volet

Comment décaper un volet en bois : voici le guide !

Envie de redonner de l’éclat à vos volets en bois ? La meilleure façon de procéder est de les décaper. Le décapage des volets en bois est un travail qui prend du temps, mais avec les outils appropriés, vous pouvez obtenir les résultats souhaités. Dans ce guide détaillé, vous apprendrez comment réaliser cette opération correctement, avec les bonnes techniques. Avec un peu de patience et de l’huile de coude, vos volets en bois seront comme neufs en un rien de temps.

Le matériel nécessaire

Pour un décapage vous aurez besoin de quelques outils:

  • Des Lunettes de sécurité : ils protégeront vos yeux des débris volants.

  • Des Gants de protection : ils protégeront vos mains.

  • Une palette à décaper : elle préservera votre surface de travail.

  • Un pinceau : il permet d’appliquer le décapant.

  • De la laine d’acier: elle servira à nettoyer les volets.

  • Du Papier de verre : il permet d’enlever les taches tenaces.

  • Un grattoir à peinture / couteau à mastic, pour enlever la vieille peinture.

  • Un plateau à peinture, pour stocker la peinture
  • Un rouleau à peinture, pour appliquer la peinture

  • Un pinceau à peinture pour appliquer la teinture

  • Un agitateur de peinture, pour mélanger la peinture

  • Un plateau à peinture, pour ranger la peinture

  • Un chiffon propre, pour essuyer l’excédent de peinture

La préparation des volets

Avant de décaper vos volets, vous devez les préparer. Voici comment vous allez procéder :

  • Portez des gants et des lunettes de protection lorsque vous manipulez les volets.

  • Préparez le lieu de travail. Assurez-vous qu’il est bien éclairé, propre et sans encombrement.

  • Enlevez la poussière et les toiles d’araignée avec un chiffon humide.

  • Marquez les zones à réparer avec du ruban de masquage.

  • Retirez les charnières et conservez-les dans un endroit sûr. Il sera ainsi plus facile de manipuler les volets au moment de les décaper.
  • Enlevez la peinture existante en la grattant, en la ponçant ou en utilisant un décapant.

  • Utilisez un grattoir à peinture, un couteau à mastic ou du papier de verre pour enlever les résidus de colle sur les volets.

Le décapage des volets

Une fois que c’est fait, vous allez procéder au décapage.

  • Placez vos volets sur une surface propre, sèche et plane.

  • Appliquez le décapant sur les volets et laissez-le agir pendant quelques minutes.

  • Frottez le décapant avec une brosse pour enlever la teinture.

  • Grattez l’excédent de teinture avec une laine d’acier.

  • Essuyez les volets avec un chiffon propre pour enlever l’excédent de décapant.

  • Laissez les volets sécher complètement. Cela peut prendre quelques heures.

  • S’il y a des taches qui ne partent pas, poncez légèrement les volets pour les enlever.

  • Une fois que le bois est sec, utilisez un pinceau pour appliquer une couche d’apprêt sur les volets. Attendez que l’apprêt soit complètement sec.

  • Appliquez la peinture de votre choix sur les volets.

L’utilisation d’un décapant chimique

Si vous utilisez un décapant chimique, vos volets doivent être bien secs avant l’application. S’il y a des ampoules dans la pièce où vous les décapez, veillez à ce qu’elles soient sur un réglage économe en énergie pour réduire les coûts énergétiques. Voici également quelques conseils durant l’application :

  • Évitez d’exposer votre peau au décapant au-delà du temps recommandé, car cela peut provoquer des brûlures. Portez des gants et des lunettes de protection pour éviter de vous blesser.

  • Placez les volets sur une surface propre, sèche et plane.

  • Lorsque vous appliquez le décapant, veillez à couvrir toute la surface du volet d’une couche fine et régulière.

  • Laissez le volet reposer pendant le temps recommandé, puis frottez la tache à l’aide d’un pinceau ou d’une éponge.

  • Essuyez les volets avec un chiffon propre.

  • Une fois qu’ils sont complètement secs, appliquez un apprêt, laissez-le sécher, puis appliquez la peinture de votre choix.

La finition des volets

Voici comment réaliser la finition de l’application :

  • Utilisez un pinceau pour appliquer une couche de scellant sur les volets.

  • Laissez les volets sécher, puis appliquez la couche de finition de votre choix. Pour un résultat optimal, appliquez deux couches de peinture sur les volets.

  • Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser des accessoires décoratifs pour décorer vos volets, comme des vis, des clous ou des morceaux de bois décoratifs.

  • Placez les volets dans un endroit bien ventilé et laissez-les sécher pendant 24 heures.

  • Une fois que vos volets en bois sont secs, vous pouvez les monter sur les fenêtres ou les portes.

L’entretien des volets en bois

Voici quelques conseils pour entretenir vos volets en bois :

  • Nettoyez-les régulièrement avec de l’eau et un détergent doux.

  • Protégez vos volets en bois des températures extrêmes et de la lumière directe du soleil.
  • Appliquez une couche de vitrification sur vos volets en bois une fois par an. Cela les protégera des intempéries et les empêchera de se dessécher.

En bref, le décapage redonne une nouvelle vie à vos volets. Vous pouvez réaliser cette opération vous-même, mais en procédant étape par étape. Cependant, pour de meilleur résultat, confiez la tâche à l’entreprise SYSTÈME ÉPOXY à Aulnay-sous-Bois.

Les étapes d'installation d'une pergola sur une terrasse‍

Les étapes d’installation d’une pergola sur une terrasse‍

Les terrasses sont parfaites pour passer du temps en famille et se détendre. Vous pouvez rendre votre terrasse encore plus agréable en y ajoutant une pergola qui fait office de toit, tout en laissant entrer la lumière et en offrant un espace supplémentaire. Une pergola est composée de plusieurs éléments : des poteaux, des poutres, des supports transversaux et des chapiteaux. Le processus d’installation d’une pergola sur une terrasse n’est pas très compliqué. Découvrez ci-après les différentes étapes de pose d’une pergola sur une terrasse.

Étape 1 : Choisissez l’emplacement de votre pergola de patio

Lorsque vous avez déjà une terrasse et que vous souhaitez y construire une pergola, vous devez décider de son emplacement. Il est préférable de placer la pergola sur le côté ombragé de votre terrasse, afin de la protéger de la lumière directe du soleil.

La pergola ne doit pas être placée à un endroit où elle bloquerait l’accès aux portes ou aux fenêtres. Vous devez également vous assurer qu’il n’y a pas d’obstacles qui pourraient gêner les poteaux, comme des lignes électriques ou de hautes branches d’arbres.

Pour vous aider à bien installer une pergola sur une terrasse, faites appel à un professionnel tel que SUD OUEST ALU FABRICANT à Saint-Juery. Possédant plus de 23 ans d’expérience dans les travaux de menuiserie, l’établissement est en mesure d’assurer la fabrication et la pose de véranda, la pose de porte en alu, la pose de volets roulants, etc.

Étape 2 : Installez les poteaux

Une fois que vous avez décidé de l’emplacement des poteaux, creusez un trou d’au moins 5 cm de plus que la hauteur du poteau. Veillez à ce que le sol dans le trou soit bien compacté. Ensuite, mettez quelques morceaux de gravier au fond du trou pour que les poteaux ne pourrissent pas. Une fois que le trou est prêt, mettez le poteau à l’intérieur et placez un morceau de bois sur le poteau pour le maintenir droit et l’enfoncer au maximum. Ensuite, utilisez un morceau de corde pour attacher le poteau à un pieu en bois et tirez dessus pour que le poteau s’enfonce suffisamment dans le sol. Répétez ce processus pour tous les poteaux dont vous avez besoin.

Étape 3 : Installez les poutres

Les poutres sont les éléments qui relient les poteaux entre eux. Elles doivent se trouver à environ 10 cm au-dessus des poteaux et à environ 10 cm du sol. Une fois que vous avez décidé de l’emplacement des poutres, utilisez un niveau pour vérifier qu’elles sont bien horizontales. Ensuite, creusez un trou pour chacune des poutres et mettez un morceau de gravier au fond du trou. Puis, placez la poutre dans le trou et assurez-vous qu’elle est au même niveau que les poteaux. Enfin, utilisez un morceau de corde pour attacher la poutre à un pieu en bois afin qu’elle reste en place.

Étape 4 : Installez les supports transversaux

Les supports transversaux sont les poutres diagonales qui relient les poutres entre elles. Elles doivent se trouver à environ 10 cm au-dessus des poteaux et des poutres. Utilisez le niveau pour confirmer qu’ils sont bien horizontaux. Ensuite, creusez un trou pour chacun des supports transversaux et déposez un morceau de gravier au fond du trou. Ensuite, placez le support transversal dans le trou et vérifiez qu’il est de niveau égal avec les poutres et les poutrelles. N’oubliez pas de bien fixer les supports transversaux pour qu’ils soient bien solides.

Étape 5 : Installez les auvents

Les auvents sont les structures en bois qui recouvrent la pergola. Ils vous protégeront, vous et vos meubles, de la pluie, du soleil et de la neige. Ils sont généralement en bois, mais vous pouvez parfois trouver des pergolas avec des auvents fabriqués dans d’autres matériaux, comme l’acier ou les tissus synthétiques.

Ensuite, creusez un trou pour chacun des auvents. Avant de placer ceux-ci dans le trou, veillez à ajouter un morceau de gravier au fond du trou. Vérifiez également que les supports transversaux et les poutres sont bien à niveau. Enfin, utilisez un morceau de corde pour fixer les auvents solidement.

Bref, pour réussir l’installation d’une pergola sur une terrasse, suivez ces conseils ci-dessus. N’hésitez pas à prendre contact avec un professionnel si besoin est.

Quel traitement pour une façade en bardage bois ?

Quel traitement pour une façade en bardage bois ?

‍Le bardage en bois est une excellente option de traitement de surface pour tout bâtiment. Il offre une excellente valeur esthétique, et protège les surfaces des bâtiments contre les éléments naturels. Cependant, il doit être traité correctement pour maintenir ses qualités. S’il n’est pas protégé, le bardage en bois se détériore rapidement. Les rayons UV peuvent provoquer une décoloration et une dégradation de sa surface, tandis que l’humidité peut entraîner la formation de moisissures. Les traitements pour le bardage en bois dépendent de plusieurs facteurs. Dans cet article, nous vous expliquons les traitements adaptés à chaque type de bardage.

Pourquoi traiter le bois ?

Le bois est un matériau poreux qui est susceptible d’être endommagé par les éléments naturels, tels que la pluie, le soleil, la neige et le vent. Il est important d’utiliser les meilleures options de traitement pour protéger les façades en bois contre ces éléments nuisibles.

L’utilisation des meilleures options de traitement pour les façades en bois peut contribuer à garantir qu’elles durent de nombreuses années et n’ont pas besoin d’être remplacées. Cela permet d’économiser de l’argent à long terme, car il est moins coûteux d’entretenir correctement une façade que de la remplacer.

Comment entretenir correctement une façade en bois ?

Lorsqu’il est correctement entretenu, le bois peut durer des années. Pour ce faire, il suffit de nettoyer la façade avec de l’eau et du savon ou du détergent au moins une fois par an. Il est important d’éviter d’utiliser trop d’eau, car cela peut endommager le bois. Il est également important de nettoyer régulièrement la façade, car elle peut accumuler de la saleté, de la poussière, du pollen et d’autres contaminants qui peuvent boucher les pores du bois et le rendre plus vulnérable. Voici quelques astuces pour entretenir et réparer votre façade en bois :

Les peintures d’imperméabilisation

Les peintures d’imperméabilisation sont spécialement formulées pour sceller le bois contre l’humidité. Ces peintures contiennent des résines, des silicones et des fongicides, qui protègent le bois contre la pourriture et les moisissures. Les peintures imperméabilisantes sont une bonne option si le revêtement en bois est en bon état.

Mastics à bois

Les mastics à bois sont des substances utilisées pour réparer et combler les fissures, les trous et autres défauts de la surface du bois. Ces substances sont généralement composées de matériaux naturels tels que la sciure de bois, la farine de bois et la cellulose. Ce produit pénètre dans les fissures du bois et sèche, formant un joint étanche qui protège le bois contre l’humidité et les insectes.

La peinture thermoréactive

La peinture thermoréactive est une peinture qui a été mise au point avec un système spécial de durcissement par la chaleur. Cela lui permet de durcir rapidement, même par temps froid. Les peintures thermoréactives sont conçues pour résister à des conditions climatiques extrêmes, ce qui en fait une bonne option de protection pour les bardages en bois exposés à des températures élevées et à des précipitations.

Les teintures solides

Les teintures solides sont un produit à base d’eau qui teint le bois et d’autres surfaces. Elles sont idéales pour les revêtements en bois qui ont été teints, mais qui nécessitent une retouche ou une réparation. Les colorants solides sont faciles à appliquer et peuvent être appliqués dans un flacon pulvérisateur ou avec un pinceau. La couleur peut être ajustée selon les besoins pour créer l’effet désiré.

Les scellants à base de résine polymérique

Les scellants à base de résine polymérique sont formulés pour protéger le bois. Ils sont idéaux pour protéger les revêtements en bois qui ont été teints et qui ne nécessitent pas un travail de peinture complet. Les scellants sont faciles à appliquer et peuvent être utilisés sur une grande variété de surfaces.

Enfin, si une façade en bois est endommagée, vous devez faire appel à un façadier qualifié pour la réparer le plus rapidement possible, afin d’éviter d’autres dommages et de garantir la stabilité de la structure. Cette réparation peut être effectuée à l’aide d’une grande variété de matériaux, notamment les planches de bois, le béton et le métal.

Quel habillage choisir pour les planches de rive ?

Les planches de rive font partie des éléments incontournables au niveau de la toiture et dela façade d’une maison. Ce support facilite la fixation du système d’évacuation des eaux pluviales. Il contribue également à la protection des bois de charpente et des bords de toiture contre la pluie, l’humidité, les éventuels ruissellements d’eau… Au-delà de leur fonction pratique, les planches de rive embellissent également une maison. D’ailleurs, il existe plusieurs types de matériaux destinés à l’habillage de cet élément de toiture. Tous les détails en quelques lignes.

Les planches de rive en PVC : un choix incontournable

Le PVC fait partie des matériaux incontournables pour l’habillage des planches de rive. Ce choix n’est pas le fruit du hasard. En effet, le PVC possède une bonne résistance face à l’humidité, aux rayons UV et aux conditions climatiques extrêmes. Le support garde donc un aspect presque neuf au fil des années. D’ailleurs, lors de l’entretien de ce revêtement, un simple nettoyage à l’eau savonnée est suffisant pour enlever les poussières, les salissures et les mousses incrustées au niveau du support. Côté prix, les planches de rive en PVC sont très abordables, environ 5 à 15 euros le mètre linéaire en fonction des caractéristiques du produit.

Les planches de rive en aluminium prélaqué : un matériau particulièrement robuste et léger

L’aluminium pré-laqué figure parmi les meilleurs matériaux pour habiller les planches de rive. La légèreté fait partie des principaux atouts de ce revêtement. Possédant un poids plume, l’alu n’alourdit pas la charge de la toiture. La robustesse de ce matériau est également garantie. Il possède une bonne résistance face aux chocs, à l’humidité, au vent violent et aux intempéries. Les planches de rive en alu pré-laqué sont donc conçues pour durer des dizaines d’années. Vous n’aurez pas besoin de changer cet accessoire régulièrement. D’où la possibilité de faire de belles économies sur le long terme.

Désormais, les planches de rive en aluminium pré-laqué se déclinent en une multitude de coloris et de motifs. Il est donc facile de trouver le produit en harmonie avec le style architectural de votre maison. Le bémol ? Le prix de ce matériau est relativement onéreux comparé à celui du PVC. D’où la nécessité de prévoir un budget assez conséquent si vous souhaitez habiller les planches de rive de votre toit avec de l’aluminium pré-laqué.

Les planches de rive en zinc : un matériau résistant

Lors du choix de l’habillage des planches de rive, les gens se tournent également vers le zinc. Robuste, résistant et relativement abordable, ce matériau coche toutes les cases. D’ailleurs, si vous souhaitez installer des gouttières en zinc, le choix des planches de rive fabriquées à partir de ce même matériau permet d’avoir un résultat harmonieux.

Les planches de rive en bois : un choix assez traditionnel

Le bois est le matériau traditionnellement utilisé pour l’habillage des planches de rive. Le côté noble de ce revêtement est particulièrement apprécié. Le bois apporte un cachet unique à une maison, surtout aux bâtisses anciennes. Néanmoins, il faut souligner que les planches de rive en bois sont particulièrement fragiles. Elles se détériorent facilement sous l’action de l’humidité et des insectes xylophages. Un bon entretien est donc recommandé pour optimiser la longévité des supports.

 

Bref, le choix de l’habillage des planches de rive d’une maison n’est pas aisé. Entre le PVC, l’alu pré-laqué, le zinc et le bois, ce n’est pas évident de trouver le bon matériau pour couvrir les bandeaux du toit d’une maison. Sachez que l’équipe de l’Entreprise V.M à Molsheim peut vous orienter vers le revêtement adéquat. L’installation des planches de rive est également assurée par des techniciens qualifiés. La qualité des réalisations est garantie.

Comment trouver un garde-corps de qualité à petit prix ?

Le garde-corps aussi appelé garde-fou ou rambarde est un équipement indispensable à votre sécurité. Il vous convient surtout si vous avez une terrasse, un escalier, un balcon ou des fenêtres en étage. Son premier objectif est de limiter les risques de chutes accidentelles. Par ailleurs, faisant partie du logement, ce dispositif constitue un levier en matière d’architecture de votre maison. Ayant pour principal rôle de protéger les occupants d’un bâtiment, il faudra opter pour un garde-corps de qualité. Voici quelques méthodes pour trouver un garde-corps de qualité à petit prix.             (suite…)

3 idées pour relooker un meuble en bois

Il n’y a rien de plus frustrant que de s’asseoir sur un vieux meuble et de le détester. C’est peut-être le tissu qui a commencé à s’effilocher, ou alors il ne s’intègre pas à votre nouvelle déco. Quelle qu’en soit la raison, si vos meubles ne sont pas au mieux de leur forme, il est temps de les relooker. Il existe de nombreuses façons de les rafraîchir pour qu’ils soient comme neufs. Voici quelques façons simples de donner un coup de jeune à n’importe quel meuble en bois de votre maison.

Poncez vos meubles

C’est l’une des meilleures façons de faire ressortir les couleurs de vos meubles ou d’autres ouvrages en bois comme les revêtements. La finition des structures en bois est généralement réalisée avec un produit d’étanchéité qui protège le bois contre les rayures et les marques. Mais cette finition peut devenir terne et opaque avec le temps, et dans certains cas, vous verrez même quelques marques et rayures disparaître à mesure que le bois s’adapte à ces nouvelles conditions. Il suffit alors d’un léger ponçage avec un papier de verre de grain approprié pour faire disparaître la ternissure et révéler les couleurs et le grain d’origine. Il n’est pas nécessaire de poncer jusqu’au bois nu ; le ponçage de finition consiste à poncer d’abord avec un grain moyen pour éliminer la majorité des marques et des rayures, en enlevant environ 70 % de la surface du bois. C’est un excellent moyen de rafraîchir vos meubles, mais veillez à ne poncer qu’avec un chiffon ou une cale à poncer, et non avec une ponceuse électrique qui pourrait endommager le bois. Cependant, la meilleure alternative pour minimiser les risques reste le recours à des spécialistes des travaux du bois.

Ajoutez une nouvelle couche de peinture

Vous avez probablement vu d’autres meubles en bois avec une couche de peinture vraiment fraîche qui donne l’impression qu’un vieux meuble est tout neuf. C’est un excellent moyen de relooker un vieux meuble. Vous pouvez choisir une couleur neutre comme le blanc, le gris ou le beige, ou des teintes plus audacieuses comme le rouge, le bleu, le violet ou l’orange. Vous pouvez même opter pour une couleur plus inhabituelle comme le métallique ou l’aqua, ou avoir un thème dans votre maison, par exemple si vous vivez dans une maison côtière, peignez du bleu foncé et ajoutez ensuite des bleus et des verts plus clairs pour lui donner un aspect côtier. La peinture est également un excellent moyen de changer l’apparence de vos meubles en bois, et elle est particulièrement avantageuse si vous voulez un lifting audacieux pour des meubles en bois foncé. Au lieu de recouvrir l’ancienne couleur, peignez une nouvelle couleur et donnez-lui une finition brillante pour qu’elle corresponde au lustre de l’original. C’est un excellent moyen d’actualiser vos meubles sans les remplacer.

Ajoutez une touche de couleur avec les tissus d’ameublement

Si vous cherchez un moyen très simple et peu coûteux de rafraîchir vos meubles en bois, pensez à changer les coussins et le rembourrage. Cela changera la sensation et l’apparence de vos chaises et canapés, et leur donnera un nouveau look grâce à un tissu différent. C’est aussi un excellent moyen de changer l’ambiance de votre maison tout en lui donnant un coup de jeune. Vous n’avez pas besoin de faire des pieds et des mains pour trouver un nouveau tissu d’ameublement ; il suffit de faire un tour dans votre magasin discount local pour trouver de superbes rembourrages. Vous pouvez également opter pour le bricolage et vous procurer des chutes de tissu ou de garniture pour fabriquer vos propres coussins. C’est un excellent moyen de rafraîchir un ensemble de meubles dans votre maison.

 

 

Table basse scandinave : Goldfan, ID Market ou Miliboo ORKAD ?

Pour rénover son intérieur ou juste pour changer de style, pourquoi ne pas mettre une table basse scandinave. C’est une astuce pour mettre une touche nordique ou rétro à son intérieur. il y a plusieurs variétés en matière de table scandinave. Découvrez-les dans cet article.

Description d’une table scandinave

Les mobiliers d’intérieur sont tellement variés qu’une personne non habituée à ce domaine risque facilement de s’y perdre. Concernant les tables basses scandinaves, elles sont parfois de forme triangulaire ou ovale, composées de marbre ou d’autres matériaux. Cette surface est supportée par trois pieds en bois compas ou fuselés. Là est la base de toute table basse scandinave, toutefois, des modernisations peuvent avoir lieu. Les pieds peuvent être remplacés par du métal, la surface peut être constituée de 2 à 3 superpositions selon le designer. Il y a aussi des modèles relevables pour plus de rangement tout en gardant le côté esthétique. La plupart des designers peuvent réaliser les modèles selon le désir des clients.

Les avantages des tables basses scandinaves

Une table basse se trouve généralement dans le salon, la pièce dans laquelle il est idéal de se détendre. Il faut pouvoir circuler facilement dans le salon, c’est pourquoi les meubles doivent être minimalistes et ne pas prendre trop de place. Justement, une table basse scandinave est, de par sa nature, de petite taille et peu encombrante, particulièrement celles composées de plusieurs superpositions.

De ce fait, le rangement est réalisé plus facilement et la décoration, peu encombrante. Au- delà de cela, les pièces de décoration seront mises plus en valeur.

La petite taille de la table basse scandinave fait également en sorte qu’elle s’adapte à tout type de meuble. Ainsi, si le salon est de style moderne, la table basse apportera une touche vintage au reste des meubles.

Sa beauté est discrète, de ce fait, la table basse scandinave peut embellir non seulement le salon, mais aussi le couloir ou toute autre pièce de la demeure.

La table basse scandinave Goldfan

La table basse scandinave Goldfan est composée d’une surface en arc pour éviter que les enfants se blessent en s’y heurtant. Elle est en forme ovale tel un œuf avec trois pieds comme support assurant la stabilité. La surface est recouverte d’autocollants en 3D, ce qui facilite le nettoyage même en cas d’éclaboussure de liquide. Pour monter cette table, pas besoin de professionnel, il suffit au client de suivre les instructions et le tour est joué. Cette table convient à toutes les pièces, que ce soit près du canapé, dans un café ou même dans la chambre à coucher.

Table basse scandinave chez ID Market

L’avantage d’acheter sur ID market est sans aucun doute le prix réduit qu’il offre. Le client peut avoir une table basse composée de 2 superpositions pour seulement 50 euros et quelques. Le design y est, c’est au client de choisir celle qui lui convient. Le site offre des conseils qui peuvent orienter les clients dans le choix de la table qui leur convient. Les conseils se font aussi par rapport à la pièce où la table basse est destinée.

Et chez Miliboo ORKAD ?

La plupart des tables basses chez Miliboo sont faites en bois. Si le client désire avoir des meubles atypiques comme une table faite à base de manguier, il est bien servi. L’authenticité de chaque table n’a d’égal que leur prix. Les tables en métal sont aussi présentes ainsi que les tables basses constitués de compartiments de rangement. La table basse ronde de design ORKAD est indémodable. Son style épuré et simple est d’inspiration japonaise, afin de respecter l’harmonie de la pièce à vivre.

Nos conseils pour bien choisir une bibliothèque murale

Meuble star pour les amoureux de la lecture, la bibliothèque est un élément indispensable de la décoration d’un salon. En plus de son côté esthétique, elle est aussi appréciée pour son côté pratique, puisqu’elle permet de ranger toutes sortes d’objets : les livres bien évidemment, mais aussi les accessoires de décoration, les CD, les photos, et même certains des jouets de vos enfants. Côté configuration, plusieurs options s’offrent à vous. Dans cet article, nous allons parler d’un modèle en particulier : la bibliothèque murale. Vous souhaitez acheter ce type de meuble, mais vous ne savez pas comment bien choisir ? Voici nos conseils.

Conseil n° 1 : Bien choisir les dimensions de votre bibliothèque murale

Pour choisir la bibliothèque parfaite, qu’elle soit murale ou non, commencez d’abord par définir la pièce dans laquelle vous prévoyez de l’installer. Votre choix dépendra des dimensions, de la configuration et du style de la pièce. Une prise de mesure s’impose pour que votre bibliothèque ne paraisse ni trop grande ni trop petite pour la pièce. Voici quelques principes de base.

Sa hauteur dépendra des objets que vous souhaitez y ranger. Il en est de même pour sa profondeur. Idéalement, celle-ci doit avoir différents niveaux de même profondeur. Si vous prévoyez d’y ranger d’autres objets en plus des livres, optez pour une profondeur d’au moins 50 cm, si les dimensions de la pièce le permettent.

Si vous aimez changer régulièrement la décoration de votre intérieur, nous vous recommandons un modèle modulable.

Conseil n° 2 : Bien choisir le matériau

En plus d’être esthétique, votre bibliothèque murale doit aussi être suffisamment robuste pour supporter le poids de tous les objets que vous allez y ranger (notamment les objets de décoration). Pour cela, vous devez choisir le bon matériau. L’époque des grandes bibliothèques murales en bois massif est révolue. Aujourd’hui, de nombreux choix sont disponibles. Bien sûr, si vous aimez le style classique, vous pouvez toujours opter pour le bois. De leur côté, ceux qui aiment le style contemporain choisiront des matériaux plus modernes comme le métal, le verre ou le panneau composite.

Conseil n° 3 : Bien choisir la couleur de votre bibliothèque murale

Pour que votre bibliothèque s’intègre parfaitement au reste de vos éléments de décoration d’intérieur, il est important que vous choisissiez le bon coloris. Par exemple, si tous vos meubles sont en bois massif, il est préférable que votre bibliothèque murale ait une teinte similaire, et ce, même si vous avez choisi un autre matériau que le bois. En effet, les matériaux modernes utilisés de nos jours ont l’avantage d’être disponibles dans de nombreux coloris. Ce qui leur permet de s’adapter à tous les styles et à tous les goûts. Le panneau composite est particulièrement polyvalent. En plus des coloris, il peut se décliner en différentes épaisseurs.

Conseil n° 4 : Choisir votre bibliothèque murale en fonction du prix

Comme pour l’achat de tout produit, le prix fera aussi partie des paramètres qui influeront sur votre choix. En fonction des matériaux et des modèles, les bibliothèques murales sont disponibles dans une large fourchette de prix. Pour un modèle d’entrée de gamme, vous devez prévoir un budget compris entre 50 et 100 euros. Pour les modèles haut de gamme, comme ceux fabriqués en bois massif, le prix varie entre 1 000 et 2 000 euros. C’est une moyenne, parce qu’il est tout à fait possible de trouver des modèles qui coûtent plus de 2 000 euros. Et pour finir, sachez qu’en plus du matériau et du modèle, le coût de votre bibliothèque murale dépendra aussi de sa taille. Ce qui est tout à fait normal.

4 avantages de la porte vitrée

Élément de décoration à part entière, garante de la sécurité et de l’intimité des occupants de la maison, la porte d’entrée a plusieurs fonctions. Par ailleurs, c’est la première chose que vos visiteurs voient, mais aussi le reflet de votre décoration intérieure. Autant de fonctions importantes qui rendent difficile le choix d’une porte, surtout avec les nombreux matériaux qui sont disponibles sur le marché. Mais, sur ce point, le verre est très tendance aujourd’hui. De plus en plus plébiscitée, la porte vitrée présente de nombreux avantages.

Une maison bien éclairée naturellement

Une bonne luminosité, ça apporte de la bonne humeur à la maison. La lumière naturelle est la bienvenue, surtout pour les pièces de vie. La porte vitrée augmente significativement la luminosité de la pièce qu’elle habille, car elle laisse passer la lumière naturelle. L’intérieur de la maison est ainsi plus agréablement illuminé qu’avec une porte classique opaque. L’intensité de la lumière dépendra du type de verre (réfléchissant, clair, teinté, dépoli, laminé, feuilleté…). En outre, la porte vitrée permet de profiter pleinement du panorama extérieur. Et, si vous avez la chance d’avoir une pièce qui s’ouvre sur la mer, alors là, c’est littéralement le paradis !

Porte vitrée : une maison au design exceptionnel

La porte en verre a également l’avantage d’être plus esthétique qu’une porte classique en alu ou en pvc. Du verre dans votre maison, c’est un véritable accroche-regard. Les portes vitrées se présentent aujourd’hui sous plusieurs styles et coloris. Elles peuvent être parées de nombreux motifs décoratifs qui feront toute la différence. Couleur, finition ou taille… Les possibilités de personnalisation sont infinies afin de répondre aux besoins de chacun. De plus, le verre se marie bien avec plusieurs matériaux : aluminium pour plus de design, PVC pour une porte vitrée robuste, bois pour augmenter le charme de la façade, composite pour une bonne isolation acoustique ou intégralement en verre. À vous de choisir ! Pour la fabrication de portes vitrées personnalisées, vous pouvez compter sur Breizh Eco Menuiserie près de Brest.

Une bonne isolation

Parmi les différents modèles de portes vitrées proposées sur le marché, certaines présentent des avantages indéniables en termes d’isolation. C’est particulièrement le cas des portes vitrées semi-ouvertes. Grâce à leur isolation thermique, elles peuvent avoir la capacité de chauffer l’intérieur du logement en laissant entrer la lumière du jour, et dans un autre sens, de conserver la fraîcheur de la pièce en été. La porte vitrée forme aussi une bonne barrière thermique et acoustique entre deux pièces. C’est donc idéal comme cloison.

Par ailleurs, il existe un verre isolant phonique permettant de protéger l’intérieur du bruit extérieur. Si vous habitez dans un quartier bruyant, une porte d’entrée en verre isolant vous apportera un meilleur confort phonique.

Des avantages économiques

Choisir une porte vitrée présente également de nombreux avantages sur le plan financier. Grâce à ses qualités thermiques, la porte en verre permettra de réduire considérablement votre consommation de chauffage, et donc votre facture d’énergie. Par ailleurs, du fait qu’elle laisse passer la lumière naturelle, la porte vitrée permet d’économiser sur la consommation énergétique liée à l’éclairage.

Et ce n’est pas tout ! Certains modèles de portes vitrées sont éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Cette subvention permet d’économiser jusqu’à 30 % sur le prix d’achat et d’installation de votre menuiserie vitrée. Un coût qui n’est pas négligeable quand on sait que le prix d’une porte vitrée varie entre 3 000 euros et plus de 5 000 euros. Il faut noter néanmoins que ce crédit d’impôt est obtenu sous condition d’avoir recours à un professionnel certifié RGE.

L’abri de jardin est-il taxable ?

Vous envisagez de construire un cabanon pour stocker vos outils de jardinage et de bricolage ? Sachez que ce type d’aménagement est taxé. Avant de vous lancer, découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la taxe abri de jardin.

Taxe abri de jardin : késako ?

La taxe abri de jardin est aussi appelée taxe d’aménagement. Elle s’applique à toute construction ayant plus de 5 m² d’emprise au sol, dépassant 1,80 m de hauteur et nécessitant une autorisation d’urbanisme. Cette réglementation est valable aussi bien pour un abri fixe qu’une structure démontable.

À savoir que la taxe d’aménagement ne vise pas seulement les abris de jardin, mais concerne également les garages, les vérandas, les caves, les celliers et les combles.

Par contre, les terrasses et les pergolas sont exclues, parce qu’elles ne sont pas entièrement closes.

À combien s’élève le montant de la taxe abri de jardin ?

Entrée en vigueur en 2012, cette taxe est actualisée au 1er janvier de chaque année. Mauvaise nouvelle, cette année, elle a connu une augmentation de près de 7 %, contre 1,1 % en 2021. Selon un arrêté ministériel du 29 décembre 2021, la valeur de la taxe d’aménagement pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2022 est fixée à :

  • 929 euros par m² dans la région Île-de-France (contre 870 euros l’année d’avant)
  • 820 euros par m² hors Île-de-France (contre 767 euros l’année d’avant).

À noter que cet impôt est appliqué sans condition de ressources.

Comment calculer la taxe abri de jardin ?

Le calcul de la taxe abri de jardin est basé en amont sur la surface de la construction en question, c’est ce qu’on appelle surface taxable (exprimée en m²). Après, il faut multiplier ce chiffre par la valeur forfaitaire du m² évoqué ci-dessus. Le résultat obtenu sera ensuite multiplié par le taux fixé par la collectivité locale.

En somme :

Taxe d’aménagement = (surface taxable x valeur forfaitaire) x taux de la collectivité.

Le taux peut varier entre 1 et 20 % selon la zone géographique concernée.

Comment se passe le paiement de la taxe abri de jardin ?

Cet impôt se règle une fois, dans les 12 mois qui suivent l’obtention du permis pour l’aménagement de l’abri de jardin.

Cependant, si sa valeur dépasse 1500 euros, le paiement peut être divisé en 2 à parts égales.

Par exemple, si la taxe s’élève à 1600 euros, vous pouvez d’abord verser la moitié (800 euros) la première année et vous acquitter du reste l’année suivante.

Dans quel cas peut-on éviter de payer la taxe abri de jardin ?

D’après le Code de l’Urbanisme, il est possible de bénéficier d’une exonération de la taxe d’aménagement dans les cas suivants :

  • la surface de la construction n’excède pas 5 m² ;
  • l’abri n’exige qu’une simple déclaration préalable de travaux (valable pour une surface moins de 20 m² et ce, sur délibération des collectivités territoriales avant le 30 novembre) ;
  • la structure est reconstruite à l’identique après un sinistre (sous un délai de 10 ans).

Si vous projetez donc de mettre en place un abri de jardin, n’oubliez pas de prendre en compte la taxe d’aménagement. Après avoir fait le calcul, ne tardez pas à démarrer les travaux, sachant que la valeur de l’impôt augmente tous les ans !

Vous souhaitez confier les travaux à un professionnel ? Faites appel à MENUISERIE PÈNE si vous êtes à Varennes-sur-Allier, Vichy, Moulins ou dans l’une des villes avoisinantes. Cette entreprise fabrique et propose des abris de diverses formes et dimensions. Vous pouvez aussi commander un abri de jardin sur mesure. Pour éviter d’être soumis à la taxation, optez entre autres pour un cabanon moins de 5 m² !