Garantie décennale électricité : en quoi ça consiste ?

Garantie décennale électricité : en quoi ça consiste ?

Tout professionnel intervenant dans le domaine du bâtiment a l’obligation de souscrire une assurance décennale, afin de couvrir les frais financiers consécutifs à d’éventuels dommages affectant la pérennité et le bon usage de ses ouvrages. Et bien entendu, les électriciens font partie des professionnels concernés par cette obligation. Vous avez un projet de construction en cours et vous voulez en savoir plus sur la garantie décennale électricité ? Cet article est fait pour vous.

L’assurance décennale pour électricien : qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine du bâtiment, l’assurance décennale électricien est un contrat d’assurance qui permet à ce professionnel de couvrir ses réalisations pendant une durée de 10 ans, à partir de la réception des travaux. Ainsi, en cas de dégât constaté sur les travaux qu’il a réalisés, son assureur prend en charge le coût des réparations.

Cette assurance est cruciale pour un électricien, car les recours et les sinistres sont fréquents. En effet, les électriciens professionnels ne sont jamais à l’abri d’une grosse erreur qui peut engendrer de gros dégâts. Cela arrive, même aux meilleurs. Et très souvent, les coûts des travaux sont importants. D’où la nécessité de souscrire ce type d’assurance.

Quels sont les travaux couverts par l’assurance décennale électricien ?

Au même titre que tous les corps de métier intervenant dans le domaine du BTP, l’électricien est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile décennale, avant l’ouverture du chantier. Les travaux couverts par la garantie décennale électricité sont :

-L’installation de réseaux de distribution d’électricité

-La mise en place d’un réseau destiné aux chauffages électriques

-L’installation d’équipements de protection de systèmes électriques : foudre, variateur de tension, etc.

-L’installation d’un VMC

En plus des travaux d’installation, les travaux connexes suivants sont aussi couverts par l’assurance décennale électricité :

-La réalisation de trous et de saignées dans les murs et les raccords, ainsi que les tranchées

-La pose de chape de protection pour certaines installations comme le chauffage, par exemple.

Quels types de dommages sont pris en charge par la garantie décennale ?

Même si, dans la définition que nous venons de voir un peu plus tôt, la garantie décennale est destinée à couvrir les dégâts constatés pendant les 10 années qui suivent la livraison des travaux, cependant elle ne prend pas en compte tous les dommages.

À titre d’exemple, les dommages de nature esthétique, n’engagent pas les responsabilités de l’artisan.

Pour être considéré comme étant de nature décennale, un dommage doit :

-Porter atteinte à la solidité de l’ouvrage : on pense notamment aux dégâts provoqués par une surchauffe du tableau électrique ou une détérioration d’équipements et de matériel électriques, consécutifs au dysfonctionnement d’un disjoncteur.

-Ou rendre l’ouvrage impropre à sa destination. C’est notamment le cas lors d’un incendie provoqué par un défaut constaté dans l’installation électrique : court-circuit, surtension, etc.

Combien coûte un contrat de garantie décennale pour électricien ?

Le coût d’un contrat de garantie décennale électricien dépend de plusieurs paramètres. Sont notamment pris en compte :

-Le statut de l’entreprise, le montant de son chiffre d’affaires ou encore le nombre de ses salariés.

-Le niveau de garantie souhaité

-Certains antécédents comme les sinistres antérieurs

-L’expérience de l’électricien

-Le choix de l’assureur

Selon ces différents paramètres, le coût d’un contrat de garantie décennale électricien varie entre 700 et 3 200 euros.

Votre électricien de confiance à Châteaubourg

Afin de vous assurer d’une installation électrique fonctionnelle, sécurisée et aux normes, confiez les travaux aux spécialistes de l’entreprise BURLET-ROBIN. Cette entreprise implantée au 351 Route Départementale 86 07130 à Châteaubourg, répond également à vos sollicitations dans les communes voisines comme Tournon, Saint-Péray ou encore Valence pour tous travaux d’électricité : installation, rénovation, mise aux normes, etc. Ses électriciens vous garantissent une intervention rapide et efficace.

Comment raccorder un groupe électrogène à une maison en toute sécurité ?

Comment raccorder un groupe électrogène à une maison en toute sécurité ?

Il est de plus en plus difficile de se passer de l’électricité. Pourtant, aucun foyer n’est 100 % à l’abri des coupures de courant et des pannes. Des faits récurrents et déplaisants après une grosse tempête, une forte pluie, une surcharge de consommation, un dysfonctionnement du transformateur ou une panne générale. C’est donc une des raisons pour lesquelles le taux d’achat de groupe électrogène est en hausse. Cette machine sert de source d’électricité principale (pour les zones non desservies par les fournisseurs d’électricité) ou secondaire. Pour pouvoir profiter de ses avantages, il faut impérativement réussir son installation et les raccordements divers.

Comment faire ?

Les étapes à suivre pour un raccordement bien fait

Alimenter une maison avec un groupe électrogène est une alternative que plus d’un ont choisi pour se préparer aux coupures. Le raccordement de cet équipement sur le réseau domestique se fait en :

    • Ouvrant tous les coffrets
    • Coupant l’alimentation électrique principale
    • Mettant en place une prise d’entrée (avec de fiches mâles) d’un IP 55 au minimum, en façade
    • Raccordant la prise d’entrée à l’inverseur de source (entrée alimentation secondaire)
    • Utilisant un coffret inverseur raccordé sur le groupe, entre le tableau de distribution et le compteur (c’est obligatoire)
    • Évitant tout branchement de sortie du groupe sur une prise domestique
    • Refermant tous les coffrets, lorsque tout est OK
    • Remettant en service l’alimentation électrique principale

Pensez à faire un essai et à vérifier que tout fonctionne correctement, une fois le groupe électrogène en marche.

Les conseils pour une installation de groupe électrogène sûre et pérenne

    • Avoir le bon groupe électrogène

Le groupe électrogène est destiné à fournir l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement des appareils et des équipements divers : climatiseur, chauffe-eau, chaudière, radiateur, réfrigérateur, vidéosurveillance, volet roulant électrique… Il faut donc tenir compte de ces éléments pour trouver la puissance appropriée et les fils de section appropriés. Les spécialistes de secteur sauront vous conseiller au mieux et vous guide dans votre choix.

    • Bien se préparer

L’installation du groupe électrogène se prépare. Il faut : trouver le bon emplacement tout en considérant les nuisances sonores (à l’extérieur de la maison ou dans une pièce équipée de système d’évacuation d’air), avoir les équipements nécessaires, etc.

    • Respecter à la lettre les consignes de sécurité

Comme le groupe électrogène est un appareil mobile et qu’il s’agit de « l’électricité », certaines mesures ont été instaurées. Il en va de la sécurité des personnes, des biens et de l’appareillage.

Le régime de neutre TT (neutre à la terre) est obligatoire pour tout bâtiment d’habitation.

On considérera aussi les normes de sécurité en vigueur pour une installation électrique.

Le groupe électrogène ne doit jamais être connecté directement au boîtier de connexion, à un sèche-linge ou encore à une machine à laver.

Le carburant sera stocké ailleurs.

    • Avoir recours à un électricien professionnel

L’installation et le raccordement du groupe électrogène à la maison peuvent être plus complexes que vous ne l’aurez imaginée. Tout comme pour l’alimentation des machines et installations industrielles aux groupes électrogènes.

Avec FIRST ENERGY ÉLECTRICITÉ D, ce type de projet est pris en charge de A à Z. Des électriciens expérimentés et compétents sont à votre service pour la pose de groupes électrogènes en Martinique. Ils s’occupent également des travaux de dépannage en cas de problèmes. Sérieux et dignes de confiance, ils s’engagent à intervenir conformément aux normes en vigueur. L’entreprise est spécialisée dans les travaux d’électricité (photovoltaïque, industrielle, maintenance d’éclairage public, etc.) depuis plus de 30 ans.

Notez bien que votre fournisseur d’électricité impose ses propres conditions pour ce qui est de l’installation d’un groupe électrogène. Prenez le temps de vous renseigner et de vous y conformer, afin d’éviter tout souci. Dans certains cas, la commune exige aussi une demande d’autorisation ainsi qu’un contrôle.

Un mauvais branchement sur groupe électrogène est aussi à l’origine d’autres problèmes.

Que choisir entre un interrupteur simple et un va-et-vient ?

Que choisir entre un interrupteur simple et un va-et-vient ?

Pour la finition de vos travaux, vous vous demandez que choisir entre un interrupteur simple et un interrupteur va-et-vient ? Ces deux types d’interrupteur électrique possèdent leurs propres caractéristiques. De plus, tout dépend du circuit que vous désirez installer. Pour pouvoir arrêter votre choix, il est nécessaire de comprendre leurs fonctionnements. Focus sur les caractéristiques de ces deux types d’interrupteurs.

L’interrupteur : principe de fonctionnement

Pourquoi l’usage d’un télérupteur est-il indispensable ?

Aujourd’hui, les interrupteurs électriques possède un design plus affirmé et esthétique afin de pouvoir être en adéquation avec le reste de la décoration de la maison. Mais il n’y a pas que cela, leurs capacités ont été repensés pour pouvoir répondre à un besoin très spécifique en rapport à un circuit électrique.

Circuit simple

Par exemple, pour un circuit simple, il vous faut installer un interrupteur de type poussoir.

Circuit va-et-vient

Tandis que pour un circuit va-et-vient, il vous faut poser un interrupteur de type dédié.

Le télérupteur

Le télérupteur est similaire au fonctionnement d’un interrupteur, mais dispose d’une plus grande portée. Il est doté de plusieurs points de commande (supérieur à deux). Il peut donc alimenter un même circuit d’éclairage depuis de nombreux points de commande.

Par ailleurs, il se fixe directement sur le tableau électrique et peut être unipolaire, bipolaire, tripolaire.

NB : pour une raison de sécurité (limitation de puissance), il est conseillé de limiter les voyants lumineux à 15 interrupteurs pour l’utilisation d’un télérupteur.

1- L’interrupteur simple

Commande

Un interrupteur simple est destiné pour un point de commande unique, vous pouvez l’utiliser seulement dans une pièce de la maison. L’actionnement du circuit d’éclairage ne peut donc être faite que depuis un seul point de commande.

Usage

Pour actionner le luminaire à l’aide de cet interrupteur, le contact se fait par maintien ou basculement. Il suffit juste d’appuyer pour mettre en marche le circuit électrique. Le mécanisme de bascule revient ensuite à sa position initiale après cette action.

Composition

L’interrupteur simple est composé de 2 bornes ou contacts électriques par lesquels le courant passe. Ce modèle est généralement positionné dès l’entrée, au niveau de la porte principale.

2- L’interrupteur va-et-vient

Commande

L’interrupteur va-et-vient permet de manipuler un circuit d’éclairage électrique sur des points de commande (au moins 2) disposés dans différentes pièces de la maison. Quel que soit l’endroit vous vous trouver dans la maison, vous pouvez facilement actionner la lumière grâce à ce modèle.

Usage

Il se met également en marche par contact maintenu, mais contrairement au bouton-poussoir, il reste statique. L’interrupteur va-et-vient ne revient donc pas à sa position initiale.

Composition

L’interrupteur va-et-vient est doté de trois contacts électriques matérialisés par des bornes rondes. Un interrupteur est placé dans le couloir et un autre au niveau de l’escalier. Il est idéal pour les endroits de grand passage.

3- Installation d’un interrupteur simple et va-et-vient

Ces deux types d’interrupteurs sont faciles à installer. Un bricoleur amateur peut aisément le faire. Mais, la manipulation d’un circuit électrique exige certaines précautions :

    • Avoir le bon matériel : pince coupante, pince à dénuder, tournevis cruciformes et plats, boite d’encastrement, fils électriques, gants ;
    • Respecter les normes d’emplacement des interrupteurs : au minimum à 90 cm du sol avec une hauteur de 1,30 m pour être à la portée de tous (enfants et adultes) ;
    • S’assurer que le courant soit bien coupé au niveau du tableau électrique avant d’entamer tous les travaux.

Comment procéder pour installer un interrupteur électrique ?

Le principe de pose est le même pour l’interrupteur simple et va-et-vient :

Étape 1 : créez un nouveau câblage électrique sur le circuit d’éclairage existant ;

Étape 2 : sectionnez le fil bleu et le fil rouge à l’aide d’une pince coupante, puis brancher-les aux bornes de l’interrupteur ;

Étape 3 : placez l’interrupteur dans le boîtier d’encastrement prévu à cet effet ;

Étape 4 : vissez solidement le boîtier au mur. Ce procédé est valable pour la pose en saillie.

NB : le câblage de l’interrupteur va-et-vient filaire est identique à celui de l’interrupteur simple.

prise électrique connectée

Guide d’achat d’une prise électrique connectée

La technologie a conquis depuis peu le domaine de l’alimentation électrique dans les foyers. En effet, il existe aujourd’hui des prises électriques pouvant être manipulées à distance à de nombreuses fins. Mais avec le nombre grandissant des fabricants de ce produit, il est important de recourir à un guide d’achat afin d’opter pour la qualité souhaitée.

Qu’est-ce qu’une prise électrique connectée ?

Solution pour contrôler les machines électriques à distance, la prise électrique connectée est entièrement un dispositif intelligent. Installée, elle permet de programmer toutes les prises d’une alimentation électrique en étant éloigné.

Facile d’utilisation, cette prise est une bonne alternative pour réduire la consommation électrique chez soi. Elle participe également à la prévention des cas de cambriolages à travers l’allumage de la télévision ou de la radio à distance.

Critère d’achat d’une prise électrique connectée : quel est le modèle désiré ?

Compte tenu de sa praticité, la prise électrique connectée est de plus en plus fabriquée par de nombreuses marques. De ce fait, il est important de s’interroger sur le type de prise désiré avant tout achat. En voici à titre indicatif quelques modèles :

Prise connectée Google Home

Ce modèle est utilisable avec l’application Smart Life et permet de contrôler depuis le téléphone les appareils et lumières préalablement. Il est important de souligner que ROGER VIROULET ELECTRICITE (RVE) offre des services d’accompagnement dans l’installation des prises connectées. Peu importe qu’elles appartiennent à la marque Google home.

Prise connectée Somfy

Cette prise est idéale pour parfaire les installations Somfy Protect à l’intérieur d’une habitation. Elle participe principalement à la sécurité des machines électriques branchées.

Prise connectée Legrand

La spécificité de la prise connectée Legrand réside dans la capacité qu’elle a à influencer l’intensité des lumières à l’intérieur de la maison.

Prise connectée Philips

Un peu comme la précédente, la prise connectée Philips fait des merveilles lorsqu’elle alimente les lampes de la propriété.

Prise électrique connectée : Tout savoir sur les autres critères d’achat

Même considérées dans leur ensemble, les prises électriques connectées possèdent des critères de choix qu’il ne faut pas négliger. D’abord, il faut essayer la prise sur place afin d’en vérifier les fonctionnalités. Ensuite, il faut s’assurer qu’elle ne consomme pas d’électricité. Enfin, il ne serait pas aussi mauvais de se renseigner auprès du fournisseur sur la garantie du produit.

Tester les fonctionnalités de la prise choisie

Quel que soit le type de prise connecté convoité, il est important de le tester pour savoir si toutes les options sont au top. Ce test permet surtout de vérifier l’authenticité et le bon fonctionnement des fonctions marquées sur le guide d’utilisation de la prise.

Demander des informations sur la consommation électrique de l’appareil

La prise électrique doit réduire la consommation de l’installation électrique dans une maison. De ce fait, il faut prendre le temps de demander des informations par rapport au produit à acheter. Il faut savoir qu’il existe de ces appareils dont la principale anomalie de fabrication est la consommation massive d’énergie électrique.

Se renseigner sur la garantie du produit

Toujours se renseigner sur les garanties du produit, tel s’énonce l’une des règles d’achat dans le marketing. En cas de dommage interne constaté, la garantie des prises connectées peut consister :

  • Au remplacement du produit ;
  • À la réparation de l’appareil ;
  • Au remboursement ;
  • À la signature d’un autre contrat d’achat, etc.

Il ne faut pas hésiter à se faire assister au besoin par un professionnel. Cela permettra aussi de répondre aux normes de sécurité du produit une fois l’installation faite.

Le budget : un élément capital du guide d’achat d’une prise électrique connectée

Évidemment, le coût de la prise connectée est fixé selon le modèle choisi et ses fonctionnalités. Prévoir entre 7 et 150€ pour l’achat.

câble électrique

Installation électrique : comment choisir la section de câble ?

Dans le cadre d’une installation électrique, le choix de la section de câble est nécessaire. Il faut savoir que ce choix fait l’objet d’une réglementation rigoureuse par l’État français. Il est régi par la norme NF C 15-100. Les câbles à utiliser dépendent du type de circuit et du calibre maximal de protection qui les définissent. Tour d’horizon des critères de choix de la section de câble.

La norme NF C 15-100 : un critère important

Tel que nous l’avons évoqué précédemment, la norme NF C 15-100 est celle qui régit les installations électriques. Cela inclut tous les équipements qui concernent la basse tension. Pour ce qui est du courant alternatif, la tension doit être comprise entre 50 et 1 000 volts. En revanche, en ce qui concerne le courant continu, elle doit être comprise entre 120 et 1 500 volts. L’installation électrique d’un logement fonctionne avec un courant alternatif monophasé de 230 volts.

Cela signifie que la section de câble qui sera choisie devra répondre à la norme NF C 15-100. En outre, il faut savoir que les réglementations qui s’appliquent à la section de câble en question s’appliquent aussi aux installations industrielles ou spécifiques. Celles-ci fonctionnent en général avec un courant alternatif triphasé de 400 volts, ou avec un courant continu, bien que cela soit plutôt rare.

La nature du circuit : une caractéristique primordiale

Il faut savoir que la nature du circuit permet de déterminer le type de protection électrique qui a été mis en place. Elle vous en apprend davantage sur le dimensionnement des câbles. Pour vous aider à comprendre, sachez que la protection d’un circuit qui alimente une prise est différente de celle d’un circuit alimentant un chauffage. Cela signifie que la section de câble à utiliser doit répondre à ce type de contrainte.

Une section de 2,5 mm² est généralement suffisante pour un circuit qui alimente une prise de courant. En revanche, si un circuit alimente un chauffage dont la puissance excède les 5 750 watts, il vous faudra des sections de câbles de 4 mm² de diamètre. Il est donc important que vous disposiez des connaissances nécessaires en matière d’électricité, si vous voulez réaliser vous-même votre installation électrique. À défaut, contactez un électricien professionnel.

La longueur du câble : un élément déterminant

Plus le câble est long, plus on note une augmentation de la perte de tension. Pour une installation électrique qui requiert desion électrique câbles longs, comme pour le raccordement d’un disjoncteur au réseau domestique, la section sera importante. La norme NF C 15-100 permet de déterminer la section à choisir. En outre, le calibre maximal du disjoncteur tient un rôle important dans l’identification de la section idéale.

Voici en quoi le calibre maximal du disjoncteur constitue un critère important. Le principe est que plus l’intensité du courant est élevée, plus la section du conducteur doit être importante. Ainsi, pour un calibre de disjoncteur de 10 ampères, il faut une section de câble de 1,5 mm². En revanche, pour un calibre de disjoncteur dont l’intensité est comprise entre 16 et 20 ampères, il faut une section de 2,5 mm². Pour un calibre de disjoncteur de 32 ampères, il faut prévoir une section de câble de 6 mm².

Section trop petite ou trop grande : quels sont les risques ?

Si la section de câble est trop petite, il n’y a pas de risque particulier. En effet, il n’y a aucun problème à utiliser un câble trop grand. Toutefois, cela n’est pas forcément utile et peut représenter une perte d’argent, si le câble a coûté plus cher qu’un câble normal. De plus, un câble trop grand peut être trop lourd, ce qui rend son installation difficile.

En revanche, si la section est trop petite, les risques sont nombreux. Par exemple, cela peut entraîner une surchauffe qui est due à la résistance du câble. Cela risque sérieusement d’entraîner un incendie, d’où l’importance d’utiliser un câble adéquat. De plus, une section de câble trop petite peut engendrer une importante perte de tension. Aussi, il est important d’utiliser des sections de câbles qui ont la bonne longueur.

Quelle veilleuse musicale choisir pour votre bébé ?

L’obscurité favorise le sommeil du bébé. Un nourrisson n’a pas peur du noir. Les spécialistes conseillent même aux parents de bien exposer le nourrisson à la lumière naturelle quand il fait jour et d’éteindre toute source de lumière pendant la nuit. Toute interaction avec le bébé doit se faire dans la journée. La nuit, il faut lui apprendre déjà à être indépendant. Cela contribue à la stabilité de son sommeil, excellent pour la santé du bébé. Un « bon dormeur » est celui qui est habitué à cette habitude.

À partir de 2 ans, ce n’est plus le même cas. L’imaginaire est roi dans la vie de l’enfant. Des personnages fictifs, issus de sa propre imagination ou en rapport avec ce qu’il apprend dans les contes, les images à la télévision… C’est à partir de cet âge que l’enfant a peur du noir. Il n’y a rien d’inquiétant, parce que cela fait partie des étapes de son développement. Sans l’intervention des parents, l’enfant est incapable de dormir paisiblement, d’où le besoin d’un moyen qui lui permet d’être plus autonome.

La veilleuse de nuit

Les opinions divergent concernant l’utilisation de veilleuse de nuit dans la chambre d’enfant. D’un côté, des recherches suggèrent que l’exposition de l’enfant à la lumière avant le coucher réduit la sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil. D’un autre côté, face à l’angoisse de séparation avec les parents, le silence et l’obscurité de la nuit, l’enfant a besoin d’être rassuré.

Pour trouver le juste milieu, il convient d’utiliser une source de lumière, pas trop intense pour troubler le sommeil, mais assez pour que l’enfant ait l’assurance de ne pas être abandonné à son sort.

La veilleuse de nuit est donc très utile pour l’enfant dont la tranche d’âge est entre 2 et 10 ans, au moment du coucher. Veillez tout simplement à ce que la veilleuse soit hors de sa portée. Mais à partir de 3 ans, on peut utiliser les veilleuses « doudou », qui peuvent l’accompagner dans son lit.

Elle permet également à l’enfant de ne pas se déplacer dans le noir ou d’importuner les parents pour faire ses besoins.

L’idéal serait d’avoir une veilleuse que l’on peut régler, télécommander et équiper d’une minuterie, permettant de baisser l’intensité de lumière quand l’enfant s’endort.

La veilleuse musicale, la meilleure amie des enfants

La veilleuse musicale est un accessoire dit « trois en un ». C’est un bel élément décoratif pour la chambre d’enfant. Il diffuse aussi de la lumière douce, tamisée et agréable, et chante la berceuse à la place des parents. Bref, c’est un accessoire apaisant par excellence. L’enfant aura la sensation de ne pas être seul dans sa chambre.

Les veilleuses musicalesse déclinent en plusieurs modèles, elles sont souvent faites avec des personnages faisant partie de l’univers des enfants.

‒ Vous pouvez choisir entre une veilleuse nomade (fonctionnant avec une batterie ou des piles, pouvant accompagner l’enfant dans son lit) et une veilleuse fixe (branchée à une prise murale).

‒ Il existe des veilleuses musicales avec une minuterie, qui s’éteint toute seule au bout d’un certain temps.

‒ Les veilleuses avec un réglage de volume du son et d’intensité de lumière, certaines peuvent même être commandées à distance, depuis la chambre parentale.

‒ Certaines veilleuses musicales sont équipées de détecteur de bruit.

La meilleure veilleuse musicale pour votre enfant : Moredig Proiettore Stelle Bambini

C’est une veilleuse de fabrication italienne, littéralement « Projecteur d’étoiles pour enfants ». Il s’agit d’une veilleuse plastique de forme ronde. Elle projette des images aux murs et au plafond. Vous avez le choix entre deux motifs : des animaux ou de la galaxie. En plus, vous pouvez choisir entre 12 mélodies intégrées dans la veilleuse. Elle est livrée avec deux dômes rotatifs (à 360°), le premier est noir avec les motifs et le deuxième de couleur blanche, la transformant en simple veilleuse. Elle est équipée d’une minuterie et d’une télécommande. Elle fonctionne avec une batterie de 5 Volts, chargeable par câble USB. Elle coûte 45,5 €.

câble visiophone de portail

Quel câble pour un visiophone de portail ?

Désormais, l’installation d’un visiophone est un critère de confort non-négligeable, car il garantit la sécurité d’un habitat ou d’un immeuble. Cet appareil devient de plus en plus prisé par les entreprises, les résidences surveillées et les particuliers. Cependant, l’adoption de cette solution sécuritaire nécessite impérativement le choix d’un câble adapté à l’appareil. Voici un guide vous permettant d’y parvenir.

Les caractéristiques d’un câble pour visiophone

Long

En général, le visiophone est adopté lorsque la distance entre le portail et l’habitat est assez importante. Dans ce cas, le rôle du câble en question est de relier l’élément externe de l’appareil à l’écran et à l’interphone placés à l’intérieur du logis. Cependant, afin que la qualité de l’image et du son soit optimale, il est préférable d’utiliser un câble assez long. L’objectif est d’éviter les raccordements qui favorisent les pertes énergétiques et les court-circuits. Bref, la longueur du câble doit être légèrement supérieur à la distance entre le portail et la maison.

Résistant aux intempéries

Étant donné qu’une partie du visiophone est placé au niveau du portail, la majeur partie du câble est montée à l’extérieur. Par conséquent, le type de câble utilisé doit résister aux intempéries et à toutes les conditions climatiques saisonnières. En effet, son enveloppe externe doit nécessairement résister à l’humidité, au froid hivernal et à la chaleur caniculaire. Afin d’éviter les accidents électriques et l’endommagement de votre appareil, optez pour une gaine de couverture de câble en polychlorure de vinyle (PVC), car c’est un matériau à la fois souple et robuste.

Favorable à une installation enterrée

La tendance actuelle consiste à cacher les câbles électriques afin qu’ils n’aient aucune incidence sur l’esthétique du jardin. Cette option permet également d’éviter les détours et d’économiser le câble. Cependant, la technique d’encastrement du câble étant onéreuse, plusieurs personnes optent pour une installation enterrée. C’est la raison pour laquelle le câble choisi doit nécessairement être favorable aux conditions de température et d’humidité souterraines. La résistance aux contraintes mécaniques souterraines doit également être respectée afin que l’installation électrique soit sécurisée.

Résistant aux variations de tension

Avant l’achat d’un câble pour visiophone, il est judicieux de solliciter les services d’ un spécialiste en électricité afin qu’une étude de l’environnement électrique de l’habitat soit faite. L’objectif est d’assurer que le câble à acheter résiste aux variations de tensions électriques afin que l’installation réponde favorablement aux normes de sécurité en vigueur. À défaut de cette étude préliminaire, vous pouvez, à titre préventif acheter un câble à usage industrielle. En effet, ce dernier a été spécialement conçu pour s’adapter à un courant alternatif et à un environnement électrique sous haute ou basse tension.

Les câbles pour visiophone les plus prisés

Le câble U-1000 R 02V

Le câble U-100 R02V est un câble électrique blindé composé de 3 fils. Il s’agit d’un câble de premier choix au yeux des amateurs de bricolage et des professionnels. Il est utilisé dans les installations commerciales et industrielles à cause de sa pérennité, sa robustesse et son efficacité. En effet, selon la commande, il peut être commercialisé à plus de 1000 m de long. De plus, le U-100 R02V résiste à n’importe quel climat et aux conditions souterraines, y compris les contraintes mécaniques. Bref, il répond positivement aux quatre critères de performance énoncés précédemment.

Le câble R2V 3G1.5

Il est choisi à défaut du câble U-100 R02V. Ses principaux avantages sont les suivants :

    • Son aptitude à une installation enterrée grâce au fil de terre qu’il contient ;
    • Sa capacité à résister à une température pouvant atteindre les 250°C ;
    • Son adaptation à n’importe quel environnement électrique.

Cependant, étant donné que la gaine de couverture de ce câble se fissure sous l’effet des contraintes mécaniques souterraines, il serait prudent d’éviter de l’utiliser pour une installation enterrée.

Monte-escalier

Monte-escalier ou élévateur vertical : lequel choisir pour faciliter la vie des PMR ?

Monter les escaliers d’un bâtiment, ce n’est rien de facile pour les PMR (personnes à mobilité réduite). Pour y parvenir, elles sont contraintes à s’appuyer sur des solutions automatisées. Deux d’entre elles sont le monte-escalier et l’élévateur vertical. Découvrez les avantages et inconvénients de ces deux solutions afin de savoir laquelle d’entre elles est la plus profitable aux PMR. (suite…)

plinthe

Plinthe ou goulotte : laquelle choisir pour cacher les câbles électriques ?

Après des installations dans un domicile, les câbles et fils électriques se retrouvent à l’air libre et peuvent entacher l’esthétique de la chambre. Les plinthes et goulottes interviennent dans le but de couvrir ou de cacher ces différents câbles électriques. Cependant, il s’agit de deux éléments jouant le même rôle. La question qui se pose est : lequel choisir ?

Plinthes, goulottes : quelle utilisation peut-on en faire ?

Généralement, ces éléments sont utilisés dans les travaux de rénovation. Ils permettent tout simplement aux travailleurs d’accéder ou d’effectuer de gros travaux au niveau des murs sans se compliquer la tâche. Bien évidemment, les plinthes et goulottes offrent la possibilité de travailler dans une pièce sans encastrer ni les fils, ni les interrupteurs et sortes de prises qui s’y trouvent.

Il faut dire que ce type d’accessoires que vous pouvez trouver chez EURL MANUELEC permet d’éviter que les travailleurs fassent des saignées dans les murs.

Plinthes et goulottes : fonction

Souvent, ce type de matériel est confondu sous deux termes à savoir : baguette cache fil ou cache câble. Il existe un troisième élément pouvant exercer les mêmes fonctions que les plinthes et les goulottes, toujours dans le domaine de l’électricité. Il s’agit des moulures électriques. Il faut dire que les plinthes, goulottes et moulures électriques ont chacun leur contexte d’usage.

  •   Les plinthes électriques sont généralement posées au contact du sol.
  •   Les goulottes électriques sont convenables pour l’équipement des plans de travail à l’instar des ateliers, des bureaux et des cuisines.
  •   La moulure électrique est généralement posée au-dessus d’une plinthe en bois déjà posée et de préférence autour d’une porte.

Présentation des caractéristiques des éléments

Plinthes électriques : posé au contact du sol

D’abord, il faut souligner que les différents accessoires et éléments cités plus haut peuvent également servir pour la décoration intérieure. La plinthe électrique est déjà une alternative intéressante pour ne pas employer une plinthe classique. L’usage d’une plinthe électrique est déjà un avantage donc.

Non seulement elle est efficace, mais elle est très facile à installer et permet de masquer les fils et câbles convenablement. Vous n’aurez pas besoin d’encastrer le mur avant d’effectuer un quelconque travail. La plinthe est une alternative idéale en cas de rénovation. En plus, si la plinthe électrique est appareillable, vous aurez la possibilité de faire des ajouts de prises sans aucune saignée de mur.

Goulottes électriques : une plus forte capacité

Il est évident que la capacité fait partie des bonnes raisons de choisir les goulottes électriques puisqu’elle constitue une caractéristique phare. Outre la capacité, la goulotte présente également l’avantage d’être utilisable dans toutes les pièces ou parties d’une maison. Elle peut servir idéalement pour équiper le plan d’une cuisine ou d’un bureau.

La goulotte est surtout très utile dans les endroits où il y a besoin de plusieurs branchements. Il faut dire qu’elle représente un conduit électrique à très forte capacité d’appareillage.

Moulures électriques : posées au dessus d’une plinthe

Elles sont posées au-dessus des plinthes classiques. Le principe reste toujours le même qu’avec une plinthe électrique mais la moulure électrique présente la particularité de favoriser l’ajout d’une prise ou d’un interrupteur. Ils peuvent être clipper dans une moulure par exemple.

Que choisir entre les plinthes électriques et les goulottes électriques ?

Plusieurs critères importants sont à observer afin de choisir l’élément électrique le plus convenable entre la plinthe et la goulotte. Les plinthes présentent l’avantage d’être faciles à installer et permettent de masquer les fils et câbles sans qu’il n’y ait nécessité de les encastrer dans le mur. Pour les travaux de rénovation, elles paraissent comme la solution idéale pour mener à bien les travaux.

Il faut retenir que les plinthes conviennent mieux aux travaux de rénovation. Par contre, les goulottes peuvent servir n’importe où dans une maison. Elles sont idéalement pour l’équipement d’une cuisine ou d’un bureau. Si vous avez un endroit où il y a besoin de multiples branchements, les goulottes électriques sont idéales.