abri_piscine

Critères de choix d’un abri de piscine

Vous avez décidé d’installer une piscine ? Vous devez connaître toutes les obligations qui en découlent, notamment sur la mise en place d’un abri de piscine. Cela permet de limiter les risques de noyade et de maintenir une bonne qualité d’eau. Découvrez ci-après les critères à prendre en compte avant de faire votre choix.

Les types d’abri de piscine disponibles sur le marché

Pour trouver l’abri de piscine qui répond au mieux à vos attentes, vous devez avant tout connaître les différentes options qui s’offrent à vous. En tête de liste, il y a les auvents qui sont destinés aux petites piscines. Ils permettent de limiter les coups de soleil chez les enfants et réduisent l’évaporation et les risques de salissure au niveau du bassin.

En ce qui concerne l’abri de piscine à rideau, il existe en version manuelle et automatique. Dans les deux cas, il permet de réduire le développement des algues. Afin de limiter les risques de noyade, privilégiez le modèle répondant à la norme NF P90- 308. Pour ce qui est de l’abri de piscine coulissant, il fait partie de la catégorie des abris de piscine haut de gamme. Son plus grand avantage est que vous pouvez l’ouvrir dans les deux sens.

Quant à l’abri de piscine télescopique, il possède les mêmes caractéristiques que l’abri de piscine coulissant, à la différence que le premier n’a qu’un seul sens d’ouverture. Son installation est aussi aisée ainsi que son entretien.

En termes d’abri de piscine, vous avez encore d’autres solutions telles que l’abri de piscine escamotable et fixe.

Une fois que vous avez trouvé l’abri de piscine approprié, faites appel à l’entreprise Val d’Amour Piscines pour effectuer sa pose. Son équipe prend aussi en charge l’entretien de piscines et de spa, les travaux d’aménagement extérieur et l’installation de piscines en coque polyester.

Le matériau

Le choix de l’abri de piscine repose entre autres sur le type de matériau. Dans le cas de la structure, par exemple, elle peut être fabriquée en plusieurs matériaux. Pour bénéficier d’un abri de piscine possédant un bon niveau d’isolation et esthétique, optez pour le bois. Celui-ci apporte entre autres de la chaleur et de la noblesse à votre abri de piscine. Cependant, cela ne vous empêche pas d’opter pour une structure d’abri de piscine en acier ou en alu.

En ce qui concerne le vitrage, vous avez également l’embarras du choix : résine, PVC, plexiglas, polycarbonate et verre. Faites votre choix en fonction du niveau de sécurité et de l’esthétique que vous recherchez.

La hauteur

La hauteur figure parmi les paramètres à prendre en compte avant de choisir un abri de piscine. Son choix dépend généralement de l’usage de votre bassin. Dans le cas d’une piscine qui ne sert que tous les week-ends, il est préférable d’installer un abri de piscine bas. Cela permet entre autres de maintenir l’eau à la bonne température.

Par contre, si vous envisagez de passer un bon moment en famille autour de la piscine dans un environnement confortable, privilégiez un abri de piscine haut. Toutefois, dans le cas de la mise en place d’un abri de piscine supérieur à 1,8 m, vous êtes obligé de déposer une demande préalable des travaux.

Le système d’ouverture

Avant d’installer un abri de piscine, veillez également à prendre en compte son système d’ouverture. Les choix sont multiples, pour ne citer que le système sur glissières et le système à basculement. Vous pouvez aussi opter pour une ouverture motorisée, manuelle, sur charnière ou télescopique.

Le prix

Le prix fait également partie des critères de sélection d’un abri de piscine. Dans le cas d’un modèle en entrée de gamme, prévoyez en moyenne 1 500 €. S’il s’agit d’un abri de piscine moyen de gamme, cela peut aller jusqu’à 4 000 €. Pour une version sophistiquée, comptez environ 9 000 €.

Construire une mini-piscine en béton : le guide !

La mini-piscine rencontre de plus en plus de succès, car avec une dimension inférieure à 10 m², sa construction ne nécessite aucune formalité administrative. Autrement dit, le dépôt d’une déclaration préalable de travaux ou d’un permis de construire n’est pas requis. Toutefois, avant d’entamer les travaux nécessaires, le mieux est de consulter le PLU (plan local d’urbanisme) auprès de votre mairie. À part cela, une mini-piscine a également l’avantage de pouvoir s’intégrer dans de petits espaces et sur n’importe quel terrain. De plus, en raison de sa taille, une mini-piscine est logiquement moins contraignante qu’une piscine traditionnelle que ce soit en termes de consommation d’eau ou de produit d’entretien. Bref, une mini-piscine a tout pour plaire, mais reste à savoir comment la construire. Le point dans cet article.

Choisissez les dimensions de votre mini-piscine et son emplacement

La construction d’une mini-piscine est la solution idéale pour profiter d’un espace de détente et de baignade, même dans un petit espace. Toutefois, pour pouvoir profiter du bassin le plus rapidement possible, l’achat d’une mini-piscine de moins de 10 m² est également une excellente option. À noter que les dimensions d’une mini-piscine se situent entre 10 m² et 15 m² au maximum et sa profondeur ne dépasse pas 1 m de hauteur. De plus, lorsqu’il s’agit de construire une mini-piscine en béton, sa mise en place se fera forcément en plusieurs étapes. Dans un premier temps, il faudra choisir son emplacement et sa dimension à l’aide d’un cordon ou avec un traçage au sol.

Procédez au décapage du terrain

Une fois l’emplacement et les dimensions de votre future mini-piscine définis, il faudra creuser le terrain sur environ 20 cm de profondeur afin de mettre en place la structure de la piscine. Pour faciliter l’étape de décapage de piscine, l’utilisation d’une pelleteuse sera plus appropriée pour enlever la première couche végétale.

Le terrassement

Après le décapage effectué, vous pouvez maintenant procéder au terrassement. Cette étape consiste à creuser le sol tout en respectant les dimensions de votre future mini-piscine. Afin d’éviter d’éventuels désagréments, le mieux est de revoir à la hausse les dimensions de votre mini-piscine. Autrement dit, si les dimensions que vous avez prévues sont de 5 x 2 m, vous devez alors creuser 7 x 4 m. De même, si la dimension prévue est de 4 x 2.5 m, creusez sur 6 x 4.5 m.

La mise en place du radier

Il s’agit d’une dalle servant de support du sol qui sera implantée au fond de la piscine. En effet, le radier servira à supporter l’ensemble de la structure une fois la mise en eau effectuée. Autrement dit, le but est de stabiliser les contraintes physiques que la piscine va subir une fois qu’elle sera en eau. Sachez que le coulage du radier pourra se faire avec ou sans coffrage. Dans ce dernier cas, il sera alors cadré par la zone décaissée.

La mise en place des murs et de l’escalier

Comme pour un mur classique, les parpaings seront montés à l’aide d’un mortier. À noter que la création d’un escalier en béton sera également possible, vous pouvez l’installer soit sur la largeur de votre mini-piscine soit dans un angle.

La mise en place de l’enduit et des margelles

Une fois que vous avez effectué toutes ces étapes, l’ensemble de la structure pourra désormais accueillir l’enduit qui sera appliqué sur le sol et les parois de la piscine. Durant cette étape, assurez-vous que l’enduit est parfaitement lisse afin de pouvoir le peindre ou le carreler par la suite. Les margelles qui font généralement 33 cm de largeur seront installées sur le pourtour de votre mini-piscine.

La finition

Cette étape comprend l’étanchéification du mur extérieur et le remblai. En effet, le mur extérieur de votre piscine devra être parfaitement étanche avant d’achever la construction par le remblai des espaces vides (entre le mur et le reste du terrain) avec de la terre. Sachez qu’une mini-piscine en béton est une option parmi tant d’autres, l’installation dune piscine en coque polyester constitue une excellente alternative pour les petits budgets.

piscine salée

Piscine à l’eau salée : fonctionnement, avantages et inconvénients

À défaut de ce que l’on peut penser, la piscine à l’eau salée n’est absolument pas une piscine remplie d’eau de mer ni de sel dans le but de la rendre salée comme la mer. Également appelée la « piscine au sel », la piscine à l’eau salée est un mélange équilibré d’eau de baignade et de sel. Le principe est de faire interagir chimiquement les deux composants. Avec des termes plus adéquats, la piscine à l’eau salée est un mode de nettoyage et d’entretien de la piscine. Découvrez davantage d’informations sur le traitement naturel de la piscine dans les lignes suivantes.

Piscine à l’eau salée : son fonctionnement

Puisque c’est une méthode de nettoyage naturelle, les ingrédients sont ainsi faciles à se procurer et le fonctionnement facile à maîtriser. Vous n’aurez besoin que du sel et de l’eau de baignade déjà sale. Avant la désinfection, vous aurez d’abord besoin de vous munir de bons équipements, notamment d’une combinaison de nettoyage et de chaussures de protection.

En ce qui concerne la réalisation, le but est d’obtenir une réaction électrolyse du sel. Dans un premier temps, il faut commencer par l’ajout du sel dans le filtre de la piscine. Dès cette première insertion, le processus de nettoyage est en marche. Vous verrez ensuite, une électrode en titane polarisée par un courant à basse tension qui se formera à la sortie du filtre. C’est la première réaction entre le sel et un courant électrique très faible.

Après quelques secondes ou minutes, le sel se décomposera en formant une autre réaction, qu’on va appeler « l’électrolyse de l’eau ». À ce stade, cette dernière se transformera en hypochlorure de sodium, qui est une chlorure naturelle et dotée des propriétés désinfectantes et nettoyantes. Elle se libérera de façon constante et permanente. L’eau devient de plus en plus nettoyée et les rayons UV du soleil jouent un rôle dans le processus, qui est de transformer le chlorure en sel. Ainsi, le fonctionnement continue en boucle jusqu’à ce que la quantité de sel insérée soit épuisée.

Les avantages d’une piscine au sel

Outre le fait que ce mode de nettoyage soit naturel et économique, d’autres avantages peuvent se présenter pour la piscine à l’eau salée. Avant de vous les citer, notez que les réactions chimiques qui ont eu lieu lors du processus de nettoyage de la piscine contribuent grandement à notre santé, notre sécurité et surtout à notre environnement. Ci-dessous, découvrez les avantages de la piscine au sel :

  • Simple à réaliser : tout le fonctionnement repose sur l’ajout du sel et l’automatisme du système de filtrage.
  • La santé est protégée : puisque le processus ne requiert pas l’ajout de chlore industrialisé, qui est un produit agressif pour la peau et les yeux, la santé est préservée avec le sel qui élimine toutes les bactéries présentes dans la piscine.
  • La sécurité est optimisée : en utilisant le sel, vous n’aurez pas à stocker un quelconque produit toxique si vous avez des enfants.
  • Le processus est écologique : déjà qu’il est naturel, il est aussi écologique grâce au sel, qui ne pollue pas et ne salit pas puisqu’il se dégrade lors de la réaction chimique.

P.S : sollicitez les services de Pause Entretien Piscine, si vous souhaitez entretenir votre piscine.

Les inconvénients

Comme le revers de la médaille existe, pratiquer ce mode d’entretien et de nettoyage présente d’éventuels risques pouvant être dangereux pour nous. Nous vous citons quelques-uns dans les lignes suivantes :

  • Le coût est hésitant : beaucoup d’utilisateurs reculent en voyant le prix de l’électrolyseur. Pourtant, ce dernier est systématiquement utile dans le filtre de piscine. Par conséquent, ils seront obligés de prévoir un budget allant jusqu’à 2 000 € pour ce dispositif.
  • Les risques de corrosion : comme nous le savons tous, le sel possède des propriétés corrosives. Cela peut engendrer la détérioration de l’électrolyseur.
  • Le niveau de pH s’accroît en permanence : qui dit ajout de sel, dit pH augmentée. Pour y remédier, il suffit de vérifier et d’équilibrer régulièrement le pH. Si nécessaire, installez un régulateur.
La piscine in & out

La piscine in & out

Avez-vous déjà entendu parler de la piscine in & out ? Ce type de bassin est très tendance en ce moment. Il est élégant, séduisant et ultra-pratique si vous n’arrivez pas à vous décider entre une piscine intérieure et une piscine extérieure. Quelle est la particularité de la piscine in & out ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Combien coûte l’aménagement de ce bassin ? On vous dit tout dans cette rubrique.

La piscine in & out : c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, la piscine in & out est une piscine qui se trouve à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Une partie se prolonge en plein air alors que l’autre se trouve dans une pièce de la maison (garage, salon ou autre). Ce type de bassin est, ainsi, accessible tout au long de l’année. En été, vous pouvez vous baigner dans toute la piscine ou dans la partie abritée pour éviter le coup de soleil. En hiver, le bassin est scindé grâce à une cloison immergée permettant à la zone intérieure d’être utilisée. Un système de chauffage est aussi installé pour optimiser le confort de baignade. Quant à la partie se trouvant à l’extérieur du bâti, elle est protégée par un système d’hivernage tout au long de la saison froide.

Compte tenu de sa particularité, la piscine in & out ne se construit pas du jour au lendemain. Sa réalisation demande une étude précise et un plan fiable. Vous devez contacter un architecte qualifié ou un bureau d’études pour construire un bassin sécurisé et qui vous ressemble.

Pour information : la construction d’une piscine in & out est souvent réalisée dans le cadre de la construction d’une maison ou d’une extension.

Les avantages et les inconvénients d’une piscine in & out

La piscine in & out est avantageuse sous de nombreux points de vue. Entre autres, elle offre :

– Une baignade en toute saison : tout au long de l’année, vous pouvez profiter de votre bassin, et ce, sans devoir l’équiper et vous investir dans un abri haut pour piscine.

– Une plus-value à votre demeure : esthétique, la piscine apportera une valeur ajoutée à votre maison. Dans le cas où vous souhaiteriez mettre votre demeure en vente, vous bénéficierez d’un excellent retour sur investissement.

– Une facilité d’entretien : l’avantage avec la piscine in & out est que son entretien est simple étant donné que la partie intérieure n’est pas exposée aux pollutions.

Malgré les atouts du bassin, il présente quelques inconvénients :

– Une installation complexe : l’installation d’une piscine in & out n’est pas à la portée de tous. Même si vous souhaitez économiser dans le coût de la main-d’œuvre, elle doit être réalisée par un expert dans le domaine.

– Le respect de certaines normes : pour construire une piscine à la fois intérieure et extérieure, il existe des normes à respecter. Par exemple, il est important que la pièce qui abritera la partie « in » offre une bonne isolation thermique afin d’éviter les problèmes d’humidité.

– Un coût élevé : il va sans dire qu’une piscine in & out est un véritable équipement de luxe. Ainsi, sa réalisation demande un investissement assez important par rapport aux bassins classiques.

Le prix de la piscine in & out

Il n’existe aucun prix fixe pour construire une piscine in & out. Le tarif global dépend de nombreux paramètres : dimension et forme du bassin, contraintes techniques, structure de la maison, dispositif de sécurité, etc. À titre indicatif, prévoyez entre 30 000 euros et 60 000 euros pour réaliser la piscine. Le prix peut augmenter jusqu’à 90 000 euros dans les situations les plus complexes. Toutefois, tout dépend de l’artisan que vous contactez. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour trouver le professionnel qu’il vous faut (pisciniste, maçon, architecte ou autre).

piscine propre

Décapage de piscine : pourquoi procéder par hydrogommage ?

À part son principal rôle d’espace de détente et de divertissement, la piscine participe également à la décoration de l’extérieur. Elle peut être installée devant la maison ou derrière dans le jardin pour peaufiner votre petit coin paradis. Or, à l’instar de tout autre type d’aménagement extérieur, la piscine peut succomber aux années qui passent ainsi qu’à l’usage. Pour lui redonner son éclat, nous vous conseillons de procéder à un décapage de piscine par hydrogommage. En voici les principales raisons. (suite…)

toile-de-piscine

Toile de piscine : critères de choix et installation

Envie de donner un coup de neuf à votre piscine, sans devoir en construire une autre ? Revêtir le sol de votre bassin avec une toile de piscine tendance est la solution idéale. Les toiles de piscine sont redevenues en vogue dernièrement, car non seulement ce sont des éléments de décoration à part entière, mais elles sont également essentielles pour garantir l’étanchéité du bassin. Ainsi, les toiles de piscine jouent un rôle vital dans la durée de vie du produit. Quels sont les critères à connaître avant de choisir votre toile de piscine et comment l’installer ? Les réponses.

Toile de piscine : critères de choix

Pour choisir une toile de piscine, prenez en compte les critères ci-dessous :

Son épaisseur

Plusieurs épaisseurs de toiles de piscine sont disponibles sur le marché. Elles s’adaptent à tous les types de bassins, du moment que vous avez en tête ce que vous souhaitez avoir. Selon les recommandations de PISCINE SIRIUS, un pisciniste agréé, se renseigner sur la qualité et l’épaisseur d’une toile de piscine avant son installation est très important. L’objectif est d’éviter de dénaturer votre bassin. De plus, l’épaisseur d’une toile est un gage de sa résistance et de sa solidité. Plus une toile de piscine est épaisse, plus elle est durable.

Sa robustesse

Il est nécessaire de mettre en exergue l’importance de choisir une toile de piscine par sa robustesse et la solidité de son matériau. En effet, elle doit pouvoir se garder longtemps (de 8 à 14 ans) afin d’éviter des dépenses supplémentaires à l’avenir. Si vous souhaitez garder longuement une toile de piscine, entretenez-la précautionneusement. Comment ? En évitant les produits trop chimiques et en adoptant de bonnes habitudes de nettoyage.

Sa fonction antidérapante

De nombreux accidents peuvent survenir aux abords d’une piscine, mais également en son sein. Le risque de déchirure et d’altération d’une toile de piscine augmente le risque d’accidents graves. De ce fait, lors de votre sélection, priorisez celles dont la fonction antidérapante a été testée et approuvée en laboratoire.

L’esthétique

C’est le dernier critère de sélection d’une toile de piscine, mais non la moindre. Achetez une toile correspondant à votre aménagement extérieur, pour qu’elle ne jure pas avec l’ensemble.

Le prix

Le coût d’une toile épaisse est plus cher. Cependant, les bénéfices sont observables.

La forme du bassin

Choisissez votre toile de piscine en fonction de la forme du bassin.

Toile de piscine : installation

L’installation d’une toile de piscine demande un certain savoir-faire en plus du temps. Si vous ne vous sentez pas capable d’effectuer les travaux vous-même, il est préférable de faire appel à un pisciniste. Attention, pour mettre en place une toile de piscine, il est vivement conseillé de commencer par les surfaces planes, puis de poursuivre vers les parties en pente

Voici le matériel nécessaire à la pose d’une toile de piscine :

  • Une colle spéciale pour toiles de piscines ;
  • La toile de piscine de votre choix ;
  • Une coupe toile manuelle ou électrique ;
  • Un maillet en caoutchouc.

Les étapes d’installation :

  • Commencez par vider l’eau de la piscine s‘il s’agit d’une rénovation ;
  • Calculez le nombre de toile à utiliser, en mesurant la surface intérieure de votre piscine ;
  • Positionnez la toile sur le fond de la piscine et déroulez-la délicatement du bas vers le haut ;
  • N’oubliez pas de terminer vers les escaliers.

Une fois l’installation terminée, il est conseillé d’attendre 24 h, le temps que la colle sèche. De plus, avant de remplir à nouveau le bassin, testez la solidité de la nouvelle toile de piscine.

 

 

mini piscine

Quel budget prévoir pour la construction d’une mini-piscine ?

Qui n’a jamais rêvé d’avoir une piscine à la maison ? Cependant, certaines contraintes freinent l’envie de faire construire une piscine chez soi. Il y a, entre autres, le manque d’espace, de budget et bien d’autres encore. Sachez qu’aujourd’hui, il existe des mini-piscines en kit et enterrées. Quel budget prévoir pour la construction d’une mini-piscine ? Découvrez la réponse dans ces prochaines lignes.

De bonnes raisons de faire construire une mini-piscine chez soi

Contrairement à la piscine standard, la mini-piscine constitue une solution économique, esthétique et pratique. En effet, vous n’aurez pas besoin d’un grand espace ni d’un grand budget pour ce type de projet.

Un autre avantage de la mini-piscine est le fait qu’elle s’adapte à tous types de terrain. Un espace de 10 ou de 20 m² suffira pour le projet. Il est possible de l’intégrer au jardin, à la cour et pourquoi pas à l’intérieur de la maison. Il suffit de faire preuve de créativité.

Vous pouvez également créer une plage de piscine, une terrasse ou tout autre aménagement autour de l’installation.

La mini-piscine se décline en plusieurs formes. D’ailleurs, elle est complètement personnalisable. Vous aurez le choix entre la forme carrée, ovale, rectangulaire et hexagonale.

Faire construire une mini-piscine ne requiert aucune demande auprès de la mairie. Toutefois, lorsque les travaux de terrassement sont importants, il est recommandé de faire une déclaration.

Il y a 10 ans, les piscines standard de plus de 10 m² ont été soumises à des taxes d’aménagement, contrairement aux mini-piscines.

Par ailleurs, la construction d’une mini-piscine est plus rapide à effectuer. En effet, les travaux de terrassement et d’installation de la mini-piscine sont moins longs.

La quantité de matériaux utilisée pour la mini-piscine est moins importante comparée à celle de la piscine classique. De ce fait, les coûts de réalisation sont réduits.

La mini-piscine possède aussi des atouts non-négligeables : moins d’eau utilisée, plus écologique.

Le budget à prévoir pour la construction d’une mini-piscine

Le budget à prévoir pour la construction dépend du modèle de mini-piscine que vous avez choisi.

Pour une mini-piscine enterrée, comptez entre 5 000 et 12 000 euros. Cette fourchette inclut les prix de la coque ou de la structure en béton, le dispositif de filtration, la main d’œuvre, la création des abords et les finitions. Plus les abords sont sophistiqués (essence de bois et autres matériaux haut de gamme), plus les coûts vont s’élever.

Voici quelques informations dont vous aurez besoin pour la construction d’une mini-piscine. Dans le cadre de la concrétisation du projet, vous devez penser à la préparation du sol (terrassement), à la mise à niveau du terrain, aux travaux de coulage de béton et au remblaiement. Pour la coque, optez pour un de ces revêtements : polyester, carrelage, liner, enduit ou peinture. Choisissez un style simple pour les accessoires : escalier, éclairage minimaliste, système de jet et barrière de sécurité. N’oubliez pas de créer un abri de mini-piscine si celle-ci se trouve en extérieur.

Les coûts sont réduits pour une mini-piscine en kit : entre 1 000 et 4 000 euros. La mini-piscine autoportante vaut entre 100 et 400 euros.

Où trouver un professionnel pour la construction de la mini-piscine ?

L’entreprise ESPACE PISCINE ANDREA est spécialisée dans la vente de mini-piscine. Elle propose des modèles carrés, ronds, rectangulaires et bien d’autres encore. Efficace, son équipe intervient pour les travaux de terrassement du terrain, la pose de la coque, le raccordement des tuyaux et l’aménagement des abords.

Demandez un devis précis pour avoir une idée du budget nécessaire à la concrétisation de votre projet de construction de mini-piscine. Appelez le 06 65 03 38 41.

piscine à débordement

Pourquoi la piscine à débordement fait-elle rêver ?

La piscine à débordement dispose d’un caractère unique qui fait ravir de nombreux ménages. Son élégance et son esthétisme représentent ses premiers atouts. C’est un équipement de luxe dont chacun voudrait s’équiper chez soi. Cette piscine rehausse non seulement la valeur de la maison, mais en fait également un beau et vaste paysage. Non seulement elle fait rêver, mais elle possède d’autres avantages de taille.

Une piscine à débordement, c’est quoi ?

Une piscine à débordement est avant tout une piscine enterrée. Ses principes de construction sont les mêmes que cette dernière. En clair, une fosse est creusée pour accueillir le bassin, sous forme de coque ou directement bétonné.

Mais, à la différence d’une piscine classique, la piscine à débordement dispose d’un bassin secondaire, plus petit, où l’eau du grand bain s’écoule et donne cet effet de débordement.

Cette piscine nécessite :

  •         un système de goulottes entre les deux bassins ;
  •         des filtres ;
  •         une pompe dédiée au débordement ;
  •         une sonde de niveau ;
  •         et des vannes spécifiques.

Le petit bassin qui reçoit l’eau est utilisé comme pataugeoire, ou comme élément de décoration intégré à la piscine. Il peut être décoré de mosaïques par exemple ou accueillir des plantes aquatiques, des pierres ou des rochers.

Il existe 2 modèles de piscines à débordement. La première, dite en cascade, où l’eau déborde sur un ou plusieurs côtés, est adaptée pour des terrains en pente. La seconde est appelée « piscine miroir », où l’eau s’écoule tout autour du bassin dans des goulottes.

Elle paraît comme posée directement sur le sol, tel un lac. Pour information, il est possible de construire une piscine à haricot avec l’un de ces modèles.

Piscine à débordement : 2 avantages qui font rêver

Les piscines à débordement ne manquent pas d’arguments pour séduire.

Une piscine à effet bluffant

La piscine à débordement apporte un aspect plus soigné et plus luxueux à la maison qui l’abrite. À sa simple vue, elle suscite spontanément l’attention et procure une sensation de bien-être, tel dans un rêve. Certaines de ces constructions ne sont rien de moins que des œuvres d’art qui appellent les superlatifs :

  •         esthétique incomparable ;
  •         invitation au rêve ;
  •         voyage immobile ;
  •         symbiose entre éléments naturels ;
  •         intégration paysagère époustouflante ;
  •         sensation de bien-être décuplée…

Cet imaginaire associé à la piscine à débordement, étayé par des bijoux d’architecture dont les images font le tour du monde, préserve d’ailleurs le côté prestigieux de ce type de piscine.

La piscine à débordement est une piscine intelligente. Pas étonnant qu’elle règne dans les meilleurs magazines consacrés à la maison. Il faut dire que son effet de débordement a pour conséquence visuelle la confusion entre la surface de l’eau et la ligne d’horizon.

Un effet bluffant notamment quand ces piscines sont installées près de la mer ou donnent sur un paysage grandiose et panoramique.

Une eau de piscine de bonne qualité

L’eau d’une piscine à débordement reste propre tout au long de la journée parce que le système de filtration d’eau est régulier. Ce qui permet ainsi de profiter d’une eau bien filtrée lors de la baignade. Ces caractéristiques lui confèrent par ailleurs un entretien plus facile.

Pour pouvoir s’assurer d’une meilleure qualité de cette eau continuellement, il est recommandé de s’équiper d’un régulateur automatique de pH. Cela permet de mieux contrôler l’eau de la piscine.

Combien coûte une piscine à débordement ?

Généralement, une piscine à débordement nécessite un budget d’investissement plus élevé qu’une piscine classique. Il faut donc prévoir au moins 15 000 euros pour bénéficier d’une piscine bien faite. Selon la taille et l’allure du bassin, le prix d’une piscine peut aller jusqu’à 20 000 euros.

À cela s’associent des charges liées aux travaux de terrassement et à l’aménagement esthétique de l’extérieur. Pour que l’installation soit de bonne qualité, il est préférable de recourir à des experts en la matière comme ETS BOU ROUERGUE PISCINES. Les solliciter est gage d’un travail irréprochable.

calcul volume de piscine

Comment calculer le volume d’une piscine ?

Vous venez de terminer la construction de votre maison. Il est temps de se pencher sur l’aménagement extérieur. Pourquoi pas une piscine. Il faut considérer plusieurs critères avant de l’installer comme le volume par rapport à votre espace extérieur. Comment calculer ce volume ? Tout ce qu’il faut savoir dans cet article.

La méthode de calcul du volume d’une piscine n’est pas difficile. Il faut bien suivre les consignes pour éviter les erreurs qui pourraient entraîner des conséquences sur les travaux.

Calcul de la profondeur moyenne de la piscine

Le calcul du volume de la piscine doit passer par l’analyse de la profondeur. La formule est donc d’additionner la profondeur maximum et la profondeur minimum et ensuite de diviser par deux. Par exemple, un calcul très simple : (2+1)/2= 1,5m.

Faire le calcul selon la forme de la piscine

    • Piscine en forme carrée ou rectangle

Pour cela, vous devez faire une multiplication de la longueur par la largeur, ensuite par la profondeur. Pour les formes géométriques, il faut faire le calcul séparément selon les éléments. Carré et rectangle, obtenez le volume de chacun pour les additionner et le volume final après.

    • Piscine ronde

Dans ce cas là, il faut utiliser la formule suivante :

diamètre x diamètre x profondeur moyenne x 0,78

    • Piscine ovale

Pour obtenir le volume, le principe est le même que pour la piscine en forme carrée. Cependant, la multiplication s’ajoute 0,89.

Quelles que soient vos méthodes, vous aurez un résultat en m³.

Les points importants sur le volume d’eau de la piscine

Le volume de la piscine doit être proportionnel au système de filtration. Cela permet de renouveler rapidement l’eau. Côté pratique, il faut adapter la puissance de la filtration au volume d’eau. La détermination du volume d’eau permet de choisir le traitement adéquat. Ce qui déterminera :

– le choix du filtre

– les doses de produits

– le choix de la pompe

– le réglage de la minuterie

– le système de chauffage

– le choix du robot.

Pour avoir plus de précision sur le volume de la piscine, il faut faire appel à un professionnel de la piscine.

Les différents types de piscine

Quel que soit le choix que vous allez faire, il faut prendre en compte quelques points essentiels :

– le budget qui déterminera l’espace de baignade dans votre jardin ou l’installation d’une piscine intérieure.

– définir les besoins et l’utilisation envisagée : piscine pour l’été, piscine chauffée pour une utilisation toute l’année.

– caractéristiques de votre terrain : superficie, pente éventuelle, etc. Grâce à ces éléments, vous aurez une idée de quel type de piscine est le mieux pour vous.

La piscine enterrée

C’est le meilleur choix sur le plan esthétique. En effet, l’eau est située au niveau du sol, ce qui vous permet d’y accéder facilement. Il existe trois types de piscine enterrée :

    1. La piscine en coque 

Constitué de résine, ce type de piscine enterrée est en forme verticale chez les vendeurs de piscine.

2. La piscine en kit

On met en place une dalle en béton pour assembler dessus des panneaux.

3. La piscine maçonnée

Il s’agit d’une piscine en parpaing ou en béton.

La piscine hors sol

Ce type de piscine est plus facile à installer que la piscine enterrée. Elle possède plusieurs choix de formes et de tailles. La piscine s’adapte facilement à votre jardin. L’avantage avec cette piscine, c’est qu’elle n’implique pas trop de travaux de terrassement. Vous avez trois types de piscine :

– la piscine tubulaire qui est très solide, et facile à monter

– la piscine gonflable qui est connue comme la moins chère en matière de piscine

– la piscine hors sol en kit qui nécessite des panneaux à assembler en général en bois.