Questions Deco » Petite maçonnerie » Dans quel cas peut-on procéder à l’encapsulage de l’amiante ?

Dans quel cas peut-on procéder à l’encapsulage de l’amiante ?

encapsulage

L’amiante est un matériau très utilisé dans de nombreux secteurs, spécialement dans le bâtiment. Il est apprécié pour ses propriétés isolantes, flexibles, ignifuges et résistantes à la tension. Néanmoins, il constitue un danger pour la santé de par ses composants toxiques pouvant engendrer des maladies respiratoires. Pour l’exploiter et le rendre inerte, de nombreux constructeurs procèdent à la technique de l’encapsulage. Quand faut-il procéder à cette opération ? Comment la réaliser ? Gros plan.

Encapsulage de l’amiante : c’est quoi ?

Pour savoir les situations propices à l’encapsulage de l’amiante, il convient de connaître le concept et l’objectif de cette technique de désamiantage. Il s’agit d’un processus qui vise à sceller les fibres d’amiante à l’intérieur d’un nouveau revêtement protecteur afin de les rendre inertes. Cette opération est nécessaire pour protéger les travailleurs et le public de l’exposition aux fibres d’amiante en suspension dans l’air. Elle permet de fournir un environnement de travail sûr en évitant les risques de contamination.

Notez que les matériaux contenant de l’amiante peuvent se présenter sous n’importe quelle forme. Ils sont principalement utilisés dans la construction (isolant, toiture et autre). Néanmoins, on peut également les trouver dans des articles ménagers et commerciaux tels que les carreaux de sol et les carreaux de plafond.

Quand faut-il procéder à l’encapsulage ?

En général, l’encapsulage de l’amiante est réalisé dans le cadre de travaux de construction ou de rénovation. Néanmoins, il existe d’autres situations qui incitent à la réalisation de cette technique. Par exemple, si vous rencontrez un matériau contenant de l’amiante, il est important d’agir immédiatement pour minimiser l’exposition et empêcher d’autres dommages. Dans ce cas, vous ne devez autoriser personne à entrer dans votre maison avant qu’elle n’ait été correctement évaluée et traitée.

Si vous n’arrivez pas à distinguer les matériaux amiantés des autres matériaux, vous devez faire évaluer votre maison par un professionnel agréé ou une entreprise certifiée. L’artisan contacté procédera à un diagnostic afin de savoir si la maison a besoin d’un encapsulage d’amiante ou non. Notez que tout foyer doit faire évaluer son domicile tous les 10 ans par un expert en désamiantage. Cette démarche est utile pour vous assurer qu’il n’y a pas de matériaux contenant de l’amiante dans votre bâtiment. L’expert pourra ensuite vous conseiller sur la meilleure façon de procéder si votre propriété présente de l’amiante.

Comment procéder à l’encapsulage ?

La technique d’encapsulage de l’amiante dépend du matériau en question. S’il s’agit de matériaux friables (faciles à réduire en poussière), elle peut être mise en œuvre suivant diverses techniques :

– L’encoffrement :

Il vise à fixer un support autour du matériau amianté et à le couvrir d’enduit.

– La fixation par revêtement :

Cette technique implique l’application d’une couche d’enduit étanche sur l’amianté. Contrairement à l’encoffrement, elle est uniquement utilisée sur des matériaux en bon état.

– Le doublage :

Pour réaliser le doublage, il convient d’appliquer un coffrage autour du matériau amianté sans toutefois le toucher.

– L’imprégnation :

L’imprégnation consiste à mettre en place un enduit, un liant ou une résine directement sur l’amiante.

Pour savoir laquelle de ces techniques appliquer, un diagnostic de votre bâtiment et un repérage des matériaux amiantés s’imposent. Ils sont réalisés par des experts comme l’entreprise ARC. Avec cette dernière, l’encapsulage se fera dans les meilleures conditions : usage d’équipements de protection nécessaires, travaux de finition pour renforcer l’étanchéité de la structure concernée…

Quant à l’encapsulage des matériaux non friables, l’encapsulage de l’amiante est simple. Il suffit d’appliquer un enduit étanche, une résine ou un liant sur le matériau amianté pour éviter la libération de fibres. Ensuite, celui-ci sera couvert d’un nouveau matériau afin de le protéger contre les chocs et toute autre agression extérieure. Il s’agit d’encapsuler à proprement dit le matériau amianté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.