Questions Deco » Révetement de Sols » Comment poncer un parquet en mauvais état ?

Comment poncer un parquet en mauvais état ?

parquet en mauvais état

Rénover un vieux parquet nécessite la réalisation de quelques étapes à savoir le ponçage, la teinte ainsi que la finition. Celle-ci peut être faite par la vitrification, à l’huile ou à la cire. Par ailleurs, nous allons nous focaliser sur la première étape de la remise à neuf d’un parquet. Découvrez à travers cet article, comment poncer un parquet en mauvais état.

Le matériel nécessaire pour poncer un parquet

Pour parfaire le ponçage d’un parquet en mauvais état, les équipements de base sont : une ponceuse à parquet, une ponceuse triangulaire, une bordureuse, ainsi que du papier abrasif à grains forts, moyens et fins. Vous aurez également besoin d’un racloir, d’une éponge, d’un chiffon, et d’un aspirateur.

N’oubliez pas de porter un masque et des lunettes de protection, un casque antibruit, ainsi que des gants. Portez des vêtements confortables afin d’avoir plus d’amplitude dans vos mouvements. À noter que vous avez la possibilité de louer une ponceuse à parquet au lieu d’en acheter une nouvelle. De nombreux magasins proposent des services de location de matériel de bricolage à des prix abordables.

La préparation du chantier

La première étape du ponçage d’un parquet consiste à la préparation du chantier. Pour ce faire, il est indispensable de libérer le support en déplaçant les meubles. Vérifiez la présence d’insectes xylophages en dessous ou à l’intérieur du parquet lui-même. Pour le savoir, il suffit de regarder la présence de sciures et de tester si les lames font des bruits au moindre pas. Si c’est le cas, pulvérisez du xylophène pour vous débarrasser de ces insectes destructeurs.

Vous pouvez ensuite couler une résine spéciale dans les trous. Pour votre sécurité ainsi qu’un rendu satisfaisant des travaux, il est préférable de remplacer les lames fortement abîmées. Pensez à enfoncer les clous qui dépassent. Pour terminer l’étape de la préparation, passez l’aspirateur et enlever la cire avec un chiffon ou une éponge, de l’eau chaude et du savon avant de procéder au ponçage. Assurez-vous que les fenêtres soient bien ouvertes pour optimiser l’évacuation de la poussière.

Le ponçage du parquet en 2 ou 3 étapes

Le premier ponçage du parquet se fait avec une ponceuse à parquet à grains forts. Un papier de verre de grain 40 fera parfaitement l’affaire. Vous pouvez passer la machine à contre-fil avant de suivre le sens des lames ou directement aller dans le sens des lames. Continuez le ponçage avec une bordureuse pour les parties en bordure des murs, et avec une ponceuse triangulaire pour les recoins.

Ensuite, changer le papier abrasif de grains forts avec un autre de grains moyens ou de grains fins (80, 100 ou 120). Adoptez le même procédé que celui que vous avez choisi pour la première étape du ponçage. Passez l’aspirateur et nettoyez à l’aide d’un chiffon ou d’une éponge humide avant une nouvelle étape de ponçage. Une fois le ponçage terminé, repassez l’aspirateur, utilisez un racloir pour enlever les poussières incrustées entre les lames.

Quelques conseils à ne pas rater

    • Éteignez la ponceuse à chaque fois que vous ne l’utilisez pas. Notez également qu’il faut décoller la machine du sol avant de l’éteindre ou de l’allumer.
    • Pour vérifier l’adaptabilité des grains du papier abrasif et du réglage de la machine sur le parquet à travailler, faites un essai sur une partie du parquet (1 mètre environ) avant de poncer toute la surface.
    • Si vous constater un changement des résultats au fil du ponçage, changez le papier de verre. Pour ce faire, débranchez la ponceuse.
    • Sollicitez les services d’une entreprise expérimentée dans les travaux de parquets pour des résultats à la hauteur de vos attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.