Questions Deco » Véranda » Dois-je payer des impôts après avoir aménagé une véranda ?

Dois-je payer des impôts après avoir aménagé une véranda ?

construction d'une veranda

L’aménagement d’une véranda est un projet très intéressant. Cet espace, situé à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de votre maison, vous permet effectivement de créer une pièce à vivre supplémentaire. Vous allez pouvoir en profiter aussi bien en été qu’en hiver, à condition de miser sur le bon matériau. Pour gagner plus de luminosité et optimiser l’entrée de lumière naturelle dans votre maison, il est préférable de choisir le vitrage pour les murs et le toit. En plus d’être un matériau isolant, le verre est aussi très élégant et très design. De plus, il existe actuellement des types de vitrage résistant et sécurisant. Vous gagnerez en confort et serez à l’abri des cambriolages ainsi que des effractions. Cependant, sachez que la construction d’une véranda implique des démarches administratives. Comme cet espace augmente la surface habitable de votre maison, il peut être déductible d’impôts. De ce fait, il est préférable de vous renseigner préalablement avant d’entamer votre projet.

Est-il indispensable de déclarer une véranda au centre d’impôts ?

Tout logement à usage d’habitation est déductible d’impôts. La taxe est calculée en fonction des caractéristiques de celui-ci, notamment en fonction de sa localisation géographique, du nombre d’occupants, de votre revenu mensuel, etc. La taxe doit être payée tous les trois derniers trimestres de l’année. Un non-paiement est passible de sanctions. Néanmoins, les personnes handicapées, invalides, veuves ou âgées de plus de 60 ans sont exonérées. Tout comme les foyers de faible revenu.

À part la taxe d’habitation, il y a également la taxe foncière qui est calculée en fonction de la valeur locative et la superficie du logement. Toutefois, puisque la véranda est considérée comme une surface habitable supplémentaire, cela peut avoir un impact sur la valeur locative de votre logement, de ce fait sur la taxe d’habitation. Si la surface de celle-ci dépasse également les 20 m², il y aura également une incidence sur le montant de votre taxe foncière. Par conséquent, vous devez déclarer la construction de vérandas une fois que les travaux sont terminés. La déclaration doit se faire via un formulaire et vous disposez d’un délai de 90 jours pour la faire. Par contre, si la superficie de votre véranda n’excède pas les 20 m², cela vous affranchit du paiement d’impôts.

 

Faut-il un permis de construire ?

La construction d’une véranda permet d’agrandir la surface habitable de votre maison et de gagner un espace de vie supplémentaire. De plus, contrairement à une terrasse extérieure, vous pouvez en profiter en toute saison. La pièce peut servir d’espace de détente où vous pouvez vous prélasser les week-end. En y installant des mobiliers, vous pouvez également vous en servir pour recevoir vos invités ou pour prendre vos repas de dimanche. Néanmoins, vous devez accorder une attention particulière dans le choix de mobiliers à installer. Misez sur des meubles discrets pour ne pas surcharger l’espace. En effet, bien que votre véranda soit très spacieuse, il n’est pas indispensable de la remplir de mobiliers. Cela peut cacher la vue imprenable sur votre beau jardin. De plus, la dimension de votre véranda doit être appropriée à celle de votre maison. Vous pouvez demander l’avis d’un professionnel dans l’extension d’habitat, qui vous conseillera sur la superficie idéale. Si la surface de votre véranda dépasse les 40 m², un permis de construire est indispensable. Il faut également vous référer aux règlements du Plan Local d’Urbanisme de votre commune. En revanche, si sa superficie est inférieure à 40 m², une déclaration de travaux suffit. L’intervention d’un architecte est aussi indispensable si la surface totale de la surface habitable de votre logement atteint 150 m².

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.