Choisir entre baignoire et cabine de douche

Salle de bains de 3 m2 : baignoire ou cabine de douche ?

La salle de bains joue un rôle primordial dans une maison. En effet, c’est la pièce dans laquelle les occupants peuvent avoir une certaine forme d’intimité. Elle est également le garant de l’hygiène de tous ceux qui l’utilisent, car sa fonction principale est de leur permettre de se laver ou de prendre des bains correctement. Cependant, l’aménagement d’une salle de bains nécessite un espace intérieur conséquent afin que chaque équipement puisse y être intégré. Il est toutefois possible d’envisager la création d’une telle pièce dans un espace restreint. Dans une salle de 3 m², que privilégier : baignoire ou cabine de douche ? La réponse dans cet article.

Aménager un petit espace

Il peut paraître difficile d’aménager une salle de bains dans un petit espace. Bien qu’on arrive à le faire, il peut sembler impossible d’acquérir le confort escompté. Toutefois, quelques astuces pratiques permettent de ranger correctement une petite surface.

  •  Créer l’illusion avec la couleur

Bien que cela paraît déraisonnable, jouer avec l’illusion est une astuce efficace pour donner l’impression d’avoir plus d’espace dans une salle étroite. Pour cela, peignez les murs pour que l’usager ait l’impression d’être dans une pièce assez large. En effet, comme elles reflètent la lumière, les peintures claires donnent l’impression que la salle de bains est spacieuse. Le carrelage blanc peut également être utilisé pour créer cette illusion de grandeur.

  •  Opter pour des accessoires suspendus

Libérer de l’espace est le meilleur moyen d’optimiser la surface dans une pièce quelconque. Les pièces éparpillées sur le sol sont les principales sources d’encombrement. Pour cela, dans les petits espaces, il est mieux de ranger les accessoires de douche en hauteur. Il faut faire preuve d’ingéniosité en optant pour des accessoires suspendus et des rangements en hauteur comme les étagères, les ventouses ou encore les vasques. Cela peut également faciliter le ménage.

  •  Opter pour la cabine de douche

La cabine de douche est sans doute la meilleure alternative pour une petite salle de bains. En effet, elle n’occupe pas trop de place, ce qui garantit assez de place pour se faufiler ou pour installer d’autres accessoires. Cependant, l’ouverture de la cabine doit être bien étudiée pour ne pas devenir une source d’encombrement. Ainsi, il est préférable d’opter pour des cabines munies de portes coulissantes ou de simples rideaux au lieu d’une porte battante.

  •  Installer une baignoire sur-mesure

Une baignoire prend énormément de place dans une salle de bains. Ses dimensions peuvent parfois contraindre les particuliers à y renoncer, surtout quand l’espace destiné à son installation est réduit. Cependant, les designers ont fait face à cette éventualité en inventant des modèles personnalisés, pouvant aisément s’intégrer à de petits espaces.

– La baignoire douche-bain

Comme son nom l’indique, la baignoire douche-bain est une petite baignoire dans laquelle on peut se doucher. Expressément réduite de taille, elle permet à la fois un bain et une douche. Sa taille convient parfaitement aux petites surfaces, sans pour autant porter atteinte au confort et à l’esthétique.

– La baignoire asymétrique

Bien que son design puisse être peu courant, la baignoire asymétrique fait preuve d’une praticité remarquable. En effet, sa taille convient parfaitement aux petits espaces et sa forme particulière permet à ses usagers de se doucher debout ou de prendre un bain en s’allongeant à l’intérieur.

  •  Privilégier le rangement

Ranger correctement la pièce peut permettre de laisser assez de place pour l’installation d’une baignoire. En enlevant le surplus d’accessoires inutiles, on peut créer un espace apte à l’accueillir. Cependant, il est important de prendre en compte les dimensions de la baignoire à installer pour qu’elle intègre parfaitement cette surface, sans causer d’encombrement.

Plutôt baignoire ou une cabine de douche ?

Avant toute chose, le confort et la praticité sont les éléments à prendre en compte dans le cadre d’un tel projet. Le consommateur doit donc choisir l’équipement qui s’adapte parfaitement à ses besoins, en tenant compte des dispositions de son espace disponible. La baignoire est un accessoire apprécié pour le confort qu’elle génère et son aspect esthétique qui renvoie au luxe. Quant à la cabine de douche, elle s’avère pratique et facile à installer tout en exigeant peu d’espace, et ce, même dans une pièce de 3 m2. Les professionnels conseillent généralement l’installation d’une cabine de douche afin de préserver de l’espace dans la salle de bains. Mais quoi qu’il en soit, le dernier mot revient de droit au consommateur puisque c’est lui qui va s’en servir.

cabine de douche

Cabine de douche cassée: dois-je en faire part au propriétaire?

Des dommages sont vite arrivés dans une cabine de douche de maison. Dans la plupart de ces cas, on se demande quelle peut être la solution idéale. Que faire ? Réparer par soi-même les dégâts ou faire appel à votre propriétaire ou à la gérance ? Dans certains cas, la première option est idéale et dans d’autres, on préfère avoir recours à la seconde option.

Des responsabilités

La première question qu’il est important de se poser quand une cabine de douche se casse est de savoir qui est responsable des dégâts.  Le locataire répond de tous les dommages qui ont été causés par lui-même, par ses employés, par ses colocataires, ses invités ou animaux domestiques pendant son bail. Cependant, pour ce qui est des dommages causés par l’usure d’un point de vue normal, sont de la responsabilité du bailleur.

Les responsabilités du locataire

Le locataire répond de tous les dommages qui ont été causés par lui ou par toute autre personne ou animal à sa charge. Par exemple, le locataire répondra d’une miroiterie ou d’une vitre cassée. De la même manière, le locataire répondra de tout dommage causé par ses enfants.

Par exemple, si ses enfants ont gribouillé les murs de la maison, il revient donc au locataire d’en être responsable. De même, si vos animaux domestiques ont abîmé ou rongé des endroits de la maison faites en bois comme des parois, il revient au locataire d’en assumer la responsabilité.

Il y a également d’autres aspects ou d’autres types de dommages qui font appel à la responsabilité du locataire. Certains types de dommages sont parfois mentionnés dans le contrat de bail. Aussi, le locataire a la responsabilité de dommages causés par certaines activités domestiques comme une tâche visible sur la moquette de la maison ou un gros trou de brûlure.

Les responsabilités du bailleur

Le locataire n’est pas responsable de certains dommages qui sont causés par l’usage d’un point de vue normal. Dans ces cas-là, il y a quelques critères à considérer. Le bailleur a la responsabilité de dommages comme des traces sur les murs, ainsi que le jaunissement des tapis suite à l’enlèvement de quelques meubles, tableaux et usure de moquettes.

Le bailleur est également responsable de certains dommages comme des traces ou même des trous laissés par des clous ainsi que des tampons. Il est également responsable de certains dommages comme ceux existant déjà avant même le bail et ceux causés par d’autres tiers inconnus. Dans ses réparations, le bailleur peut parfois faire appel à des sociétés comme la MIROITERIE PERUCCA SAS.

Une assurance

Il existe quelques conseils à suivre qui peuvent vous préparer efficacement à ces dommages. Avant tout, il est important que vous ayez souscrit à une assurance. Le tout premier conseil est de vite informer la régie immobilière des dégâts qui ont été causés ainsi que des mesures entreprises pour y pallier.

L’assurance responsabilité civile doit également faire partir des solutions avisées. Quand des dommages plus importants sont advenus ou même quand la gérance ou votre bailleur vous réclame certains dommages-intérêts, vous devez en aviser votre assurance.

Ne pas tout faire soi-même

Pensez à ne pas réparer tous les dommages tout seul. De la même manière, ne faites pas appel à des artisans pour la répartition. Avisez plutôt la gérance et si possible, laissez-la faire. Dans le cas contraire, vous risquez de ne pas avoir un remboursement pour la partie du travail se rapportant à l’usure de vos matériels.

Par contre, il y a un risque. Le travail peut ne pas être fait d’une manière convenable ou dans les règles de l’art. Dans le cas où votre bailleur n’accepterait pas les différents travaux effectués, vous serez obligé de payer le double des frais à payer.