armoire forte

Protégez vos affaires en optant pour l’armoire forte

Pour la protection des différents biens, l’armoire forte se présente comme l’une des meilleures  solutions du moment. Il permet de sécuriser un volume important de biens de différentes natures et contre différentes attaques (vol, incendie, inondation). Quels sont les types d’armoire forte existant et les avantages qu’ils procurent dans la protection des affaires ?

Armoire forte : quand est-il ?

Une armoire forte est tout d’abord un coffre-fort qui servira principalement à mettre en sécurité des biens. Elle est ainsi conçue avec une technologie très proche de celle des coffres forts classiques. C’est un meuble qui se différencie par sa taille et sa structure imposante.

A l’opposé d’un coffre-fort ayant un volume entre 20 et 50 litres, l’armoire forte peut avoir une capacité allant de 190 litres à 840 litres. Différents modèles d’armoire forte sont disponibles et sont adaptés pour davantage de sécurité.

Choix de l’armoire forte : Quels sont les points essentiels ?

Le choix de l’armoire forte est une étape cruciale lors du processus d’acquisition. Pour ce fait, il est important de prendre connaissances des critères suivants :

  •         Les types de biens à sécuriser;
  •         Le volume qui devra être sécurisé ;
  •         Les dimensions de l’armoire forte ;
  •         L’épaisseur des parois ;
  •         Le coût d’acquisition.

Quels sont les avantages d’une armoire forte ?

Les armoires fortes sont conçues comme de véritables meubles. Elles sont compartimentées et structurées de telle sorte que les biens peuvent être mis dans un ordre et un classement précis. Les armoires fortes sont généralement d’une grande capacité avec une ou deux portes blindées pour le stockage des objets de valeur (petit ou grand volume), des dossiers confidentiels ou de certaines archives précieuses.

Ces armoires sont dotées de parois résistantes avec un système de sécurité constitué de plusieurs clés ou encore de code de sécurité (mécanique ou électronique). Il existe également des armoires fortes qui disposent d’un système de sécurité pouvant résister à certains produits toxiques.

Quelques modèles d’armoire forte

Outre la protection contre les vols, l’armoire forte sert également contre d’autres types d’incidents. Voici quelques modèles d’armoire forte que propose ETS BERTHOMME.

Armoires fortes anti-feu ou coupe-feu (norme DIN 4102)

Ce modèle est le plus courant et coûte le moins cher. Elles résistent au feu pendant environ 30 minutes et pourraient être améliorées à partir des parois pour un meilleur isolement.

Armoires fortes ignifuges (norme EN 1047-1)

Les armoires fortes ignifuges sont les modèles conçus pour faire face particulièrement aux incidents liés au feu. Elles ont la capacité de résister à de fortes températures et à une exposition au feu durant un long temps. Ces modèles d’armoires permettent de conserver les biens dans de pareilles situations. Ils sécurisent les biens avant une quelconque intervention pour calmer le feu.

Armoires fortes ignifuges et étanches (homologués ETL)

Ces modèles d’armoires fortes possèdent double actions avec des options comme la motorisation de portail. Elles permettent de faire face aux incidents liés au feu et à l’eau. Elles ne laissent aucune trace d’eau en cas d’inondations ou lorsque l’armoire est dans un milieu humide.

Lors d’un incendie, elles permettent également de conserver les biens malgré le feu ou encore après l’intervention des sapeurs-pompiers qui auraient appliqué de l’eau sur l’armoire forte.

Comment installer une armoire forte ?

Pour un accès facile et aisé, elle doit être bien installée et bien positionnée. Si l’accès est compliqué, son utilisation le sera également. Il faut donc se procurer une armoire forte en fonction de l’espace disponible ou aménagé l’espace en fonction de l’armoire qui sera installée.

Avec ce volume et par exemple deux portes battantes ou une ouverture coulissante, il faut prévoir une superficie conséquente pour le meuble mais également pour l’ouverture. Il est important de penser à la résistance du sol qui devra recevoir l’armoire. Il est donc opportun d’équiper ce sol d’une plaque pour plus de résistance.

Compte tenu du poids de l’armoire forte, il n’est pas obligé de le fixer.

Sécurisation enfants garde-corps escalier

Escalier sans garde-corps : un danger pour les enfants et les bébés

En France, la chute dans les escaliers fait partie des accidents domestiques les plus courants. Les enfants et les bébés en sont souvent les victimes. Pour éviter au maximum un tel incident, il faut optimiser la sécurité de l’escalier. Quels risques présente ce dernier si vous négligez la mise en place d’un garde-corps ? Focus sur le sujet !

Quelques statistiques sur la chute

Selon une étude menée par l’Assurance Prévention, la chute est la première cause de la mortalité accidentelle en France. En effet, cette entité a recensé plus de 9 000 décès par an en ce qui concerne ce type d’accident. Chez les moins de 15 ans, la chute peut engendrer de graves conséquences même si ce n’est pas la mort.

D’après le sondage, 59 % des parents déclarent être conscients que la chute est la cause principale de décès accidentel. 93 % savent clairement que ce sont les enfants qui risquent le plus de subir une chute. En cas d’accident, la plupart d’entre eux connaissent par cœur les numéros d’urgence : 84 % le numéro des pompiers et 82 % celui du SAMU.

Concernant la prévention des risques, 9 parents sur 10 disent avoir donné des consignes à leur enfant pour échapper au risque d’une chute à domicile (92%). Parmi eux, 74 % ont mis en place des mesures de protection comme les barrières, les tapis antidérapants… Par ailleurs, 7 parents sur 10 ont formé leurs enfants sur les gestes à adopter lorsqu’un accident domestique survient à domicile.

Les conséquences néfastes de la chute dans les escaliers

Dans certains cas, les chutes sont sans conséquences pour les enfants. Toutefois, il arrive fréquemment qu’elles aboutissent à des consultations d’urgence et des hospitalisations. Vu que les enfants en bas âge et les bébés sont très fragiles, il faut toujours vérifier la gravité de l’accident.

Des chutes brusques et intenses peuvent être à l’origine :

  • d’un traumatisme cérébral ou fracture du crâne ;
  • de séquelles neurologiques ;
  • de paralysies ;
  • d’une déformation des membres ;
  • d’une hémorragie pulsatile ou non pulsatile ;
    d’une mort subite.

Les parents doivent être conscients du danger auquel est exposé leurs enfants et prendre les mesures préventives nécessaires en conséquence . La vigilance doit être le maître-mot.

L’installation d’un garde-corps dans les escaliers : que dit la loi ?

Selon le Code de la Construction et de l’Habitation, la pose d’un garde-corps n’est pas obligatoire pour les mezzanines et les escaliers. D’ailleurs, la grande majorité des escaliers designs n’en comportent pas pour des raisons esthétiques. Toutefois, s’il y a des enfants parmi les occupants d’une maison, il est fortement recommandé d’installer un garde-corps afin de sécuriser l’ouvrage.

Les normes à respecter

Tout professionnel sérieux ne pose pas un garde-corps comme bon lui semble. Il existe des normes sécuritaires à suivre. Celles-ci portent surtout sur les dimensions. Les parties inclinées de l’escalier doivent atteindre une hauteur minimale de 90 cm. Pour les paliers, cette hauteur ne doit pas être au-dessus de 1 m. Quant aux barreaux verticaux, la distance maximale autorisée entre eux est de 11 cm. En outre, il faut veiller à ce que tous les éléments posés ne favorisent en aucun cas l’escalade.

Les garde-corps se déclinent en plusieurs matériaux. Qu’ils soient en inox, en alu, en acier, en bois ou en verre, c’est leur manière de fixation qui garantit leur solidité. Ainsi, il est plus judicieux de faire appel à un artisan chevronné pour effectuer l’installation au lieu de s’atteler soi-même aux tâches.

Quelles mesures complémentaires mettre en place pour sécuriser l’escalier ?

Certes, le garde-corps est d’ordre prioritaire dans la conception d’escalier si on a des enfants dans la maison. Néanmoins, il faut compléter les mesures préventives pour minimiser les risques de chute.

  • Éviter de loin les escaliers designs qui ne sont pas du tout adaptés aux enfants et aux bébés.
  • Mettre en place des contremarches pour empêcher les enfants de passer à travers les marches.
  • Éviter de mettre des objets sur les marches ou sur l’escalier.
  • Habiller les marches avec des revêtements antidérapants : lino, liège, moquette, tapis, etc.
  • Faire installer des filets de protection sur la rambarde.
  • Utiliser des nez de marches antidérapants.
  • Bien éclairer l’escalier pour savoir où mettre les pieds.