Questions Deco » Sécurité » Caillebotis électroforgé en acier galvanisé ou pressé en inox : lequel choisir ?

Caillebotis électroforgé en acier galvanisé ou pressé en inox : lequel choisir ?

caillebotis

Le caillebotis est un assemblage de panneaux à quadrillage. On distingue trois principaux types de caillebotis, en bois idéalement utilisés en terrasse, en plastique pour les surfaces antidérapantes, et enfin en acier pour les infrastructures nécessitant une solidité et une résistance particulière. La hauteur et l’épaisseur varient selon leurs utilisations. Aussi, ils s’adaptent à une utilisation intérieure comme extérieure. En outre, les caillebotis métalliques sont généralement courants pour des infrastructures de grandes envergures. On distingue ainsi les caillebotis électroforgés en acier galvanisé et les caillebotis pressés en inox. Zoom sur les particularités de ces caillebotis métalliques afin de vous permettre de faire le meilleur choix.

Les caillebotis métalliques : généralité

Par définition, le caillebotis métallique est un ensemble de mailles en fer, quadrillées et ayant la capacité de supporter une lourde charge. En d’autres termes, les panneaux de quadrillage sont assemblés afin d’obtenir une maille. De plus, les caillebotis métalliques ont la particularité d’être plus résistants que ceux en bois ou en plastique s’ils sont confectionnés par un fabricant de caillebotis expérimenté.

Par conséquent, ils s’utilisent idéalement dans :

  • l’industriel ;
  • le bâtiment ;
  • les travaux publics ;
  • la logistique ;
  • l’agroalimentaire ;
  • la pharmaceutique.

Pour les utilisations à grande envergure, ils s’utilisent dans :

  • les centrales thermiques ;
  • les centrales hydrauliques ;
  • les centrales nucléaires ;
  • les centrales solaires ;
  • les chemins de fer ;
  • le transport ;
  • les escaliers de secours.

Ils ont également un rendu visuel plus moderne afin de confectionner :

  • des terrasses ;
  • des passerelles ;
  • des escaliers.

Précisons que ces caillebotis sont confectionnés et personnalisés, selon les besoins et les objectifs d’utilisation. Ils sont également adaptés à l’usage intérieur et extérieur d’un logement.

Le caillebotis éléctroforgé en acier galvanisé : rigide et résistant

Les caillebotis électroforgés en acier galvanisé sont des barres transversales carrées, torsadées au préalable et introduites dans les porteurs à travers une pression. Ils sont par la suite soudés par électroforgeage.

La galvanisation, quant à elle, consiste à protéger l’acier de l’oxydation et de la corrosion. Ainsi, l’acier subira un traitement chimique, à travers lequel, il sera décapé et dégraissé avant d’être galvanisé à chaud. En d’autres termes, il sera plongé dans un bain de zinc en fusion. Notons que le zinc confère une protection parfaite et uniforme de la totalité de l’espace du caillebotis, si bien que l’acier résiste aux diverses intempéries.

De plus, le caillebotis électroforgé en acier galvanisé est le plus souvent utilisé en extérieur grâce à sa rigidité et sa résistance. Il est également utilisé dans les installations à grande envergure. Sa particularité concerne surtout sa facilité de pose, et le découpage n’émet aucun risque de désassemblage.

En outre, il s’utilise également dans la confection de grilles de sécurité ou de grilles d’aération. Son seul bémol est qu’il nécessite plus de traitement contre la corrosion. Sinon, c’est le meilleur choix possible.

Le caillebotis pressé en inox : stable et solide

Les caillebotis pressés en inox sont des grilles composées de mailles réparties sur une surface plane. Ainsi, les porteurs sont entaillés de façon régulière afin d’y introduire les barres transversales. Ces dernières seront par la suite assemblées à l’aide d’une presse à très haute pression. Enfin, l’encadrement sera fixé à l’aide d’une électro-soudure. Les caillebotis pressés en inox sont également confectionnés en version crantée en cas de sol glissant.

L’acier inoxydable quant à lui a la particularité de résister aux intempéries (eau, vapeur, humidité, …), ainsi qu’aux réactions chimiques telles que l’acide. En effet, la surface plane du caillebotis ainsi que les barreaux porteurs permettent une meilleure répartition des charges soutenues. Ainsi, le caillebotis pressé en inox est plus stable. Notons également que les grilles sont de haute résistance.

Ce dernier est le plus utilisé dans les pays Européen, car il permet une meilleure diversification des variétés proposées. De plus, les mailles sont flexibles, personnalisables et visuellement plus esthétiques par rapport à l’électroforgé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *