Questions Deco » Electricité » Monte-escalier ou élévateur vertical : lequel choisir pour faciliter la vie des PMR ?

Monte-escalier ou élévateur vertical : lequel choisir pour faciliter la vie des PMR ?

Monte-escalier

Monter les escaliers d’un bâtiment, ce n’est rien de facile pour les PMR (personnes à mobilité réduite). Pour y parvenir, elles sont contraintes à s’appuyer sur des solutions automatisées. Deux d’entre elles sont le monte-escalier et l’élévateur vertical. Découvrez les avantages et inconvénients de ces deux solutions afin de savoir laquelle d’entre elles est la plus profitable aux PMR.

Monte-escaliers : quels sont les avantages ?

Un monte-escalier offre la possibilité de grimper sans effort et en toute sécurité tous les types d’escaliers. Il n’y a même, dans la plupart des cas, aucun besoin d’apporter une modification à la structure de l’escalier. Le monte-escalier existe en de nombreux modèles et s’adapte parfaitement à la majorité des escaliers. Ce dispositif facilite la vie des personnes à mobilité réduite et ne détruit en rien l’architecture d’une construction.

Il existe des monte-escaliers standard qui disposent d’un fauteuil avec accoudoir et qui permettent de grimper les escaliers. De même, il y a sur le marché des élévateurs verticaux qui ont un harnais et qui sont spécifiquement adaptés aux personnes handicapées.

Monte-escaliers : quels sont les inconvénients ?

Si l’installation d’un monte-escalier permet de gagner en autonomie au niveau de la mobilité, l’équipement a quelques points faibles qui sont liés à son fonctionnement. Pour commencer, il faut souligner que l’appareil a un positionnement qui fait qu’il est encombrant des fois, ce qui n’est pas de nature à plaire aux autres occupants d’une habitation. C’est surtout le cas des systèmes qui n’ont pas des composants repliables.

De même, pour les individus âgés, il y a des modèles de monte-escaliers qui sont difficiles à utiliser, ce qui oblige parfois à s’appuyer sur un accompagnant.

Élévateur vertical : quels sont les avantages ?

L’élévateur vertical se révèle comme étant une belle alternative à l’ascenseur. Il présente plusieurs avantages que vous pouvez découvrir ici.

Une économie d’énergie

Les élévateurs verticaux, en raison de leur légèreté, sont d’une installation simple et peuvent être manipulés assez facilement. En outre, ils consomment une énergie assez limitée.

Le gain d’espace

Les élévateurs verticaux peuvent se fondre dans le bâtiment de façon bien harmonieuse. Il n’est pas impérieux de faire des efforts conséquents de mise en chantier. On n’a pas besoin non plus de longuement réfléchir au sujet de l’organisation architecturale de l’endroit au niveau duquel l’élévateur sera mis.

Une mise en œuvre facile

Pour son installation, l’élévateur vertical n’a pas besoin de travaux de maçonnerie et d’aménagement ou n’en nécessite que très peu. Cela fait qu’il est rapide et facile à mettre en œuvre.

Élévateur vertical : quels sont les inconvénients ?

En dépit des nombreux avantages de l’élévateur vertical, il a également des inconvénients. Ces derniers vous sont exposés ici.

Un équipement coûteux

L’inconvénient majeur d’un élévateur vertical, c’est le prix de celui-ci. En effet, son coût peut tourner autour de 20.000 euros et même en aller au-delà. Cela représente forcément donc un investissement bien conséquent.

Et même si ce prix paraît déjà élevé, les frais d’entretien annuels n’y sont pas inclus. Ceux-ci peuvent grimper jusqu’à plusieurs centaines d’euros. De plus, le coût de l’électricité viendra s’y ajouter.

Un entretien contraignant

Il est nécessaire que l’élévateur vertical soit entretenu de façon assez régulière. Vous en serez informé dès que vous vous attellerez à solliciter un spécialiste de la domotique. Dans le cas où l’entretien n’est pas fréquent, le dispositif risque d’avoir des dysfonctionnements. Vous devrez débourser chaque année entre 150 et 500 euros pour le contrat d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.