Questions Deco » Décoration d'intérieur » Faux-plafond : tendances et nouveautés

Faux-plafond : tendances et nouveautés

Faux-plafond : tendances et nouveautés

Le plafond constitue le 5e mur de la salle. Il peut être différent pour chaque pièce, en fonction de la fonction et des dimensions de cette dernière. Le faux-plafond est non seulement personnalisable, mais il améliore également l’isolation thermique et phonique de la pièce. Divers matériaux, motifs et couleurs peuvent le constituer afin d’apporter un aspect moderne et élégant à la demeure. Découvrez les nouveautés et tendances actuelles sur le faux-plafond.

Un peu d’histoire pour commencer

Les faux-plafonds étaient auparavant utilisés dans les châteaux aux murs en pierre et aux plafonds hauts où régnait le froid. Afin de rendre l’espace plus accueillant et chaleureux (au sens propre comme au sens figuré), les architectes ont eu l’idée d’installer de faux-plafonds, tendus ou suspendus. Au fil des années, ces derniers ont également été utilisés pour camoufler les différents câbles et les imperfections du plafond. De plus en plus de familles ont désormais choisi d’installer un faux-plafond pour réduire leur facture de chauffage, tout en améliorant le design du 5e mur de la pièce. L’intégration de luminaires (spots LED, projecteurs de plafond, plafonniers, lustres suspension, lampes, appliques et autre) dans le faux-plafond lui apporte également une touche de modernité.

La précision nécessaire dans sa conception et son installation varie en fonction des matériaux avec lesquels vous souhaitez composer le faux-plafond. Afin de donner vie à votre projet, nous vous proposons de faire appel à l’entreprise polyvalente RL AMÉNAGEMENT. Son équipe assure la qualité de ses réalisations, tant en construction et rénovation qu’en aménagement intérieur.

Faux-plafond en plaque de plâtre

Depuis toujours, le plâtre a été le matériau le plus prisé dans la réalisation d’un faux-plafond et l’habillage des murs défraîchis. Il a l’avantage d’être léger, hydrofuge et ignifuge, ainsi que d’assurer une excellente isolation phonique et thermique. Toutefois, le temps de fixation des plaques de plâtre sur l’ossature est plus long.

Les plaques de plâtre offrent un large choix de finitions : peinture, rosaces en plâtre, placoplatre à plusieurs niveaux, moulage en plâtre sur mesure, etc. Il n’y a qu’une seule limite dans la forme et les motifs du faux-plafond en plâtre : votre imagination.

Faux-plafond en bois

Qui a dit qu’un plafond ou un faux-plafond en bois devait être classique et ennuyeux ? Il est plus que jamais possible de personnaliser un faux-plafond en bois. En jouant sur les niveaux, les formes, les nuances et les couleurs du bois, il est possible d’apporter un charme particulier au faux-plafond. Il faut cependant veiller à ce que le style de ce dernier ne soit pas en désaccord avec celui de la pièce.

Faux-plafond en verre

Si vous hésitez à utiliser le verre parce que c’est un matériau très cassant, rassurez-vous ! Il résiste mieux aux fissures grâce à des additifs spéciaux, et peut ainsi composer un faux-plafond sans problème. De même, le verre, combiné à du plâtre, du plastique ou autre matériau durable, assure une belle tenue. Encore une fois, votre imagination est la seule limite dans la conception d’un faux-plafond en verre. Vous pouvez mettre en valeur la beauté de votre intérieur avec des verres colorés, feuilletés, décoratifs, à motifs, et des miroirs.

Faux-plafond en métal

Choix numéro un pour les bureaux et locaux commerciaux, les plafonds métalliques ne sont pas très courants dans une maison d’habitation. L’aluminium et l’acier sont les plus utilisés, car ils offrent une résistance accrue à la rouille, une durabilité satisfaisante et un effet esthétique incroyable. Les seuls inconvénients sont leur poids et leur coût élevés.

Faux-plafond combiné

Tout comme pour la fabrication du faux-plafond en verre, la combinaison de plusieurs matériaux permet de donner vie à des réalisations originales. Vous pouvez opter pour un faux-plafond dont les bordures sont en plâtre, et la partie médiane en PVC. Un éclairage intégré derrière les plaques de plâtre créera des effets captivants.

Lors de la conception du faux-plafond, quel que soit le matériau choisi, veillez à adopter un style toujours minimaliste. Les structures trop massives ne sont pas nécessaires. Et pour dissimuler les éventuelles irrégularités et défauts de surface, optez pour un rétroéclairage monté des deux côtés qui va engendrer l’intersection des flux lumineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.