dernier, l’assurance est utilisée pour couvrir les dommages liés au bien comme le vice de construction ayant lésé le locataire. Par contre, pour celui-ci, l’assurance prendra en charge les dommages qu’il a causé au logement ainsi qu’aux éléments comme les fenêtres, les murs, les revêtements et la toiture. De ce fait, en cas de bris de glace ou d’impact sur une baie vitrée, c’est généralement l’assurance multirisque habitation du locataire qui prendra en charge les frais de réparation. Pour obtenir une indemnisation, il doit déposer une déclaration de sinistre auprès de son assureur dans les 5 jours ouvrés qui suivent. Si la réparation doit être effectuée dans l’urgence, renseignez-vous auprès de votre assurance si c’est possible. Sachez que la déclaration de sinistre doit également être complétée de certaines pièces justificatives servant à prouver le sinistre comme des photos. Selon les spécificités du contrat que vous avez souscrit, l’intervention d’un vitrier agréé peut être obligatoire ou non. L’entreprise LMG MENSUISERIE DU GLAIRET située à Meaux est spécialisée dans les travaux de menuiserie comme la réparation de vitrage ou d’installation de fenêtres.

 

Changer une vitre vous-même : méthode et précautions

Un coup de vent, un geste maladroit et les vitres de votre fenêtre se sont cassées ? Envisagez de les changer. Si l’idée de faire appel à un artisan vitrier vous dépasse, sachez que de nos jours, remplacer une vitre par vous-même est devenu un geste anodin. Cette pratique n’est pas si difficile qu’il y paraît, il suffit d’être adroit et de suivre à la lettre les étapes suivantes.

 Bon à savoir

Pour faciliter le remplacement d’un produit de menuiserie sur mesure, équipez-vous d’un certain nombre d’outils :

  • Des gants de protection ;
  • Des tenailles ;
  • Du mastic de vitrier ;
  • Des pointes de vitrage ;
  • Un couteau à mastic ;
  • Un marteau ;
  • Une nouvelle vitre.

NB : il vous est possible d’acheter ces éléments dans n’importe quels magasins de bricolage près de chez vous.

Les précautions à prendre pour remplacer une vitre vous-même

Les vitres sont des produits fragiles et dangereux. Bien qu’elles habillent élégamment nos baies vitrées, elles n’en restent pas moins redoutables. Raison pour laquelle, il est important d’observer les gestes assurés des professionnels, comme ceux de la MIROITERIE DU BLAVET avant de les manipuler. D’ailleurs, certaines précautions sont à prendre avant de changer un vitrage :

  • Retirez délicatement votre porte ou votre fenêtre de leurs gonds et placez-les en horizontal afin de pouvoir enlever efficacement les vitres à changer. Durant cette étape, vous aurez également la possibilité de prendre les mesures de votre ancienne vitre (la hauteur, la largeur) sans oublier de déduire 1 mm à chaque fois. Cette tactique vous permettra de déduire avec exactitude le type de vitrage qu’il vous faut ;
  • Choisissez le modèle de verre à placer. Optez pour une vitre épaisse, car elle résiste durablement aux chocs et aux manipulations ;
  • Équipez-vous toujours d’une paire de gants de protection pour éviter les coupures lors de la manipulation des vitres ;
  • Retirez les morceaux de verre du cadre en commençant par les grands et utilisez un couteau à démastiquer, ainsi qu’un petit marteau de vitrage pour enlever les petits ;
  • Enlevez les anciennes fixations, en utilisant une tenaille ;
  • Nettoyez l’ensemble de la surface et autour avant de procéder à la pose pour éviter de vous blesser avec des micro-morceaux de verre.

Les méthodes pour changer une vitre vous-même

Pour changer vous-même votre vitre, 6 étapes sont à suivre :

  • Malaxez le mastic avec vos mains jusqu’à l’obtention d’une texture souple et uniforme ;
  • Appliquez-le en couches fines et égales à l’emplacement de l’ancienne vitre grâce à un couteau à vitrer. N’oubliez pas de garder vos gants durant le processus ;
  • Positionnez délicatement la nouvelle vitre dans son cadre, en commençant par l’insérer par le bas. Prenez soin de bien la centrer en la faisant adhérer correctement au châssis. Par contre, évitez d’appuyer trop fort pour ne pas la casser ;
  • Plantez des pointes de vitrier autour de votre vitrage à intervalle de 10 cm, de façon à ce qu’il adhère au mastic. Le but est de pouvoir maintenir et solidifier le vitrage. Un conseil : commencez toujours par le haut, puis vers le bas, pour finir sur les côtés ;
  • Rajoutez une deuxième couche de mastic autour de la vitre pour couvrir entièrement la partie qui dépasse de la première couche. Pour cela, vous avez le choix entre utiliser vos doigts pour les lisser et opter pour un couteau à mastic. Ce dernier étant le plus sécuritaire ;
  • Laissez sécher pendant plusieurs jours, voire des semaines avant de procéder à son nettoyage. En cas de besoin, contactez un menuisier. Il vous aidera dans la mise en place de votre nouveau vitrage.

Le verre Securit : une protection pour vos meubles en bois

L’usage de verre trempé pour la conception des meubles à la maison est devenu une pratique très courante. Ils permettent à la fois d’apporter une fine touche d’esthétique à vos meubles, mais aussi une résistance hors du commun. Ce n’est pas tout, découvrez en quoi le verre securit constitue une protection pour vos meubles en bois. (suite…)