Questions Deco » Sanitaires » Cabine de douche cassée: dois-je en faire part au propriétaire?

Cabine de douche cassée: dois-je en faire part au propriétaire?

cabine de douche

Des dommages sont vite arrivés dans une cabine de douche de maison. Dans la plupart de ces cas, on se demande quelle peut être la solution idéale. Que faire ? Réparer par soi-même les dégâts ou faire appel à votre propriétaire ou à la gérance ? Dans certains cas, la première option est idéale et dans d’autres, on préfère avoir recours à la seconde option.

Des responsabilités

La première question qu’il est important de se poser quand une cabine de douche se casse est de savoir qui est responsable des dégâts.  Le locataire répond de tous les dommages qui ont été causés par lui-même, par ses employés, par ses colocataires, ses invités ou animaux domestiques pendant son bail. Cependant, pour ce qui est des dommages causés par l’usure d’un point de vue normal, sont de la responsabilité du bailleur.

Les responsabilités du locataire

Le locataire répond de tous les dommages qui ont été causés par lui ou par toute autre personne ou animal à sa charge. Par exemple, le locataire répondra d’une miroiterie ou d’une vitre cassée. De la même manière, le locataire répondra de tout dommage causé par ses enfants.

Par exemple, si ses enfants ont gribouillé les murs de la maison, il revient donc au locataire d’en être responsable. De même, si vos animaux domestiques ont abîmé ou rongé des endroits de la maison faites en bois comme des parois, il revient au locataire d’en assumer la responsabilité.

Il y a également d’autres aspects ou d’autres types de dommages qui font appel à la responsabilité du locataire. Certains types de dommages sont parfois mentionnés dans le contrat de bail. Aussi, le locataire a la responsabilité de dommages causés par certaines activités domestiques comme une tâche visible sur la moquette de la maison ou un gros trou de brûlure.

Les responsabilités du bailleur

Le locataire n’est pas responsable de certains dommages qui sont causés par l’usage d’un point de vue normal. Dans ces cas-là, il y a quelques critères à considérer. Le bailleur a la responsabilité de dommages comme des traces sur les murs, ainsi que le jaunissement des tapis suite à l’enlèvement de quelques meubles, tableaux et usure de moquettes.

Le bailleur est également responsable de certains dommages comme des traces ou même des trous laissés par des clous ainsi que des tampons. Il est également responsable de certains dommages comme ceux existant déjà avant même le bail et ceux causés par d’autres tiers inconnus. Dans ses réparations, le bailleur peut parfois faire appel à des sociétés comme la MIROITERIE PERUCCA SAS.

Une assurance

Il existe quelques conseils à suivre qui peuvent vous préparer efficacement à ces dommages. Avant tout, il est important que vous ayez souscrit à une assurance. Le tout premier conseil est de vite informer la régie immobilière des dégâts qui ont été causés ainsi que des mesures entreprises pour y pallier.

L’assurance responsabilité civile doit également faire partir des solutions avisées. Quand des dommages plus importants sont advenus ou même quand la gérance ou votre bailleur vous réclame certains dommages-intérêts, vous devez en aviser votre assurance.

Ne pas tout faire soi-même

Pensez à ne pas réparer tous les dommages tout seul. De la même manière, ne faites pas appel à des artisans pour la répartition. Avisez plutôt la gérance et si possible, laissez-la faire. Dans le cas contraire, vous risquez de ne pas avoir un remboursement pour la partie du travail se rapportant à l’usure de vos matériels.

Par contre, il y a un risque. Le travail peut ne pas être fait d’une manière convenable ou dans les règles de l’art. Dans le cas où votre bailleur n’accepterait pas les différents travaux effectués, vous serez obligé de payer le double des frais à payer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *