Questions Deco » Décoration d'intérieur » DIY : une cloison en bois ajourée pour personnaliser la déco

DIY : une cloison en bois ajourée pour personnaliser la déco

Intimité et confort sont les deux avantages que vous offre une cloison en bois. Elle vous donne l’occasion d’aménager votre intérieur ou de dissimuler un mur disgracieux. D’un prix assez abordable, par rapport aux autres matériaux, le bois vous donne l’occasion de rehausser l’esthétique de votre maison. Il est d’ailleurs possible de le vernir ou de le peindre pour vous donner plus de couleurs. Et ce serait encore plus épatant si vous réalisez vous-même votre cloison. Mais comment faut-il s’y prendre ?

Choix du type de bois

Vous devez d’abord décider quel bois vous préférez utiliser. Différents choix s’offrent à vous, en fonction du type de cloison souhaité et en fonction de votre besoin. Il y a par exemple les planches de coffrage pour une cloison basique et épaisse. Elles sont à fixer contre le mur avec des tasseaux. Vous pouvez utiliser des panneaux de bois si vous souhaiter mettre la cloison en place rapidement. Certes, les panneaux recommandent une peinture. Par ailleurs il y a les lambris en bois qui sont à fixer sur une ossature en bois si vous souhaitez obtenir une cloison légère et optimale.

Conception : emplacement et mesure

Avant d’entamer quoi que ce soit, il est primordial de préparer l’emplacement du cloison. Vous devez donc prévoir l’impact que la cloison aura sur votre aménagement intérieur. Pour déterminer l’emplacement de la cloison, servez-vous des plans à l’échelle de la pièce. Ensuite, munissez-vous d’une règle de maçon et d’un crayon pour marquer cet emplacement. Si vous disposez d’un cordeau à tracer, n’hésitez pas à vous en servir. Cette deuxième étape vous aidera à visualiser directement la cloison dans la pièce et de déterminer la quantité de matériau nécessaire. Avec un niveau à bulle, tracez les emplacements de la cloison au sol, le long des murs et au plafond.

Préparation des matériaux

A partir de ces deux étapes, vous allez pouvoir déterminer la quantité nécessaire de lambourdes et de lambris, de manière à pouvoir construire le mur en bois et à poser les panneaux de cloison. Toutefois, songez à acheter une porte intérieure si le besoin se présente. Vous pouvez ensuite entamer les préparations suivantes : coupez tout d’abord les lambourdes aux bonnes mesures pour les points d’ancrage au sol et au plafond. Il faut en faire de même pour les montants. Si nécessaire coupez également les lambris aux bonnes mesures.

Construction de l’ossature en bois

Votre ossature se doit d’être solide pour avoir la capacité de supporter le cloison. Pour ce faire, il faut réaliser un cadre de lambourdes. Pour que celles-ci soient bien fixées, vissez-les au plancher, le long des murs et au plafond. Vérifiez bien le niveau des lambourdes ainsi que leur verticalité avant de les fixer. Une petite erreur de votre part pourrait mettre en péril tout le travail. Si vous êtes sûr que le cadre est bien fixé, vous pouvez positionner les lambourdes verticales, afin de constituer comme il faut l’ossature. Il faut place les lambourdes tous les 40 à 50 cm, sans oublier de les visser directement dans le cadre de l’ossature. Vérifier maintenant si tout est solide avant de procéder à la pose.

Pose de la cloison

Après que votre ossature a été bien fixée, procédez ensuite à l’installation proprement dite. Si vous ne posez pas d’isolant, cette étape est la plus simple. Par contre, si vous souhaitez isoler la cloison, positionner directement les panneaux d’isolant dans l’ossature. Pour cela, il suffit de glisser les panneaux entre les lambourdes. Si vous souhaitez juste installer la cloison, il vous suffira de mettre le tout en place et de vérifier la fixation de chaque côté. N’hésitez pas à vissez ou à clouter de partout si vous n’êtes pas sûr de la résistance de la cloison. Les experts en menuiserie affirment qu’il est préférable que le vernissage, ou la peinture, se fasse avant la pose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.