Installation-électrique-maison

Installation électrique domestique : fil H07VR ou H07VU ?

Par définition, un fil électrique est un assemblage constitué d’une âme de cuivre et/ou de nickel. Généralement, cet assemblage sert de conducteur, mais aussi d’enveloppe isolante et est la plupart du temps en PVC. Ces câbles contiennent jusqu’à 5 fils enveloppés à l’intérieur d’une gaine de protection afin d’éviter les accidents. Majoritairement, les fils électriques sont vendus aux mètres ou bien en couronne de 3m à 10 m. En outre, il existe différents types de câble électrique sur le marché. Bien entendu, chacun d’entre eux possède un rôle et une utilité spécifique, raison pour laquelle, pour la réussite d’une bonne installation électrique, il est nécessaire de bien choisir le type de câble à utiliser. Pour cela, essayez d’abord de faire une liste des appareils qui seront branchés, ensuite mesurez la pièce pour savoir combien de mètres vous aurez besoin, puis déterminez la nature des fils de votre circuit électrique domestique

 Le fil H07 VR

Le H07 VR est réputé pour sa souplesse, mais aussi pour ses capacités. En effet, contrairement à ses confrères, il supporte une intensité de voltage allant jusqu’à 700V, ce qui est très rare dans le domaine électrique. Par ailleurs, il est fréquent de l’utiliser pour le câblage d’un tableau électrique ou encore pour les plaques électriques de cuisson. Ce type de fil électrique contient plusieurs brins enveloppés par du PVC accompagné d’une section pouvant aller dans les 6 mm².

Grâce à ses compétences, le fil H07 VR permet de raccorder les prises fixées au mur, mais également l’éclairage. Il est fortement recommandé d’en faire usage seulement pour des installations fixes pour les habitats, les bureaux ou bien pour des panneaux de contrôle pour un éclairage industriel afin d’éviter le phénomène d’électrisation.

Il est à noter que la lettre H au-devant confirme que le fil respecte la norme de sécurité internationale relative à ce type d’appareil, alors que le 07 est en rapport avec la tension maximale qu’il peut supporter (sa capacité est limitée à 700V). En ce qui concerne le V, il spécifie la matière avec laquelle la gaine est confectionnée, spécialement pour PVC. Pour finir, le U veut dire que le fil est rigide en un seul brin. Ce type de fil est souvent utilisé par les sociétés spécialisées dans les travaux d’électricité générale comme LO PICCOLO – Pau  pour sa durabilité.

En outre, bien que sa souplesse favorise et facilite son installation, il est plus conseillé de contacter un électricien professionnel.

NB : si vous pensez à aménager votre cuisine en y ajoutant une plaque de cuisson, le mieux serait d’opter pour le fil H07VR

Le fil HO7VU

Contrairement à son cousin, le fil H07VU est plus adapté pour l’installation domestique (plaques, poêles électriques, etc.). Beaucoup plus rigide que le précédent modèle, celui-là est formé par une seule paire torsadée de cuivre et d’une gaine isolante. Capable de supporter une tension électrique allant jusqu’à 700V, elle se trouve la plus souvent dans la section faisant 1,5 à 4 mm².

Toutefois, comme le précédent modèle H signifie que le conducteur est harmonisé, le chiffre 07 désigne également la tension maximale que ce fil est capable de supporter. Quant à la lettre V, elle spécifie la matière de l’isolant.

Ayant presque le même critère que son cousin, il est parfaitement adapté pour des installations fixes. Il convient aussi aux divers dispositifs d’éclairage et de commande pour des tensions inférieures ou égales à 1000V en courant alternatif et inférieur ou égal à 750 en courant continu. Cependant, pour des raisons de sécurité, il est important de ne pas le laisser à la portée des enfants en bas âge.

 

Quelles normes de sécurité faut-il respecter pour une installation électrique ?

Toute installation électrique, que ce soit dans la maison, dans les lieux publics ou les bureaux, se doit de respecter certaines normes afin de garantir la sécurité de ses occupants. En effet, nul n’ignore que le courant électrique peut occasionner de nombreux dégâts dont en fait partie l’électrocution ou l’électrisation. Ainsi pour vous assurer que votre habitation respecte bien les normes, lisez cet article. (suite…)

électrisation

Le phénomène d’électrisation : un accident fréquent

L’énergie électrique est devenue un élément incontournable de la vie de l’homme. Pourtant, on est tous conscients que c’est une évolution technologique à double tranchant. Utilisée dans la vie quotidienne, l’électricité nous procure de la lumière et de la chaleur, sources de notre confort. Mais une simple inattention et une mauvaise manipulation peuvent s’avérer dangereuses pour notre santé.   Sans parler des différentes pathologies que l’électrisation peut engendrer. Sachez que celle-ci peut également provoquer la mort. Focus sur le sujet.

 

Comment peut-on définir l’électrisation ?

 

Par le terme « électrisation », on parle de passage du courant électrique dans le corps humain ou animal. Étant composé en grande partie d’eau, le corps est un excellent conducteur pour l’électricité. Sous l’effet de la traversée du courant, les tissus externes et internes ainsi que les organes peuvent subir de graves blessures.

 

On confond souvent « électrisation » et « électrocution ». Pourtant, ce sont deux notions qui sont bien différentes, surtout dans le domaine médical. Quand les médecins parlent d’électrocution, cela signifie que la victime n’a pas survécu, tandis que s’ils évoquent l’électrisation, ils font référence à un accident électrique qui peut ne pas engendrer la mort.

 

L’électrisation n’est pas systématiquement un accident. Il peut aussi s’agir d’un phénomène provoqué par l’utilisation d’un défibrillateur dans le cadre d’une réanimation cardiaque ou encore l’usage d’un pistolet à impulsion électrique pour une auto-défense.

 

Quels facteurs peuvent engendrer une électrisation ?

 

En France, plus de 3 000 cas d’électrisations accidentelles sont recensés chaque année dont 40 amènent jusqu’au décès des victimes. Les origines des accidents sont très variées, mais les plus fréquentes sont :

 

  • les accidents domestiques : issus d’une installation électrique hors-normes, de l’usage d’un appareil défectueux, d’une manipulation d’appareils électriques dans un milieu humide (dont la salle de bains) ou de la réalisation des travaux sans avoir coupé l’alimentation.

 

  • les accidents de travail : qui touchent particulièrement ceux qui exercent le métier d’élagueur, de couvreur ou de soudeur. Ces personnes s’exposent en permanence au danger d’électrisation. Les professionnels de l’électricité, quant à eux, sont peu touchés, car ils sont bien équipés et ont suivi des formations.

 

  • les accidents de loisir : ici, la foudre entre en jeu. La pratique d‘activités extérieures près des pylônes en temps orageux est strictement à bannir. Il en est de même pour la pêche, le parapente, la voile, etc.

 

 

Quels sont les impacts de l’électrisation ?

 

Les effets de l’électrisation sur le corps humain sont très nombreux, pour ne citer que :

 

  • le spasme et les contractions musculaires ;
  • les lésions musculaires qui provoquent la tétanie ;
  • les lésions oculaires, neurologiques, pulmonaires et également de tous les organes traversés par le courant ;
  • les brûlures cutanées qui peuvent être très graves ;
  • les troubles cardiaques qui peuvent aboutir au décès de la victime.

 

Quelles conditions environnementales favorisent l’électrisation ?

 

Selon les conditions dans lesquelles la victime a subi l’accident, ses chances de rétablissement pourront augmenter.

Le cas devient plus grave lorsque :

 

  • le temps de contact avec le courant est long ;
  • la surface de contact est plus étendue ;
  • la peau est mouillée ;
  • la paroi du point de sortie du courant (le sol) est faite de matériau conducteur ;
  • la tension du courant est très haute.

 

Comment éviter une électrisation ?

 

Subir une électrisation n’est pas du tout un accident minime. Il faut alors prendre les précautions nécessaires pour prévenir les risques d’exposition aux dangers :

 

 

  • Vérifiez l’état de tous les appareils électriques avant chaque utilisation, surtout au niveau du fil d’alimentation et de la prise. Évitez de surcharger les prises (par le fait de l’usage de multiprises par exemple) ;

 

  • Limitez l’utilisation d’appareils électriques dans les pièces humides. N’effectuez leur nettoyage que s’ils sont déjà débranchés. De même, soyez prudent lors de la manipulation de l’éclairage (changement d’ampoule, etc.) ;

 

  • Portez toujours les équipements de protection nécessaires lors des travaux impliquant l’utilisation de l’électricité (perçage de mur, soudure, élagage, etc.).